X

À La Une

Interception d'"objectifs hostiles" en Syrie en provenance d'Israël

Tensions

Selon l'OSDH, "Il s'agit de frappes israéliennes ayant pris pour cible la région de Kesswa où se trouvent des entrepôts d'armes appartenant à l'Iran et au Hezbollah".

OLJ/AFP
17/05/2019

La défense antiaérienne syrienne a intercepté vendredi des "objectifs hostiles" en provenance d'Israël, a annoncé l'agence de presse officielle Sana. "Notre défense antiaérienne a intercepté des +objectifs hostiles+ en direction de la province de Qouneitra", limitrophe du plateau du Golan, dont la majeure partie est annexée et occupée par Israël, a précisé Sana, citant une source militaire.

L'agence officielle avait plus tôt fait mention de "corps lumineux"en provenance des territoires occupés (Israël, ndlr)". Sana a également évoqué une "forte explosion" dans les environs de Damas.

D'après le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, "trois explosions ont retenti dans le sud-ouest de la capitale Damas". "Il s'agit de frappes israéliennes ayant pris pour cible la région de Kesswa où se trouvent des entrepôts d'armes appartenant à l'Iran et au Hezbollah", a-t-il dit à l'AFP. Ce secteur situé près de la capitale syrienne "a souvent été la cible de raids" effectués par Israël, a-t-il poursuivi.


(Pour mémoire : Frappe aérienne israélienne dans le centre de la Syrie, 3 blessés)


Les précédents raids israéliens en Syrie remontaient au 13 avril. Ils avaient pris pour cible une position militaire à Misyaf, dans la province centrale de Hama, faisant trois blessés, selon Sana. L'OSDH avait fait état de "morts parmi des combattants iraniens", sans en préciser le nombre.

Depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, Israël a procédé à de nombreuses frappes contre notamment des positions de l'armée syrienne ainsi que des cibles iraniennes et du Hezbollah sur le territoire syrien.

En janvier, Israël avait frappé des positions iraniennes en Syrie, après avoir intercepté une roquette tirée de ce pays. Selon l'OSDH, 21 personnes, principalement des Iraniens, avaient été tuées dans ces attaques.

Israël a toujours affirmé son intention de continuer à viser les positions tenues par l'Iran ou le Hezbollah en Syrie. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu répétant à l'envi qu'il ne laisserait pas l'Iran, grand ennemi d'Israël, s'implanter en Syrie.


Lire aussi

Israël libère deux détenus syriens en échange de la dépouille du soldat Baumel

Pour mémoire

La Syrie annonce avoir repoussé une attaque aérienne israélienne près d'Alep

La Russie souhaite qu’Israël mette fin aux frappes en Syrie

Le Golan et les possibilités d’une nouvelle guerre

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET LES FRAPPES CONTINUENT. ET ISRAEL 3AM TESRAH OU TEMRAH DANS LES CIEUX SYRIENS.

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

L’État sourd-muet

Décryptage de Scarlett HADDAD

Trois grands dossiers au menu des rencontres du chef de l’État

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants