X

À La Une

Frappe aérienne israélienne dans le centre de la Syrie, 3 blessés

Conflit

L'OSDH fait état de "morts parmi des combattants iraniens" dont il n'est pas en mesure de préciser le nombre ainsi que de "17 blessés parmi les forces du régime et des combattants loyalistes".

OLJ/AFP
13/04/2019

Israël a mené des raids aériens dans la nuit en Syrie sur une position militaire à Misyaf, dans la province centrale de Hama, faisant trois blessés parmi "des combattants", a indiqué samedi l'agence de presse officielle syrienne Sana.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état de "morts parmi des combattants iraniens" dont il n'a pas été en mesure de préciser le nombre ainsi que de "17 blessés parmi les forces du régime et des combattants loyalistes".

Ces raids, selon l'OSDH, ont visé plusieurs positions militaires dans la ville de Misyaf et des villages voisins dont un centre de développement de missiles de moyenne portée où se trouvent des combattants iraniens.

"Vers 02H30 (23H30 GMT) samedi ... L'aviation israélienne a mené une frappe aérienne visant une de nos positions militaires dans la ville de Misyaf", a indiqué une source militaire citée par Sana. "Nos batteries de défense anti-aérienne ont intercepté certains des projectiles ennemis", a-t-on ajouté de même source précisant que les raids ont "blessé trois combattants et détruit des bâtiments".

Selon l'OSDH, la frappe israélienne a visé "une école militaire des forces du régime dans la ville de Misyaf et deux centres utilisés par des combattants iraniens dans les environs de la ville, dont un centre de développement de missiles de moyenne portée dans le village de Zaoui et un camp d'entraînement dans le village de Cheikh Ghadbane". Un porte-parole militaire israélien interrogé par l'AFP a indiqué que l'armée ne commentait pas ce genre d'informations.


(Pour mémoire : La Syrie annonce avoir repoussé une attaque aérienne israélienne près d'Alep)


Ce n'est pas la première fois que Misyaf est visé par des frappes, Damas ayant accusé Israël à plusieurs reprises d'avoir bombardé des cibles iraniennes et d'autres du Hezbollah libanais dans la région.

Depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, Israël a mené de nombreuses frappes visant notamment des positions de l'armée syrienne ainsi que des cibles iraniennes et du Hezbollah sur le territoire syrien.

Fin mars, Damas avait fait état de frappes israéliennes près de la ville septentrionale d'Alep, l'OSDH évoquant des bombardements sur des dépôts de munitions appartenant à des combattants iraniens dont sept avaient péri dans les raids.

En janvier, Israël avait frappé des positions de l'Iran en Syrie, après avoir intercepté une roquette tirée depuis ce pays. Selon l'OSDH, 21 personnes, principalement des Iraniens, avaient été tuées dans ces attaques.

Israël a toujours affirmé son intention de continuer à viser les positions tenues par l'Iran ou du Hezbollah en Syrie. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu répétant à l'envi qu'il ne laissera pas l'Iran, grand ennemi d'Israël, se servir de la Syrie comme tête de pont militaire.


Pour mémoire

La Russie souhaite qu’Israël mette fin aux frappes en Syrie


Lire aussi

L’Iran avance ses pions à Lattaquié, « terrain russe »

Poutine : Le corps du soldat israélien disparu au Liban en 1982 a été retrouvé par Moscou et Damas

Le Golan et les possibilités d’une nouvelle guerre

Oman appelle les pays arabes à apaiser les "craintes d'Israël"

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

en plein centre de la syrie !?!?! en plus meme pas aux frontières mais en plein centre ….. mais dit donc ils n'ont pas été arreter par les S300 livrer a la syrie !?!? meme pas réprimander par la russie !?!?

mais ca c'est un coup dure pour les petits moumana3istes !!!

C- F- Contributions et Interprétations


Après l’opération au sol (dans la grande discrétion) pour récupérer le corps du soldat disparu il y a 37 ans, Israël mène aujourd’hui une offensive aérienne ! Tout cela est bien sûr avec l’approbation de la Russie… Et ceux qui se sont sacrifiés pour mettre le régime sur pieds, ne sont finalement que la cinquième roue du carrosse, ou le quatrième pneu d’atterrissage d’un bombardier……

Irene Said

Qu'ils soient syriens, iraniens ou autres alliés du régime du héros de Damas...à quoi servent les blessures ou la mort de ces "combattants" ?

Et à quoi servent les théories savantes pour expliquer ou justifier la bêtise de tous ces "responsables valeureux" incapables de changer leurs méthodes qui se sont révélées inutiles depuis le début de ce conflit ?
Irène Saïd

Fan Phare Rond

Quand on ne frappe plus Damas , mais des lieux aussi reculés.

QUAND tout de suite après abderrahmenteur dans son bureau lugubre de Londres se met à nous donner avec une rapidité très douteuses, des détails peu fiables.

Et que le lendemain on entend que ce groupe visé à progressé dans ses attaques contre les bactéries wahabites , évidemment ça va faire des gens heureux.

CEUX que la propagande sioniste vise DIRECTEMENT EUX, LES NIAISEUX .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

3AM YESRAHOU OU YEMRAHOU FAW2 SOURIA...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POUR CEUX QUI CHANTENT QU,ISRAEL NE PEUT PLUS FRAPPER A CAUSE DES S-300 ET DES S-400 !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants