X

Dernières Infos

Budget 2020 : "D'importantes réformes" ont été approuvées en Conseil des ministres

Liban


OLJ
16/10/2019

"D'importantes réformes" ont été approuvées mercredi lors de la réunion du Conseil des ministres consacrée à la poursuite de l’examen du budget 2020, et une autre réunion aura lieu jeudi, a annoncé le ministre de l'Information, Jamal Jarrah, à l'issue de plusieurs heures de débats.

"D'importantes réformes ont été approuvées : les taxes sur le tabac produit au Liban et importé ont été augmentées, certains points de passage ont été supprimés ou fusionnés et des scanners supplémentaires seront installés à la frontière", a précisé le ministre, ajoutant qu'une nouvelle réunion aura lieu demain.

Concernant les incendies qui ont ravagé lundi et mardi plusieurs régions du Liban, M. Jarrah a indiqué que "le Haut comité de secours (HCS) a été chargé d'évaluer les dégâts causés par les incendies". "Le ministère de la Justice ouvrira une enquête sur ce qui s'est passé et un rapport a été demandé aux ministères de l'Intérieur et de la Défense", a-t-il ajouté précisant que le Premier ministre Saad Hariri et les ministres ont remercié les pays qui se sont tenus aux côtés du Liban.


(Lire aussi : Le FMI rappelle aux dirigeants libanais que le budget 2020 doit être voté dans les délais)


Le gouvernement, qui planche sur le budget depuis mi-septembre, avait entamé lundi l’examen des recommandations du comité interministériel chargé d’étudier les propositions de réformes suggérées par les différents partis politiques. 

Alors que le gouvernement souhaitait respecter les délais constitutionnels en adoptant le projet de budget avant le début de la session ordinaire du Parlement, l’absence de consensus sur l’ensemble des mesures-clés laisse penser que cet objectif ne sera pas tenu. Parmi les mesures problématiques se trouvent la hausse de la TVA à 15 %, le gel des augmentations de salaires des fonctionnaires durant trois ans, la hausse des cotisations de retraite, l’unification des caisses d’allocations sociales, la suppression d’un certain nombre d’établissements publics, la privatisation d’une dizaine d’entreprises publiques. La question de la hausse des tarifs d’Électricité du Liban n’a pas non plus été tranchée par l’exécutif.

Le président du Parlement, Nabih Berry, a promis de convoquer "le comité économique d’urgence", si le budget 2020 n’était pas finalisé cette semaine. Ce comité avait été créé le 2 septembre, à l'issue d'une réunion des chefs des différentes formations politiques au palais de Baabda.

Le budget 2020 est attendu aussi bien par les donateurs de la conférence de Paris (CEDRE) que par les agences de notation financière. L’objectif prioritaire des dirigeants libanais est d’accélérer le processus de réformes afin de réduire le déficit public. .


Pour mémoire

Les « mesures drastiques » au centre des discussions sur le budget 2020

Budget 2020 : retour sur la feuille de route des Forces libanaises

Ce que propose Gebran Bassil pour le budget 2020

Budget 2020 : ce que propose Ali Hassan Khalil



À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants