Nos Lecteurs ont la Parole

Déménageons l’ONU !

par Sylvio LE BLANC
OLJ
19/07/2019

Du fait des tensions entre les États-Unis et l’Iran, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, qui doit participer à une réunion sur le développement durable aux Nations unies (ONU), à New York, a obtenu un visa assorti de limitations touchant ses déplacements. Concrètement, il doit demeurer dans un périmètre restreint autour du siège de l’ONU.

Non seulement les États-Unis font la vie dure à l’Iran, mais voilà qu’ils s’en prennent à leurs diplomates. Aucun autre pays occidental n’oserait traiter ainsi un diplomate étranger, tout en humiliant par la bande l’ONU.

Au sujet de cette organisation internationale, il faut dire que les États-Unis n’ont de cesse de la dénigrer et de lui mettre des bâtons dans les roues. En 2003, souvenons-nous que George W. Bush estimait que si sa politique guerrière n’était pas avalisée par elle, il faudrait repenser son fonctionnement. Quelle arrogance ! Souvenons-nous aussi des propos de Donald Trump tenus à son encontre en 2017 : « Ils prennent des centaines de millions et même des milliards de dollars et, ensuite, ils votent contre nous. Laissez-les voter contre nous, nous économiserons beaucoup, cela nous est égal. » Pourtant, son siège principal se trouve toujours là, en terre hostile. C’est un non-sens.

Il faudrait que l’ONU déménage ses pénates de New York, pour se retrouver dans un pays pacifiste, de faible puissance et ne détenant pas l’arme nucléaire. Montréal, au Québec, qui se trouve à quelque 600 kilomètres de la Big Apple, s’avérerait un bon choix pour accueillir l’illustre organisation. Mais pour la mériter, il faudrait que Justin Trudeau arrête de tergiverser et se tienne debout face à Trump (souvenons-nous qu’une résolution condamnant sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël a été adoptée le 21 décembre 2017 par une imposante majorité de pays à l’ONU, mais sur laquelle le Canada s’est abstenu de voter).

Pour tout dire, je parie que l’iconoclaste Trump serait ravi de cet éventuel déménagement. Boutée hors du pays, il n’aurait plus aucun scrupule à dénigrer l’organisation sur Twitter. Les terrains de Manhattan, parmi les plus chers au monde, seraient récupérés. De quoi faire saliver le promoteur immobilier président, qui a bâti sa fortune à New York.

Pour finir, pourrait-on imaginer une Organisation des Nations unies sans les États-Unis ? Pourquoi pas ! Ce pays doit apprendre que sa sauvegarde n’est pas plus importante qu’une autre ; que toutes les nations se valent.

Sylvio LE BLANC

Montréal-Québec

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour.

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE SIEGE DE L,ONU DEVRAIT ETRE AU BERCEAU DE LA DEMOCRATIE ! DEVINEZ ?

Punjabi

L’idée est fort intéressante. De plus, Montréal, par sa population, ressemble beaucoup à l’ONU!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants