Rechercher
Rechercher

diaspora

Le Liban représenté au « Forom des langues » de Toulouse

Les membres de l’association posent avec un drapeau libanais.

Le Liban était présent sur la scène toulousaine lors de la manifestation culturelle baptisée « Forom des langues », une rencontre qui, chaque année, rassemble plus d’une centaine d’associations et institutions de pays différents venues présenter leurs langue, culture, danse et histoire.

Pour la seconde année consécutive, l’association Les amis du Liban-Toulouse a eu l’occasion de présenter la langue, la culture, l’histoire et la gastronomie du Liban. Plus de 30 Libanaises et Libanais ont participé à la décoration du stand de l’association avec des photos et des affiches illustrant la richesse et la diversité des paysages du Liban, ainsi qu’une introduction à l’alphabet phénicien. Les passants se sont régalés en goûtant les spécialités culinaires libanaises, telles que les manaqiche au thym, le labné, le hommos ou encore une variété de desserts.

L’équipe de danse folklorique de l’association a enflammé la place du Capitole avec sa « dabké ». Des danseurs et danseuses ont présenté une pièce traditionnelle sur les chants de Sabah et Feyrouz.

Depuis sa création en 2015, l’association Les amis du Liban-Toulouse attire toujours plus d’adhérents. Elle se met au service de la communauté libanaise à travers ses nombreuses manifestations. « Accueillir et apporter de l’aide aux étudiants libanais nouvellement arrivés en France est un de nos objectifs », précise Roula Krayem Veron, vice-présidente de l’association. Elle ajoute : « Notre but est d’accompagner ces étudiants afin qu’ils s’intègrent facilement dans la société française en leur proposant des activités tout au long de l’année. Ces activités culturelles et sportives sont parfois organisées en collaboration avec d’autres associations libanaises en France comme Aquicèdre à Bordeaux et le Club culturel de la jeunesse franco-libanaise à Paris. »

En décembre dernier, un cèdre du Liban a été offert à la ville de Toulouse par l’association à l’occasion des 75 ans du Liban : il a été planté par le maire Jean-Luc Moudenc et la consule du Liban à Marseille Nada Abou Azar. Ce cèdre symbolise le lien historique qu’entretenait le comte Raymond IV de Toulouse et comte de Tripoli avec cette ville, de 1102 à 1105, où il construisit le château de Saint-Gilles, connu aussi sous le nom de forteresse du Mont-Pèlerin. Par ailleurs, l’association propose également des cours d’arabe, plus précisément de dialecte libanais, à de jeunes Libanais.

Il est possible de suivre les nouvelles de l’association sur sa page officielle Facebook « Association les Amis du Liban-Toulouse », ou de lui écrire à l’adresse :

[email protected]

Cette page est réalisée en collaboration avec l’Association RJLiban.

E-mail : [email protected] – www.rjliban.com


Le Liban était présent sur la scène toulousaine lors de la manifestation culturelle baptisée « Forom des langues », une rencontre qui, chaque année, rassemble plus d’une centaine d’associations et institutions de pays différents venues présenter leurs langue, culture, danse et histoire.

Pour la seconde année consécutive, l’association Les amis du...