Liban

Washington offre jusqu'à 10 millions USD pour toute information sur le financement du Hezbollah

Le parti chiite "génère près d'un milliard de dollars par an", estime la diplomatie américaine. 

Des partisans du Hezbollah à Baalbeck, en août 2017. REUTERS/Hassan Abdallah

Le département d'Etat américain a offert lundi des récompenses allant jusqu'à 10 millions de dollars à toute personne susceptible de fournir des informations sur les mécanismes de financement du Hezbollah et nommément identifié trois des grands bailleurs de fonds du parti, selon un communiqué diffusé sur son site internet. 

Il s'agit, selon le texte du communiqué, des premières récompenses de la sorte offertes dans le cadre de la lutte contre les "réseaux internationaux de financement du Hezbollah". Les récompenses financières seront attribuées aux personnes permettant d'identifier et de mettre un terme à des sources de revenu ou mécanismes de financement du parti, à ses principaux bailleurs de fonds, aux institutions financières facilitant les transactions financières du parti, aux sociétés ou fonds d'investissement détenus ou contrôlés par le Hezbollah ou des personnes le finançant, aux sociétés-écrans permettant l'approvisionnement du parti en "technologies à double-usage" et aux mécanismes criminels impliquant des partisans du Hezbollah. 

"Le Hezbollah génère près d'un milliard de dollars par an grâce au soutien financier direct de l'Iran, à des échanges et investissements internationaux, à un réseau de donateurs et à des activités de blanchiment d'argent", estime la diplomatie américaine.


(Pour mémoire : Cinq millions de dollars en échange d'informations sur des cadres du Hezbollah et du Hamas, annoncent les USA)


Trois "financiers" recherchés
Le département d'Etat nomme trois personnes, identifiées comme "financiers essentiels du Hezbollah" et qualifiées de "terroristes désignés spécialement au niveau international", à propos desquelles il cherche des informations. Le premier de ces trois "financiers" est Adham Tabaja, "un membre du Hezbollah qui a des liens directs avec les leaders de l'organisation, y compris avec le Jihad islamique". Selon le communiqué américain, M. Tabaja, qui possède le groupe immobilier et de construction Al-Inmaa, mène des transactions pour le compte du parti au Moyen-Orient et en Afrique occidentale. 

La seconde personne recherchée par la diplomatie US est Mohammad Ibrahim Bazzi, "financier clé du Hezbollah qui a fourni des millions de dollars" au parti à partir de ses activités professionnelles en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Le troisième de ces financiers supposés des activités du parti chiite est Ali Youssef Charara, président du conseil d'administration et directeur général de la société libanaise de télécommunications Spectrum Investment Group, qui a "des intérêts professionnels importants dans le secteur des télécoms en Afrique de l'Ouest". "Charara a reçu des millions de dollars de la part du Hezbollah afin d'investir dans des projets commerciaux soutenant financièrement le groupe terroriste", ajoute le texte.

En novembre dernier, le département d’État américain avait offert une récompense pouvant aller jusqu'à 5 millions de dollars pour toute personne fournissant des informations sur des cadres du Hamas et du Hezbollah, accusés de terrorisme et recherchés par les services de renseignements des États-Unis. 

Fin octobre, le président américain, Donald Trump, avait signé un texte renforçant les sanctions contre le Hezbollah. Il s'agit de la loi "Hezbollah International Financing Prevention Amendments Act (HIFPAA) of 2018", une version amendée (S.1595) d'une loi précédente, votée par le Sénat le 5 octobre 2017. La S.1595 impose notamment des sanctions à toute personne, entité ou Etat étrangers aidant directement ou indirectement le parti pro-iranien.



Lire aussi
Kassem Chams, visé par des sanctions US : Je n'ai aucun lien financier avec le Hezbollah

Sanctions US contre un réseau libanais de blanchiment d'argent au profit du Hezbollah

Nasrallah : Nous riposterons lorsqu’une mesure prise par les États-Unis le méritera


Le département d'Etat américain a offert lundi des récompenses allant jusqu'à 10 millions de dollars à toute personne susceptible de fournir des informations sur les mécanismes de financement du Hezbollah et nommément identifié trois des grands bailleurs de fonds du parti, selon un communiqué diffusé sur son site internet. 

Il s'agit, selon le texte du communiqué,...

commentaires (10)

Mais c'est clair l'argent du Hezbollah vient du traffic de drogue et l'alliance avec la mafia internationale

Eleni Caridopoulou

19 h 33, le 23 avril 2019

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Mais c'est clair l'argent du Hezbollah vient du traffic de drogue et l'alliance avec la mafia internationale

    Eleni Caridopoulou

    19 h 33, le 23 avril 2019

  • TRUMP A ABOU 3ABDO : HUIT MILLIONS. IL Y A 20PCT DE COMMISSION A VOS ABRUTIS. C,EST LA PRATIQUE CHEZ VOUS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 17, le 23 avril 2019

  • ABOU 3ABDO A TRUMP : LE HEZBOLLAH EST FINANCE PAR ABOUL HOOL LE MARTIEN. ALLEZ, VERSEZ-MOI MES DIX MILLIONS !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 55, le 23 avril 2019

  • Mais qu'est ce que saddam qui était recherché personnellement a à voir avec des infos sur LES FINANCEMENTS DU NEZB RÉSISTANT ? À moins que H.N soit un trésor par lui même, ce à quoi je souscris pleinement . S'il y'a une chose très intelligente à faire quand on a rien à dire c'est de faire des comparaisons et de renvoyer dos à dos la chèvre et le choux . Ouvrons le 3eme oeil et le bon svp .

    FRIK-A-FRAK

    15 h 23, le 23 avril 2019

  • ne rigolez pas trop Trump par definition un homme d'affaire sait que l'argent est le nerf de la guerre Apres tout c'est bien une offre pareille qui a permis en Irak de connaitre le lieu ou les enfants de Sadam Hussein etaient et aussi ou lui meme a ete trouve au fond d'un trou Les récompenses financières seront attribuées aux personnes permettant d'identifier et de mettre un terme à des sources de revenu ou mécanismes de financement du parti, Donc les Etats Unis payeront quand l'information sera verifiee et mettra fin a la source d'argent c'est evidement pas une distribution d'argent au premier venu HB ne devrait pas se sentir tres calme mais au contraire chercher a se faire oublier pour le moment

    LA VERITE

    12 h 09, le 23 avril 2019

  • Allez je me lance , et même que je vous fais un prix, pour la moitié , 5 Millions , je vous balance que même Hassan Nasrallah ne le sait pas . Hahahahahahaha... aboulez le pèze ... trop hilarant. ...

    FRIK-A-FRAK

    10 h 38, le 23 avril 2019

  • En définitive, Washington et l'Iran ont la même façon d'agir: se faire la guerre à l'aide de publicité et d'offres à sensation...et de millions de dollars ! Cela en devient même amusant, et surtout lucratif pour les petits malins. On se régale d'avance !!! Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 32, le 23 avril 2019

  • Alors là ils vont recevoir des infos comme jamais ils n'ont pu en avoir . L'argent va couler à flot , mais pour des fake infos. Hahahahahahaha......

    FRIK-A-FRAK

    09 h 28, le 23 avril 2019

  • LES FAUSSES ACCUSATIONS VONT FOISONNER A CAUSE DE CET ALLECHANT APPAT...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    07 h 36, le 23 avril 2019

  • DIX MILLIONS DE DOLLARS ? LES FAUSSES ACCUSATIONS VONT SE MULTIPLIER...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 52, le 22 avril 2019