Rechercher
Rechercher

À La Une - Conflit

La Syrie annonce avoir repoussé une attaque aérienne israélienne près d'Alep

Les frappes israéliennes ont touché "des entrepôts de munitions appartenant aux forces iraniennes et à des groupes qui leur sont alliés" opérant en soutien au régime syrien, selon l'OSDH qui a fait état de sept personnes tuées, des gardes des entrepôts. Ils ne seraient ni syriens, ni iraniens, selon la même source.

Manifestation à Alep, le 26 mars 2019, contre la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître la souveraineté d'Israël sur le plateau syrien occupé du Golan. Photo AFP / George OURFALIAN

Israël a mené dans la nuit de mercredi à jeudi un raid aérien dans le nord de la Syrie, près d'Alep, a annoncé l'agence officielle de presse syrienne Sana, affirmant que la défense anti-aérienne avait repoussé cette attaque.

Les frappes israéliennes ont touché "des entrepôts de munitions appartenant aux forces iraniennes et à des groupes qui leur sont alliés" opérant en soutien au régime syrien, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui a fait état de sept personnes tuées, des gardes des entrepôts. Ils ne seraient ni syriens, ni iraniens, selon la même source. "Cinq combattants" ont également été blessés, a indiqué l'OSDH qui dispose d'un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre.

Selon une source militaire citée par Sana, "la défense aérienne de l'armée a repoussé une agression aérienne israélienne qui visait des installations dans la zone industrielle de Cheikh Najjar, au nord-est d'Alep, et détruit un certain nombre de missiles".

L'agence de presse officielle ne fait pas état de mort mais évoque des "dégâts matériels".

Des habitants d'Alep ont raconté à l'AFP que le bombardement avait provoqué une coupure de courant générale dans leur ville. L'alimentation électrique a été progressivement rétablie dans les heures qui ont suivi.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole militaire israélien s'est borné à déclarer: "Nous ne commentons pas les informations de presse étrangères".

Des manifestations ont eu lieu jeudi à Damas et à Alep pour protester contre cette attaque israélienne, selon Sana.

Il s'agit du premier bombardement israélien depuis l'annonce par le président américain Donald Trump de la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté israélienne sur une partie du plateau syrien du Golan.


(Lire aussi : L’Iran avance ses pions à Lattaquié, « terrain russe »)


Israël a conquis cette partie du Golan en 1967 et l'a annexée en 1981. Mais la communauté internationale considère cette occupation comme illégale tout comme l'annexion qui a suivi.

Mercredi, les Etats-Unis ont tenté de défendre leur décision au Conseil de sécurité de l'ONU mais leurs 14 partenaires ont condamné la reconnaissance de la souveraineté israélienne, lors d'une réunion d'urgence à la demande de la Syrie.

Israël a toujours affirmé son intention de continuer à viser les positions tenues par l'Iran, qui soutient le président syrien Bachar el-Assad, ou par son allié libanais le Hezbollah en Syrie.

En janvier, Israël avait frappé des positions de l'Iran en Syrie, après avoir intercepté une roquette tirée depuis ce pays. Selon l'OSDH, 21 personnes, principalement des Iraniens, avaient été tuées dans ces attaques.

La Syrie est ravagée par une guerre qui a éclaté en 2011 et a fait plus de 370.000 morts. Le régime est soutenu par la Russie, l'Iran et le Hezbollah.


Pour mémoire

La Russie souhaite qu’Israël mette fin aux frappes en Syrie


Lire aussi

Assad à Téhéran : un pied de nez à tous ceux qui veulent l’Iran hors de la Syrie

Pour Téhéran, Israël "cherche la guerre"

Le Hezbollah a des missiles de précision prêts à être utilisés contre Israël, affirme l'Iran

Le Golan et les possibilités d’une nouvelle guerre, le décryptage de Scarlett Haddad

Décision US sur le Golan : embarras pour les Arabes, bénéfices pour l'Iran


Israël a mené dans la nuit de mercredi à jeudi un raid aérien dans le nord de la Syrie, près d'Alep, a annoncé l'agence officielle de presse syrienne Sana, affirmant que la défense anti-aérienne avait repoussé cette attaque. Les frappes israéliennes ont touché "des entrepôts de munitions appartenant aux forces iraniennes et à des groupes qui leur sont alliés" opérant en ...

commentaires (12)

Étrange! Une attaque qui a été repoussée a tout de même causé au moins des dégâts matériels, sinon la destruction d'un dépôt d'armes et la mort de 7 personnes!

Yves Prevost

07 h 46, le 29 mars 2019

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Étrange! Une attaque qui a été repoussée a tout de même causé au moins des dégâts matériels, sinon la destruction d'un dépôt d'armes et la mort de 7 personnes!

    Yves Prevost

    07 h 46, le 29 mars 2019

  • Effectivement l'attaque fut repoussée. L'intention des isarelos était peut être d'atteindre Damas, comme il y a quelques semaines, mais ils furent repoussés plus au nord vers Alep. Démocratie et équité exigent!

    Wlek Sanferlou

    21 h 10, le 28 mars 2019

  • Assad a repris 90% des ruines fumantes de son territoir, voila un homme qui aime son pays et son peuple, "with friends likes these.....".

    Je partage mon avis

    20 h 22, le 28 mars 2019

  • Tant que les ayatollahs resteront en Syrie les Israliens attaqueront , que Dieu protège le Liban

    Eleni Caridopoulou

    16 h 31, le 28 mars 2019

  • LE TITRE AURAIT DU ETRE : LA SYRIE ANNONCE AVOIR SUBI UNE ATTAQUE AERIENNE ISRAELIENNE PRES D,ALEP !

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    15 h 40, le 28 mars 2019

  • Ce qui me donne matière à me bidonner , c'est que depuis 2011 on nous annonce la fin du régime syrien en 2 semaines, ensuite c'est des bombardements ici et là avec destructions etc.... ce qui, au final n'a pas empêché BASHAR EL Assad de reprendre , je cite les sources officielles , autour de 90% de son territoire . Que l'Iran et le hezb ont été complètement abattu en Syrie, alors qu'on apprend que nathanmachintruc se rend tous les 2 mois à Moscou pour supplier Poutine de demander aux iraniens de se retirer du Golan , où aux dernières nouvelles , se trouveraient des combattants du hezb résistant libanais. Ce qui me bidonne encore plus , c'est que des infos de ce genre en pleine campagne électorale du pays usurpateur , plutôt que de provoquer la joie parmi les populations locales israéliennes, procurent encore plus de joie parmi les quelques libanais très restreints parmi nous dans ce forum . Tandis que en israel, ça déprime sec.

    FRIK-A-FRAK

    15 h 37, le 28 mars 2019

  • La Syrie repousse une attaque aérienne israélienne près d'Alep Peut etre OLJ DEVRAIT MIEUX FAIRE ATTENTION A SES TITRES MEME SI ILS PROVIENNENT DE DEPECHES ETRANGERES REPOUSSER QUOI? TOUTES LES PHOTOS MONTRENT UN ENTREPOT EN PROIE AUX FLAMMES DURANT DES DIZAINES DE MINUTES AVEC DE MULTIPLES EXPLOSIONS SI VOUS PENSEZ VRAIMENT QU'ELIMINER UN OU DEUX MISSILES SUR 10 VEUT DIRE REPOUSSER UNE ATTAQUE ALORS VOTRE TITRE EST CORRECT MAIS ASSEZ DE DESINFORMATION SURTOUT EN GLORIFIANT LA SYRIE

    LA VERITE

    13 h 07, le 28 mars 2019

    • Merci pour votre commentaire. Il nous est effectivement apparu qu'il fallait modifier le titre de l'article.

      L'Orient-Le Jour

      13 h 57, le 28 mars 2019

  • Mais qui affirmait qu Israël n’avait pas attaqué la Syrie depuis 3 mois ?!? Ou encore qu’il ne pouvait plus l’attaquer dans le futur?!? Looool

    Bery tus

    13 h 01, le 28 mars 2019

  • REPOUSSE ! PARTIS UNE FOIS LES ROQUETTES LARGUEES SUR LEURS CIBLES... OU SONT LES S300 ?

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    10 h 54, le 28 mars 2019

  • Joke of the day: La Syrie repousse une attaque aérienne israélienne près d'Alep.

    Nadim Nehme

    10 h 36, le 28 mars 2019

  • La propaganda en marche . Que de la gueule et de l'esbrouuffe natahnienne ..

    FRIK-A-FRAK

    09 h 27, le 28 mars 2019

Retour en haut