X

À La Une

Trois Libanais chiites condamnés à de lourdes peines aux Émirats

Justice

Cinq autres accusés, également de nationalité libanaise, ont été acquittés, précise Amnesty International.

OLJ/AFP
15/05/2019

Un tribunal émirati a condamné mercredi un Libanais à la prison à vie et deux autres à 10 ans de prison chacun pour avoir formé une "cellule terroriste" et "planifié des attaques" sur ordre du Hezbollah, selon Amnesty International.

Cinq autres accusés, également de nationalité libanaise, ont été acquittés, a précisé l'organisation de défense des droits de l'Homme dans un communiqué. Amnesty avait affirmé que ce procès avait été entaché d'irrégularités et basé sur des aveux obtenus sous la torture.

Tous de confession musulmane chiite, les prévenus avaient été arrêtés aux Émirats arabes unis entre décembre 2017 et février 2018. Ils vivaient et travaillaient aux Émirats depuis plus de 15 ans et sept d'entre eux étaient employés par la compagnie aérienne Emirates. Ils ont été jugés pour "terrorisme", le Hezbollah, pro-iranien, étant classé "organisation terroriste" par les Émirats.

Amnesty a qualifié le procès d'injuste, "ce qui retire au verdict toute fiabilité et toute crédibilité". L'organisation s'est également insurgée contre le fait que "les huit hommes aient été maintenus à l'isolement pendant plus d'un an, ce qui en soit peut représenter une torture".

Le gouvernement des Émirats est un proche allié de l'Arabie saoudite, puissance régionale sunnite et grande rivale de l'Iran chiite.


Pour mémoire

Amnesty dénonce un procès intenté à des Libanais chiites aux Emirats : "C'est clairement une affaire fabriquée"

Huit Libanais inculpés pour "terrorisme" aux Emirats arabes unis

Dix responsables du Hezbollah, dont Nasrallah, sanctionnés par les États-Unis et des pays du Golfe

Arrestation au Koweït d'un Syrien proche du régime et de ses assistants libanais

Les Emirats accusés d'influencer Trump : un homme d'affaires américano-libanais dans le collimateur

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Tina Chamoun

Quand est-ce les média commenceront-ils par indiquer UNIQUEMENT la nationalité sans citer la confession pour arriver enfin à ne plus faire de difféence entre les citoyens?? D'ailleurs, il est curieux mais agréable de voir que la confession des 5 autres Libanais acquittés n'aie pas été signalée. Si c'est par inadvertance, cette étourderie est la bienvenue!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

S,ILS SONT CONDAMNES UNIQUEMENT PARCEQU,ILS SONT LIBANAIS CHIITES C,EST UNE INJUSTICE ET UNE HONTE !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants