X

À La Une

En France, nouvelle passe d'armes autour du burkini

droits

"On se baigne en maillot de bain pour des raisons d'hygiène", de "sécurité" et "d'ordre public, parce que voir des personnes se baigner en burkini, ça crée des grandes tensions", affirme la présidente de droite de la région Ile-de-France.

OLJ/AFP
24/06/2019

Des représentants de la droite et de l'extrême droite ont exprimé lundi leur opposition au port du burkini, au lendemain d'une action de femmes en faveur de ce maillot de bain couvrant mais interdit dans l'espace public en France.

L'irruption de la mode islamique dans l'espace public soulève régulièrement des tollés en France, très sourcilleuse sur la laïcité, suscitant souvent l'incompréhension à l'étranger.

Sept femmes vêtues de burkini, accompagnées de militants associatifs, ont pénétré dimanche dans une piscine municipale de Grenoble (centre-est) pour revendiquer le droit de se baigner, en dépit de l'intervention de vigiles et de la direction de l'établissement.

"Il ne faut aucun accommodement avec le burkini", a estimé sur Radio Classique Valérie Pécresse, présidente de droite de la région Ile-de-France (Paris et sa banlieue), dénonçant "la provocation" de ces femmes.

"On se baigne en maillot de bain pour des raisons d'hygiène", de "sécurité" et "d'ordre public, parce que voir des personnes se baigner en burkini, ça crée des grandes tensions", a-t-elle expliqué.

Selon elle, "si on acceptait le burkini, d'ici quelques années, toutes les jeunes filles des quartiers populaires se baigneraient couvertes, pour des raisons d'ordre moral et pour préserver leur réputation". Il faut "continuer à se baigner en maillot de piscine, pour laisser les femmes libres", a-t-elle insisté.


(Pour mémoire : L’Australienne d’origine libanaise Aheda Zanetti, créatrice du burkini, à « L’OLJ » : C’est juste un maillot !)


Le député Les Républicains (droite) Eric Ciotti a estimé sur Twitter que le burkini n'avait "pas sa place en France où la femme est l'égale de l'homme". "Laisser faire ces activistes islamistes à Grenoble comme partout en France c'est renoncer à la République. Je ne l'accepterai jamais", a ajouté ce représentant du département des Alpes-Maritimes, où la polémique autour du port du burkini sur les plages avait été très vive.

De son côté, le parti d'extrême droite Rassemblement national a dénoncé dans un communiqué une "provocation islamiste", qui vise "à revendiquer et imposer un communautarisme vestimentaire au même titre qu'est désormais exigée la mise en place d'un communautarisme alimentaire".

"Sous couvert de la défense de droits individuels et d'une prétendue lutte contre les discriminations, les organisations islamistes qui s'infiltrent dans toutes les sphères de la société, menacent nos libertés et sapent les fondements de notre démocratie en cherchant à imposer les prescriptions et le droit religieux dans la sphère publique", a estimé ce parti.


Pour mémoire

Le burkini fait polémique sur une plage de Tripoli

Des municipalités du Sud, contrôlées par le Hezbollah, interdisent la mixité

Pourquoi le burkini divise-t-il la société française ?

#MusulmanDiscret : quand Twitter tourne en dérision les propos d'un ancien ministre français

Une sortie piscine en burkini finalement interdite en France

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

Indigne pouvoir libanais

Décryptage de Scarlett HADDAD

Ultimes concertations avant les consultations

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants