X

À La Une

Bassil se défend de retarder l'adoption du budget

Liban

"Nous sommes déterminés à aboutir à un meilleur budget, même si cela nécessite plus de temps", affirme le chef de la diplomatie et du Courant patriotique libre, lors d'une tournée dans le Koura au Liban-Nord.

OLJ
18/05/2019

Le ministre libanais des Affaires étrangères et chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, s'est défendu samedi lors d'une tournée dans le Koura au Liban-Nord de vouloir retarder l'adoption du projet de budget de l'année en cours et qui est censé prévoir des mesures d'austérité sans précédent.

"Ils nous accusent de retarder l'adoption de l'avant-projet de budget car ils veulent que ce budget soit ordinaire", a accusé M. Bassil, lors de sa tournée.

Le gouvernement tient des réunions marathons depuis plusieurs jours afin d'adopter l'avant-projet de budget préparé par le ministre des Finances Ali Hassan Khalil. Mais ce document ne cesse d'être modifié à la lumière des discussions et des propositions faites par certains ministres, notamment M. Bassil. Ce dernier avait remis mardi dernier à ses collègues une série de mesures visant à intervenir sur les retraites, les allocations sociales, les salaires, le service de la dette, l’évasion fiscale et la contrebande, les dépenses courantes et les recettes fiscales. Gebran Bassil a indiqué que la majeure partie de ses propositions ont été discutées hier par les membres du gouvernement. Une nouvelle réunion est prévue dimanche soir, notamment pour poursuivre leur examen.

"Ils soutiennent une grande partie des propositions que nous faisons, mais ils demande des délais supplémentaires", regrette le chef du CPL. "Il est inconcevable d’œuvrer à réduire le déficit tout en refusant de changer les chiffres et la politique économique" prévue dans l'avant-projet de budget, a-t-il encore estimé.

"Nous œuvrons à lancer les réformes à travers ce budget et nous faisons des propositions concrètes. Nous sommes déterminés à aboutir à un meilleur budget, même si cela nécessite plus de temps", a-t-il fait savoir.

Samedi soir, le ministre des Finances a affirmé devant des journalistes que "le débat sur le budget doit se terminer demain". "Les chiffres du déficit sont acceptables et nous oeuvrons pour les améliorer, a-t-il ajouté. Notre objectif est de renforcer la confiance et non l'affaiblir. Le budget comprend une réduction du service de la dette pouvant atteindre 1 000 milliards de livres libanaises d'économies", a également souligné le ministre. 

Dans une interview à Reuters, Ali Hassan Khalil a affirmé que "le gouvernement a l'intention d'émettre des bons du Trésor d'un montant maximal de 11 milliards de livres avec un intérêt de 1%".  "La réduction du coût du service de la dette se fera en coordination avec la Banque centrale et les banques, une fois le budget approuvé", a-t-il souligné.


Lire aussi

Les mouvements de protestation appelés à s’amplifier dans les prochains jours

Budget 2019 : Khalil affirme avoir revu les chiffres

Budget 2019 : Bassil et Hasbani contraignent Khalil à revoir sa copie

Aoun appelle à mettre fin aux sit-in, aux grèves et aux manifestations

« Nous arrivons à peine à boucler le mois », lancent, devant la BDL, les militaires à la retraite

Examen du budget : des signaux négatifs sont envoyés à l’Occident

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE GENDRE SE CROIT PERMIS DE PARLER AU NOM DE TOUS LES MINISTERES ET A LA PLACE DE TOUS LES MINISTRES. IL LUI FAUT UN STOP !

Ici et ailleurs

Un peu de patience dans six mois le budget de 2019 sera fait tout seul comme un grand !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Avant la visite de Bassil en Syrie, Sergueï Lavrov attendu à Beyrouth

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants