Rechercher
Rechercher

Liban

Aoun et Bassil "à la droite et à la gauche de Dieu" : une passionaria du CPL visée par des avocats pour atteinte au sacré

"Il n'est pas possible, de quelque manière que ce soit, de considérer les propos tenus comme entrant dans le cadre de la liberté d'expression ou du débat politique", indiquent ces avocats pour motiver leur note d'information.

Le président libanais Michel Aoun (d) et le chef de la diplomatie Gebran Bassil à l'ouverture de la conférence Lebanese Diaspora Energy (LDE), vendredi 7 juin 2019. Photo tirée du compte Twitter de M. Bassil

Plusieurs avocats ont déposé mercredi une note d'information auprès du bureau du procureur général près la cour de Cassation à Beyrouth, réclamant l'arrestation d'une fidèle du Courant patriotique libre, qui avait affirmé dimanche dernier que le président Michel Aoun et son gendre, le chef du CPL Gebran Bassil, siégeaient "à la droite et à la gauche de Dieu", pour sédition et atteinte au sacré.

"Il n'est pas possible, de quelque manière que ce soit, de considérer ce qu'à dit Sabrine Abdel Khalek à la télévision comme entrant dans le cadre de la liberté d'expression ou du débat politique", indiquent les avocats Michel Fallah, Mohammad Jaafil, Nadim Kaoubar et Noureddine Baalbaki pour motiver leur note d'information.

S'élevant contre ces propos prononcés au micro d'un journaliste d'une chaîne de télévision, le Centre catholique d'information (CCI) avait déploré lundi "l’adulation" verbale des leaders politiques. "La commission épiscopale pour les communications sociales juge regrettable qu'un dirigeant politique soit adulé au point d'être placé au rang de la divinité et des saints", peut-on lire dans un communiqué du centre. Le CCI a aussi mis en garde contre toute confusion entre religion et politique et appelé les "autorités concernées à freiner leurs partisans dans leur enthousiasme, qui frise le blasphème".

Dimanche, les partisans du président de la République Michel Aoun s'étaient retrouvés sur la route du palais présidentiel de Baabda pour exprimer leur soutien au chef de l’État au moment où se tenait une autre manifestation contre le pouvoir.


Pour mémoire

Aounistes et contestataires se défient sur la route du palais présidentiel


Lire aussi

Lettre ouverte de Samy Gemayel au président de la République

Irresponsabilité criminelle, l'édito de Michel Touma


Plusieurs avocats ont déposé mercredi une note d'information auprès du bureau du procureur général près la cour de Cassation à Beyrouth, réclamant l'arrestation d'une fidèle du Courant patriotique libre, qui avait affirmé dimanche dernier que le président Michel Aoun et son gendre, le chef du CPL Gebran Bassil, siégeaient "à la droite et à la gauche de Dieu", pour sédition et...

commentaires (14)

Ces avocats se ridiculisent autant que cette femme

Nader

08 h 00, le 05 décembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Ces avocats se ridiculisent autant que cette femme

    Nader

    08 h 00, le 05 décembre 2019

  • Sabrine AK ignore complètement l'Histoire du Liban qui n'a rien à voir avec toutes les divinités du monde. Les deux personnages dont elle parle siègent à la droite et à la gauche de "Akhwet-Chanay". Dont acte.

    Honneur et Patrie

    20 h 20, le 04 décembre 2019

  • De grâce, qu'ils ne ramènent pas le "sacré" et l'atteinte au sacré à tout bout de champ. Basta l'obscurantisme!

    Marionet

    20 h 00, le 04 décembre 2019

  • Tant qu'à faire , temps perdu pour temps perdu , JÉSUS ÉTAIT LUI MÊME LE 1ER REVOLUTIONNAIRE DE L'HUMANITÉ, VÉRITABLE RÉSISTANT CONTRE LES MATCHANDS DU TEMPLE . OUPssssssss , je vais me faire allumer là. ...

    FRIK-A-FRAK

    15 h 04, le 04 décembre 2019

  • S’agissant de la harangue de la partisane du CPL, il serait utile de remettre les choses à leur place. Dans l’évangile de Matthieu (25) il est dit : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, […] il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche... [Il] dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez les bénis de mon Père [… et] dira à ceux qui seront à sa gauche : « Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits… » Conclusions : 1- Pour Aoun, je ne sais pas mais il y a un grand doute ; 2- Bassil ferait partie des boucs ; et 3- la partisane du CPL devrait sérieusement revoir son catéchisme.

    Illico Presto

    14 h 56, le 04 décembre 2019

  • n'y a - t-il rien de plus important à traiter en ce moment? VRAIMENT?J.P

    Petmezakis Jacqueline

    14 h 11, le 04 décembre 2019

  • C'est la putréfaction totale dans le pays. De quoi on s'occupe et de quoi a-t-on besoin???? Qu'elle raconte ce qu'elle veut le bom dieu saura mettre les choses à point...mais le pays! Qui vas le remettre à point!? Ni sabrina ni ses soi-disant saints.

    Wlek Sanferlou

    14 h 10, le 04 décembre 2019

  • Faut avoir pitié de ce genre de "passionaria" ! Elle aurait plutôt besoin d'un bon psychologue, en plus d'un prêtre pour lui expliquer le catéchisme...ou la Bible...ou mieux encore...de se faire religieuse dans un couvent. Irène Saïd

    Irene Said

    14 h 08, le 04 décembre 2019

  • Oui, mais quel dieu ? Mais certainement pas Dieu.

    Eddy

    13 h 55, le 04 décembre 2019

  • S’agissant de la harangue de la partisane du CPL, il serait utile de remettre les choses à leur place. Dans l’évangile de Matthieu (25) il est dit : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, […] il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche... [Il] dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez les bénis de mon Père [… et] dira à ceux qui seront à sa gauche : « Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits… » Conclusions : 1- Pour Aoun, je ne sais pas mais il y a un grand doute ; 2- Bassil ferait partie des boucs ; et 3- la partisane du CPL devrait sérieusement revoir son catéchisme.

    Illico Presto

    13 h 49, le 04 décembre 2019

  • PLUS D,IDIOTIE DU JAMAIS ENTENDU. LORSQU,ON A LES VIS DE LA BOITE CRANIENNE RELACHES LA MACHINE A L,INTERIEUR... SI MACHINE IL Y EN A... EST EN VRAC ET DES INEPTIES S,EN ECHAPPENT.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 44, le 04 décembre 2019

  • "Aoun et Bassil "à la droite et à la gauche de Dieu". Je ne sais pas pourquoi cela me fait penser à la crèche!

    Yves Prevost

    13 h 34, le 04 décembre 2019

  • TOUT À FAIT D'ACCORD AVEC MGMTR.

    Gebran Eid

    13 h 29, le 04 décembre 2019

  • Je pense que l’immensité de la connerie va protéger son auteure. ça ne vaut pas la peine d'encombrer la justice avec des affaires stupides. Les avocats qui sont des auxiliaires de la justice, devraient y veiller encore plus que les autres.

    MGMTR

    12 h 51, le 04 décembre 2019