X

Sur le net

#MusulmanDiscret : quand Twitter tourne en dérision les propos d'un ancien ministre français

sur le net

"Le conseil que je donne dans cette période difficile - comme le recteur de la mosquée de Bordeaux - est celui de discrétion", avait déclaré, le 15 août, Jean-Pierre Chevènement.

OLJ
17/08/2016

Alors que la polémique sur le port du burkini à la plage continue à faire des vagues en France, des propos d'un ancien ministre alimentent la controverse.

Dans une interview au Parisien le 15 août, Jean-Pierre Chevènement, pressenti pour devenir le prochain président de la Fondation pour l'islam de France, a estimé que "les musulmans, comme tous les citoyens français doivent pouvoir pratiquer leur culte en toute liberté". Mais il a poursuivi : "Le conseil que je donne dans cette période difficile - comme le recteur de la mosquée de Bordeaux - est celui de discrétion".

Une phrase qui n'a pas tardé à faire polémique sur Twitter où les internautes s'en sont donné à cœur joie avec plusieurs hashtags, notamment #MusulmanDiscret. Florilège.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face à l'émoi suscité par ses conseils de "discrétion", Jean-Pierre Chevènement a qualifié mardi cette polémique de "subalterne et stupide". Une réaction qui n'empêche pas les internautes de continuer sur leur lancée. 

 

 

 

Lire aussi

Un autre maire interdit le burkini après des violences en Corse

Retour à la page "Sur le net"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.