Rechercher
Rechercher

Gouvernement

Un plan d’aide sociale d’urgence de 12 milliards de livres a été décidé


Une femme mendie, à Beyrouth, en tentant de se protéger du coronavirus. AFP / JOSEPH EID

Le gouvernement a lancé un plan « d’aide sociale durable » de 12 milliards de livres (environ 6 millions de dollars, au taux de 2.000LL/dollar), pour venir en aide aux catégories sociales les plus lésées par les mesures de confinement décidées par le gouvernement pour enrayer la propagation du coronavirus, a annoncé mercredi le ministre des Affaires sociales, Ramzi Moucharrafiyé, à l’issue d’une réunion avec la commission parlementaire de la Santé et des Affaires sociales présidée par Assem Araji. La mise en place de ce programme d’aide se fera au maximum sous quinzaine, sachant que le Conseil des ministres, qui se tient jeudi, s'oriente vers une prolongation de la période de confinement de 15 jours décrétée précédemment. Le défi s'avère dès à présent colossal, estiment les experts, et sans proportion avec les moyens engagés.

Le plan d’urgence comprendra la distribution à 100.000 familles de deux lots de produits alimentaires et désinfectants d’une valeur de 180.000 LL. Son caractère « durable » signifie que la base de données en fonction de laquelle seront distribués ces lots servira à d’autres aides, en cas de renouvellement des besoins évalués. L'association des industriels et la Banque alimentaire coopéreront au programme.

Les catégories sociales visées par ce plan d’urgence seront, pour commencer, les personnes inscrites au programme d’assistance aux familles les plus démunies, soit 15.000 personnes bénéficiant d’une aide alimentaire et 28.000 personnes bénéficiant d’une aide hospitalisation.


(Lire aussi : Coronavirus au Liban : vers une prolongation de deux semaines de la mobilisation générale)


Les salariés licenciés

Le ministère des Affaires sociales a par ailleurs sollicité du ministère du Travail une liste des salariés licenciés ou qui sont à mi-salaire. On sait que leur nombre est en croissance constante, alors que le Liban est plongé dans une grave crise économique depuis des mois, et s'élève déjà à plusieurs dizaines de milliers de personnes. Ces listes seront complétées et recoupées avec l’aide d’ONG et de la CNSS. Bénéficieront en outre du plan d’aide durable les familles des personnes âgées et/ou handicapées inscrites sur les listes des institutions sociales sous contrat avec le ministère des Affaires sociales; les personnes sous mesures d'isolement à la demande du ministère de la Santé publique; les victimes de mines; les chauffeurs de taxis et autres véhicules de louage; les pêcheurs et les prisonniers.

Un formulaire d'évaluation va être adressé à toutes les municipalités pour identifier les besoins dans leurs périmètres et dans les villages qui n’ont pas de municipalités. Ces dernières compléteront leur travail en coordination avec les moukhtars, notamment dans les zones rurales et les syndicats.

La distribution des aides se fera à travers les municipalités, qui seront assistées dans leur travail par les maires (moukhtars), sous la surveillance de l’armée et de la société civile, là où elle est organisée.

Il est prévu aussi que l'armée stérilise les lots, en coordination avec le ministère des Affaires sociales, les deux instances supervisant la distribution de lots.

Le ministre des Affaires sociales élaborait, par ailleurs, un programme d’aide qui doit bénéficier à 150 000 familles (de 5 personnes en moyenne, soit 750 000 personnes), sur deux ans et pour un coût estimé de 450 millions de dollars. Ce programme sera maintenu, le plan d’urgence actuel ne le remplaçant pas, précise-t-on de source ministérielle.

Le programme visera exclusivement des familles libanaises, les aides alimentaires et hospitalières aux réfugiés syriens et aux Palestiniens faisant l’objet de protocoles séparés avec le Haut commissariat aux réfugiés et l’UNRWA.


Lire aussi

Jusqu’à présent épargnés par le coronavirus, des villages de la Békaa se barricadent

Libanais bloqués à l'étranger : Hitti se veut rassurant



Le gouvernement a lancé un plan « d’aide sociale durable » de 12 milliards de livres (environ 6 millions de dollars, au taux de 2.000LL/dollar), pour venir en aide aux catégories sociales les plus lésées par les mesures de confinement décidées par le gouvernement pour enrayer la propagation du coronavirus, a annoncé mercredi le ministre des Affaires sociales, Ramzi Moucharrafiyé,...

commentaires (6)

Ces aides sont pour tous les libanais ou pou le Hezbollah et cie.?

Eleni Caridopoulou

18 h 46, le 26 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Ces aides sont pour tous les libanais ou pou le Hezbollah et cie.?

    Eleni Caridopoulou

    18 h 46, le 26 mars 2020

  • C,EST DE L,ARGENT DEVALISE DES DEPOSANTS QU,ON UTILISE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 09, le 26 mars 2020

  • MAIGRE, TRES MAIGRE ASSISTANCE DANS LE MALHEUR OU LES GENS SE TROUVENT.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 06, le 26 mars 2020

  • 12 milliards de livres (environ 9,5 millions de dollars, au taux de 2.000LL/dollar), excusez moi mais le calcul est faux A 2000 LIVRE LE DOLLARS C'EST 6 MILLIONS DE DOLLARS EXCATEMENT LA SOMME DU CHEQUE RECU PAR DIAB DE LA PART DES BANQUES HIER LE GOUVERNEMNT NE MET RIEN DE SA POCHE EN FAIT LA VERITE LE DONNER AUX MUNICIPALITES OU A DES PERSONNES CONNECTE AVEC LES POLITICIENS NE SERT A RIEN LA MOITIE AU MOINS IRA DANS LEUR POCHE IL VAUT MIEUX CREER COMME MTV UN COMITE VRAIMENT NON POLITIQUE QUI LUI SE CHARGERA DE DISTRIBUER AVEC JUSTE LES NOMS DONNES PAR LES MUNICIPALITES ET EVIDEMENT CONTROLE APR LE COMITE

    LA VERITE

    01 h 46, le 26 mars 2020

  • "12 milliards de livres (environ 9,5 millions de dollars, au taux de 2.000LL/dollar)". 12 000 000 000 / 2000 = 6 000 000 $

    Cyril Menassa

    01 h 34, le 26 mars 2020