X

Liban

L’amnistie au centre d’un entretien de Hariri avec les familles des détenus islamistes

OLJ
18/04/2019

Le chef du gouvernement Saad Hariri a reçu une délégation des familles des détenus islamistes conduite par le cheikh Salem Rafeï, en présence de l’ancien député Khaled Daher. À l’issue de la réunion, le chef de la délégation a affirmé que M. Hariri lui « a assuré que l’amnistie est une priorité, et (qu’)après le vote du budget, la touche finale sera mise au plan d’exécution de cette mesure ». Selon un parent de détenu, « les jeunes sunnites qui bénéficieront de cette amnistie ne dépassent pas 1 000 personnes, tandis que les bénéficiaires chrétiens sont au nombre de 5 000, et les chiites d’environ 30 000 ». Le chef du gouvernement a par ailleurs reçu la ministre de l’Intérieur Raya el-Hassan avec laquelle il a discuté de questions sécuritaires.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La déception de Berry et le retour du clivage entre 14 et 8 Mars

Billet de Anthony SAMRANI

Silence, on tue !

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants