Liban

Berry appelle à nouveau le gouvernement à approuver le budget 2020


Le président du Parlement, Nabih Berry (au centre, à droite sur la photo), recevant des députés à Aïn el-Tiné, le mercredi 16 octobre 2019. Photo Hassan Ibrahim / Parlement libanais

Le président de la Chambre, Nabih Berry, a de nouveau appelé mercredi le gouvernement à finaliser son examen de l'avant-projet de budget pour l'exercice 2020 et réitéré qu'il convoquerait "le comité économique d'urgence". Ce comité avait été créé le 2 septembre, à l'issue d'une réunion des chefs des différentes formations politiques au palais de Baabda.

"Le chef du Parlement a réaffirmé la nécessité de finaliser le dossier du budget et des réformes dans les deux prochains jours", a indiqué le député Ali Bazzi, membre du mouvement Amal de M. Berry, à l'issue d'une réunion à Aïn el-Tiné. "Si le projet de budget n'est pas parvenu au Parlement entre aujourd'hui et lundi, il deviendra obligatoire de réunir le comité d'urgence à Baabda, sous la présidence du chef de l'Etat, Michel Aoun", a ajouté M. Bazzi, rapportant les propos du chef du Législatif. 

Le budget 2020 est attendu aussi bien par les donateurs de la conférence de Paris (CEDRE) que par les agences de notation financière. L’objectif prioritaire des dirigeants libanais est d’accélérer le processus de réformes afin de réduire le déficit public.

Par ailleurs, Nabih Berry a démenti les rumeurs concernant une annulation des soutiens financiers promis par la communauté internationale lors de la CEDRE. "Les responsables français concernés ont affirmé que ces rumeurs étaient infondées", selon le député Ali Bazzi.
En avril dernier, les pays membres du groupe de soutien au Liban avaient promis près d'onze milliards de subventions et de prêts, à condition que le Liban mène une série de réformes. Celles-ci se font toutefois toujours attendre. 





Le président de la Chambre, Nabih Berry, a de nouveau appelé mercredi le gouvernement à finaliser son examen de l'avant-projet de budget pour l'exercice 2020 et réitéré qu'il convoquerait "le comité économique d'urgence". Ce comité avait été créé le 2 septembre, à l'issue d'une réunion des chefs des différentes formations politiques au palais de Baabda.

"Le chef du...