X

À La Une

Ankara appelle Washington à couper les ponts avec les YPG dans le nord de la Syrie

conflit

Des responsables turcs et américains s'entretiennent de l'éventuelle création d'une "zone de sécurité" visant à séparer la frontière turque de certaines positions de la milice kurde.


OLJ/AFP
05/08/2019

La Turquie a renouvelé lundi son appel aux Etats-Unis pour qu'ils cessent de soutenir une milice kurde dans le nord de la Syrie, au moment où Washington s'efforce d'empêcher une offensive d'Ankara contre celle-ci.

"Nous attendons des Etats-Unis qu'ils répondent positivement à notre appel de cesser leur coopération" avec les Unités de protection du peuple (YPG), un groupe de combattants kurdes, a déclaré le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu lors d'une conférence à Ankara.

La Turquie considère les YPG comme un "groupe terroriste" qui menace sa sécurité nationale, mais les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux, comme la France, ont soutenu ces combattants kurdes contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Les déclarations de M. Cavusoglu sont intervenues alors que des responsables turcs et américains s'entretenaient au même moment à Ankara de l'éventuelle création d'une "zone de sécurité" dans le nord de la Syrie visant à séparer la frontière turque de certaines positions des YPG. Le ministère turc de la Défense a indiqué que les discussions à ce sujet se poursuivraient mardi dans la capitale turque. Selon la presse turque, les négociations achoppent pour l'instant sur la profondeur d'une éventuelle "zone de sécurité", Ankara réclamant une bande de 30 km de large, bien plus que la formule américaine. Par ailleurs, la Turquie souhaite avoir seule le contrôle de cette zone. Ces derniers jours, la Turquie a plusieurs fois affirmé que si les propositions américaines n'étaient pas "satisfaisantes", elle lancerait une opération en Syrie pour mettre en place cette "zone de sécurité" de façon unilatérale.

Dimanche, le président Recep Tayyip Erdogan a ainsi menacé de lancer une offensive contre les positions des YPG à l'est de l'Euphrate. "Nous sommes entrés dans Afrine, Jarablous et Al-Bab. Nous irons ensuite à l'est de l'Euphrate", a déclaré M. Erdogan, faisant allusion à des localités prises par les rebelles syriens soutenus par la Turquie.

Ces dernières semaines, les médias turcs ont fait état de l'envoi de véhicules militaires et d'unités de commandos vers des localités turques à proximité de la frontière syrienne.

Les forces turques ont soutenu les rebelles syriens dans le cadre d'une opération menée en 2016 contre l'EI et les YPG. Début 2018, les rebelles soutenus par Ankara ont pris Afrine aux combattants kurdes.




Lire aussi

La Turquie déterminée à détruire le "corridor terroriste" dans le nord de la Syrie

Le (vrai-faux) virage anti-occidental d’Erdogan après le putsch raté de 2016

Entretien Pompeo-Cavusoglu sur les ventes de S-400 russes à Ankara

Les S-400 russes en Turquie... Et maintenant ?

Le S-400, fleuron de la défense antiaérienne russe

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SOUS LES PAVÉS LA PLAGE

La Turquie estime que les YPG sont une "émanation terroriste" de la mouvance indépendantiste kurde. Mais les Etats-Unis s'appuient sur les YPG dans leur lutte contre le groupe Etat islamique (EI).

hahahahaha … allez comprendre quelque chose à ça ! pauvres kurdes bouffés à la sauce americana !

erdo est un personnage abominable , mais il aurait tort de ne pas en profiter hahahahaha …..

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CE SERA LE COMMENCEMENT DE SA FIN.

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants