X

À La Une

Bassil passe un mauvais moment à Davos : "On m'a offert le voyage", dit-il, s'attirant une réponse cinglante de Sigrid Kaag

polémique

L'échange a fait la joie des opposants du régime sur les réseaux sociaux. "Voir Gebran Bassil se faire allumer, c'est tellement bon", a commenté l'un d'eux sur Twitter.

OLJ/AFP
23/01/2020

Sa venue à Davos était déjà vivement critiquée, mais l'ancien chef de la diplomatie libanaise Gebran Bassil a en plus passé un mauvais moment lors de son intervention au Forum économique mondial, critiqué en particulier par l'ancienne coordinatrice des Nations unies pour le Liban.

M. Bassil, gendre du président Michel Aoun et qui vient de perdre son poste de ministre mais reste un homme fort du régime, a participé à une discussion sur le "Retour de l'instabilité (dans le monde) arabe", dans le cadre du Forum économique à Davos en Suisse.

"Comment êtes-vous venu?, a demandé l'animatrice de la discussion, la journaliste  Hadley Gamble. Avez-vous pris un avion privé?" "Je suis venu à mes frais", a répondu M. Bassil. "Je sais que des rumeurs et des mensonges circulent toujours, mais c'est la réalité. Pas une livre aux dépens du Trésor public!" "C'était donc l'argent de la famille?" a insisté l'animatrice. "Non c'était offert. On m'a invité ici", a répondu l'ancien ministre.

"Il nous est interdit d'avoir de tels amis lorsque nous sommes au gouvernement", a répondu de cinglante manière Sigrid Kaag, ministre du Commerce des Pays-Bas, et ancienne coordinatrice spéciale des Nations unies pour le Liban.



Mentionnant les manifestations au Liban, M. Bassil a assuré qu'il les soutenait, les qualifiant de "très positives". "Ils protestent parce qu'ils ont perdu de l'argent, ils ne sont pas du tout unis sur un sujet politique", a-t-il dit.


L'échange a fait la joie des opposants du régime sur les réseaux sociaux. "Voir Gebran Bassil se faire allumer, c'est tellement bon", a commenté l'un d'eux sur Twitter.
"Le Liban est un pays qui a été entravé par une corruption de haut niveau à tous les étages", a commenté Mme Kaag. "Le système sectaire, allié à d'anciens chefs de guerre, a pris l’État en otage."


Mise au point
Le déplacement de M. Bassil à Davos, alors qu'il n'est plus ministre des Affaires étrangères et que, depuis plus de trois mois, il est conspué par la rue, a fait polémique ces derniers jours. Une pétition en ligne depuis quelques jours, dont les auteurs affirment que "Gebran Bassil ne représente plus le peuple libanais dans les forums internationaux", a recueilli des milliers de signatures. Un communiqué partagé mardi sur la page Daleel Thawra, l’un des organes médiatiques du soulèvement populaire, déclare que "Gebran Bassil est un ministre illégitime dont le peuple réclame la démission depuis presque cent jours".

Jeudi, le bureau de presse de l'ancien ministre des AE a affirmé que celui-ci s'est rendu à Davos à ses propres frais et non aux frais de l’État. "Le journal L'Orient-Le Jour, dans son numéro d'aujourd'hui, a affirmé que l'ancien ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil a effectué son déplacement à Davos aux frais du Trésor. Le bureau de presse de M. Bassil souligne que ce dernier a reçu une invitation officielle alors qu'il était ministre des Affaires étrangères, et a décidé d'y répondre favorablement. Le chef de l’État lui a demandé de le représenter à cette occasion", affirme le bureau dans son communiqué. "Malgré cela, il a effectué cette visite à ses propres frais et n'a coûté au Trésor public aucun centime. Mais le journal en question, dans le cadre de la campagne contre M. Bassil, a évoqué des informations infondées, contribuant aux rumeurs relayées par les réseaux sociaux (...)", ajoute le bureau de presse.  "Il est malheureux que les rumeurs travestissent la vérité et que certains médias relaient ces rumeurs au lieu de la transmettre au public", conclut le bureau de presse de Gebran Bassil.

Mercredi, une source gouvernementale interrogée par L'Orient-Le Jour a indiqué que M. Bassil s'est rendu à Davos à bord d'un jet privé. Cette source n'affirme toutefois pas que ce déplacement s'est fait aux frais de l’État.



Lire aussi

A Davos, Bassil appelle à éviter que le Liban ne devienne "un Etat failli"


Pour mémoire
Ces petites phrases de Gebran Bassil qui ont engendré des polémiques

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Hitti arlette

Tout semble croire que les questions de ces deux femmes journalistes étaient planifiées dans le but faire perdre contenance a G. Bassil . On a rarement vu des journalistes prendre des privautés à l'égard d'un responsable politique devant lequel toutes sortes de gesticulations et de grimaces vulgaires se dessinaient sur leurs visages . .
L'embarras , sujet de cet article se retourne en ridicule sur ses organisateurs ,parce que de toute évidence , Çest un coup monté à la Hollywood .
En guise de journalistes , deux juges d'instruction ont offert à l'audience préchauffée une performance plus ridicule qu'embarrassante. Si l'article se doit de mentionner un détail important , c'est bien l'imperturbable attitude olympienne de m. Bassil et ses réponses polies à des accusations plutôt qu'à des questions .

Honneur et Patrie

La gifle administrée par Sigrid Kaag, ministre du Commerce des Pays-Bas, a mis knock out définitivement Gebran Bassil , il n'a plus le pouvoir de nuire et de fanfaronner au nom de telle ou telle personnalité de L'Etat. Il est redevenu un député comme les autres.

Jack Gardner

A lui seul, le Trajet Beyrouth Zurich aller-retour en Jet prive coute environ 75’000 CHF (presque autant en USD) , sans compter les hôtels, nombre de personnes, etc…
Davos et ses alentours sont hors de prix a ce moment de l’année…il prétend l’avoir payé lui-même, puis qu’on le lui a offert, les deux sont plausibles (Car Bassil est devenu riche)…mais le jet a été plutot envoyé par un homme d’affaire qui veut mettre la main sur le Gaz au Liban et qui est très généreux avec Aoun a Bassil…

Stes David

"C'est la paille et la poutre." Madame Kaag n'est pas dans la position de critiquer Bassil ou de donner des lecons au Liban. En fait elle a ses propres problemes aux Pays-Bas.

Gros Gnon

Je viens de comprendre pourquoi il était aux affaires étrangères: parce qu’il est très étranger aux affaires, justement...

Azar Tony

Mme KAAG a tres bien résumé la situation de ce pauvre pays : Un systeme sectaire allié à des chefs de guerre ( je dirai tenu par des chefs de guerre ) a pris le pays ( et sa population ) en otage ,,,
WEIN KINNA WEIN SIRNA ,,,,
Quel gachis ,,,

Yves Prevost

Ça, c'était un ministre des Affaires Etrangères? Et deux fois mandaté, en plus!

Bery tus

Accepter des cadeaux lorsque l’on est un personnage au service de la chose public ... c’est déontologiquement, pardonnez le terme lol, inacceptable !!

Zovighian Michel

Bassil dit qu'il est a le plus grand groupe parlementaire mais, étant minoritaire au parlement, il n'a pu entamer aucune réforme au cours des dix dernières années. Ceci veut bien dire que c'est bien son allié, le tandem chiite qui a bloqué ses réformes puisqu'avec eux ils étaient majoritaires au parlement.

Bassil nous pousse à déduire que le gouvernement Diab n'aurait pas la majorité au parlement pour effectuer les réformes souhaitées par les donneurs de la CÈDRE, le FMI, et la banque mondiale.

Ainsi, à Davos il a peut-être enfoncé les clous dans le cercueil du nouveau gouvernement et en même temps il a le culot de nous demander de patienter trois mois supplémentaires... aux trois mois précédents.

B M

C’était quand même délectable, non? Se faire sermonner de la sorte doit avoir laissé une petite trace. De toute façon, les choses sont dites et au moins les Européens ne sont pas dupes, même si certains ont participé à la corruption de nos élites (a suivre l’affaire des déchets et de l’argent européen dilapidé.)

yves choueifaty

Comment fait il pour payer un avion privé alors qu'on ne peut retirer que 1000$ par semaine ?

DRAGHI Umberto

Je supposes que Mr. Bassil n'a pas voulu prendre un vol commercial vers la Suisse afin d'éviter d'être chahuter a bord de l'avion . Etre a bord d'un vol commercial ne sied probablement pas aussi a sa personnalité . Tant semble-t-il que ces moyens financiers ne lui permettait pas de financer un tel voyage, la façade d'une invitation par une personne non déclarée suscite toujours la raison de cet élan de générosité.

Zeidan

Au moins il ne dupe plus à l'étranger ...

c...

Son bureau de presse et lui devraient accorder leurs violons, leurs déclarations discordantes n'arrangeant pas les choses, sauf a y ajouter une confusion supplémentaire. LE président lui a demandé de le représenter,le bureau de presse déclare qu'il a voyagé à ses propres frais avant qu'il ne se contredise pour se faire inviter, par avion privé...
Où l'on voit, que ce mr. ne partage pas les mêmes valeurs que ses concitoyens, c'est à se demander s'il connait le prix du pain sur le marché local....

KARIM GHAZZAOUI

He was invited to use a private plane
Par qui
Par son beau pere le President General Aoun ????
Cout du voyage en charter $ 20 a 30 Milles Dollars
Au frais du peuple Libanais ou des amis

Une peu de retenue Mr Le Ministre, la moitie du peuple Libanais vit sous le seuil de la pauvrete

Let's be humble un Beirut - Geneve avec MEA coute aux alentours de 1200 $ -Tu fais profiter la compagnie natinale et l emploi Mr Le Ministre
Cette argent que vous avez depenser vous aurez mieux fait de la donner a une charite Libanaise a un moment ou le pays et le peuple a besoin de chaque sous
Soyer Genereux Aider les gens les moins aises at arreter d ignorer leur problemes

Sophie Schoucair

Allez Gibran, dis-nous qui a payé ton voyage et ton séjour !? C'est bizarre quand même que tu n'aies pas les moyens de prendre l'avion tout seul comme un grand garçon. Tu aurais même pu faire un petit crowdfuding, ça aurait paru moins suspect !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL N,A DIT QUE DES INEPTIES POUR REPONSES AUX QUESTIONS POSEES. VOYAGE PAYE PAR DES AMIS. PREND-IL LES GENS POUR DUPES ?

MGMTR

L'Etat aurait dû se faire représenter par un pro-occidentaux, c'est la moindre des choses si nous devrions travailler sur les 11 milliards promis!

Par ailleurs, à sa décharge, je pense qu'il est toujours ministre tant que la confiance n'a pas été octroyée par le parlement au nouveau gouvernement.

Irene Said

Un vrai régal cet échange entre Sigrid Kaag et notre ex-ministre des affaires étranges qui est manifestement blindé en vue de toutes les questions embarrassantes qu'on pourrait lui poser!
Mais on a quand'même, d'après certaines de ses expressions, pu déceler que son assurance vacillait par moments...
Irène Saïd


Bashir Karim

Il n'a aucune idée de ce qu'il dit le petit Bassil. Quand un homme politique reçoit des cadeaux de cette ampleur, il doit les refuser. C'est une question d'éthique, et de lois dans les pays civilisés. De tels cadeaux, sont source de dépendance et de retour d'ascenseur... C'est pour cette raison que c'est interdit.

Donc on donne le baton pour se faire battre, et on demande à la communauté internationale de nous aider!

Antoine Sabbagha

M. Bassil est paru super nerveux avec la l'animatrice de la discussion qui a bien attaqué le parcours politique du ministre . Pauvre Liban

Saliba Nouhad

Pensez-vous que Mr Bassil a le sens du ridicule, de l'honnèteté et du savoir-vivre?
Il est tellement imbu de lui-même, se pensant d'une intelligence supérieure, méprisant tout ce qui ne pense pas comme lui, qu'il est du genre, lorsqu'on l'insulte ouvertement de dire, comme celui à qui on crache au visage: tiens, il commence à pleuvoir!
Mme Kaag est bien placée pour l'accuser de la sorte, ayant eu à travailler avec lui, et réalisé son arrogance et ses combines douteuses.
Quel toupet que de vouloir se rendre à tout prix à Davos malgré qu'il n'est plus Ministre des Affaires Étrangères, participer à des débats sérieux entre gens civilisés: on dirait que ça l'amuse, son ego démesurée serait comblée et que, simplement, selon lui, tous les problémes des Libanais seraient de leur distribuer un peu d'argent pour qu'ils se calment!
Malheureusement, il est toujours dans les coulisses de ce pseudo-gouvernement ou il a mis des marionnettes pour continuer à tirer les ficelles comme si de rien n'était...
Soyons réalistes: on va aller de mal en pis avec des énerguménes de la sorte

Citoyen

Il est étonnement culotté car à aucun moment il n'a été déstabilisé malgré les questions qui étaient plutôt des réponses toutes faites à peine voilées sur son déplacement douteux, déplacement payé par des amis dit il. Quelle chance d'avoir des amis qui payent un voyage à un forum auquel il n'avait pas sa place.

Dernières infos

Les signatures du jour

impression de Fifi ABOU DIB

Les démons du fatalisme

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants