X

À La Une

L'Irak contre une participation d'Israël à une "mission de sécurité" dans le Golfe

Moyen-Orient

"Les Etats du Golfe peuvent ensemble assurer la sécurité de la navigation dans le Golfe", estime le ministre irakien des Affaires étrangères, Mohammad Ali al-Hakim, ajoutant que "l'Irak oeuvrait à faire baisser les tensions dans notre région par la voie de négociations sereines".

OLJ/AFP
12/08/2019

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Mohammad Ali al-Hakim, a affirmé lundi que son pays refusait une éventuelle participation d'Israël à "une mission de sécurité maritime" pour protéger la navigation dans le stratégique détroit d'Ormuz, au coeur des récentes tensions avec l'Iran.

Les tensions ne cessent de monter dans la région du Golfe depuis le retrait américain en mai 2018 de l'accord nucléaire iranien, suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines contre l'Iran. Elles se sont intensifiées ces derniers mois avec des attaques contre des pétroliers dans le Golfe --imputées par Washington à Téhéran, qui dément toute implication-- et l'arraisonnement de trois pétroliers par l'Iran dans le Golfe, après celui début juillet d'un tanker iranien par les autorités britanniques au large de Gibraltar.

Les Etats-Unis cherchent depuis à mettre sur pied une coalition internationale pour escorter les navires de commerce dans le Golfe. Aucune annonce officielle n'a été faite sur une possible participation de l'Etat hébreu.

Lundi, Mohammad Ali al-Hakim a souligné sur Twitter que l'Irak "refusait toute participation de forces de l'entité sioniste dans une quelconque force militaire pour sécuriser la navigation dans le Golfe". "Les Etats du Golfe peuvent ensemble assurer la sécurité de la navigation dans le Golfe", a-t-il estimé, ajoutant que "l'Irak oeuvrait à faire baisser les tensions dans notre région par la voie de négociations sereines". Il a jugé que "la présence de forces occidentales dans la région ferait monter la tension".


(Lire aussi : Israël veut consolider sa place en Méditerranée avec des exercices navals internationaux)



Si la coalition, telle qu'envisagée par Washington, est mise en place, chaque pays escortera militairement dans la région du Golfe ses navires marchands avec le soutien de l'armée américaine, qui assurerait la surveillance aérienne de la zone et le commandement des opérations. La Grande-Bretagne a annoncé qu'elle y prendrait part mais de nombreux alliés de Washington, notamment européens, paraissent soucieux de ne pas se laisser entraîner dans un conflit ouvert dans cette région par laquelle transite le tiers du pétrole acheminé par voie maritime au monde.

Le site d'information israélien Ynet a rapporté mardi dernier les propos du ministre des Affaires étrangères Israel Katz qui a déclaré, au cours d'une réunion à huis-clos d'une commission parlementaire, qu'Israël était impliqué dans la mission notamment en ce qui concerne le renseignement.

Jeudi, le ministre de la Défense iranien, Amir Hatami, a jugé qu'une participation israélienne serait "extrêmement provocatrice" et pourrait avoir des "conséquences désastreuses dans la région".


Lire aussi

Les Etats-Unis ont fait du Golfe une poudrière, accuse Zarif

Pour l’Iran, une coalition US dans le Golfe y accroîtrait l’insécurité

L’Iran pointe la division entre Américains et Européens

Iran-USA : la médiation française s’annonce ardue

L’Iran se dit prêt à négocier si Washington lève ses sanctions

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

BOSS QUI BOSSE

Par contte y en a d'autres qui vont passer la plus belle nuit de leur existence.

Ya haram .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DEJA ILS FONT DES INCURSIONS AERIENNES DANS LE CIEL DE L,IRAN... ET PARTICIPENT EN INFORMKATIONS A LA COALITION AMERICAINE MARITIME DU GOLF... DE LA A PARTICIPER COMPLETEMENT IL N,Y A QU,UN PAS !

Irene Said

Y'en a qui ne vont pas pouvoir dormir, cette nuit !
Irène Saïd

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants