X

À La Une

Aux Etats-Unis, un membre actif du Hezbollah reconnu coupable d'avoir préparé des attentats

procès

Selon l'enquête, Ali Kourani avait notamment recueilli des informations sur le fonctionnement et la sécurité de plusieurs aéroports américains et surveillé des bâtiments appartenant aux forces de l'ordre à Manhattan et Brooklyn.

OLJ/AFP
17/05/2019

Un Américain originaire du Liban a été reconnu jeudi coupable, par un tribunal fédéral de Manhattan, d'avoir appartenu au Hezbollah et contribué à des projets d'attentat pour le compte du mouvement chiite.

Âgé de 34 ans, Ali Kourani a été déclaré coupable des huit chefs d'accusation retenus contre lui, dont l'un, l'association de malfaiteurs en vue de détenir des armes pour commettre un crime, est passible, à lui seul, de la prison à perpétuité.

Né au Liban et naturalisé américain en 2009, il connaîtra sa peine le 27 septembre, a indiqué jeudi le bureau du procureur fédéral de Manhattan, Geoffrey Berman, à l'issue d'un procès de huit jours.

Selon l'enquête, Ali Kourani avait notamment recueilli des informations sur le fonctionnement et la sécurité de plusieurs aéroports américains, dont John F. Kennedy à New York, et surveillé des bâtiments appartenant aux forces de l'ordre à Manhattan et Brooklyn.
Arrivé aux Etats-Unis en 2003, il avait suivi d'après la même source plusieurs formations dans des camps d'entraînement du Hezbollah, au Liban, et prenait ses ordres directement auprès d'agents de liaison du parti chiite, soutenu par l'Iran.

"Aujourd'hui, Kourani a été déclaré coupable de ses crimes dans un tribunal qui se trouve juste à côté d'une de ses cibles", a indiqué Geoffrey Berman, cité dans le communiqué, en référence au bâtiment Jacob Javits, situé, comme le tribunal, à la pointe de Manhattan. 

Créé au début des années 80, le Hezbollah est classé comme "organisation terroriste" par les Etats-Unis. Depuis sa création, plusieurs attentats lui ont été attribués notamment en France, au Liban ou en Bulgarie. Il est l'un des principaux alliés du régime syrien dans sa guerre contre les rebelles en Syrie.

Un autre homme, Samer El Debek, également soupçonné d'appartenir au Hezbollah, avait été interpellé le même jour qu'Ali Kourani, dans le Michigan, le 8 juin 2017. Aucune date n'a été fixée pour son procès.


Lire aussi
Trois Libanais chiites condamnés à de lourdes peines aux Émirats


Pour mémoire
Nouvelles sanctions US contre deux personnes et trois entités liées au Hezbollah

Washington offre jusqu'à 10 millions USD pour toute information sur le financement du Hezbollah

Un réseau de blanchiment d'argent lié au Hezbollah démantelé à Miami




À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Apparement, les autruches se sont acclimatées aussi au Liban, il y a assez de sable pour qu'elles y vivent en toute tranquillité !
Irène Saïd

Tina Chamoun

Les serins libanais nullement sereins continuent à pépier en gobant naîvement ce qu'affirment les USA. Cuicuicui

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

RESISTANCE ? PFFFF !

Bustros Mitri

A-t-on jamais vu un autre parti libanais cité quelque part, de l' Asie à l' amérique du Sud, , dans d' autres affaires similaires?

Irene Said

Donc, maintenant on apprend que "la résistance libanaise du Hezb libanais" qui se vante de combattre l'usurpateur israélien au Sud du Liban, "résiste" aussi aux Etats-Unis, en y préparant des attentats qui tueraient de nombreux innocents ?

Un "parti divin" dans toute sa splendeur...jaune-canari !
Irène Saïd


Pierre Hadjigeorgiou

Ils empilent les raisons pour se faire le Hezbollah... Ce ne sont plus les jours qui sont comptés mais les minutes...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La visite du ministre des AE turc à Beyrouth, un timing sensible

Un peu plus de Médéa AZOURI

Les ami(e)s de mes ami(e)s

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants