Liban

La LADE publie son rapport : infractions au silence électoral et enveloppes ouvertes...

OLJ
16/04/2019

L’Association libanaise pour la démocratie des élections (LADE) a publié hier son rapport détaillant ses remarques quant à l’élection partielle tenue dimanche à Tripoli.

La LADE stigmatise notamment les « flagrantes infractions à la règle du silence électoral (24 heures avant le scrutin), tant par les médias que par les candidats en lice ». « Cela n’est certainement pas sans susciter des interrogations concernant les infractions à la loi électorale et aux critères internationaux de démocratie du scrutin », ajoute le texte. Et de rappeler que les lois 25/2008 et 44/2017 ont accordé à la commission de supervision des élections le droit d’adresser des avertissements à ceux qui ont commis des entorses aux textes en vigueur et même de les déférer devant le tribunal des imprimés, appelant celui-ci à s’acquitter de ses responsabilités.

La LADE a par ailleurs appelé à modifier les textes de loi portant sur les dépenses électorales, en vue d’assurer la transparence financière et l’égalité entre les protagonistes prenant part à la compétition.

L’association a également estimé que le fait de confier la gestion de l’élection à une ministre appartenant au parti de l’une des candidates est à même de « laisser des retombées sur le processus électoral et de susciter des questionnements autour de sa neutralité ». Une allusion à la députée Dima Jamali et à la ministre de l’Intérieur Raya el-Hassan, toutes deux relevant du courant du Futur.

Sur un autre registre, la LADE a dénoncé le chaos qui a accompagné la remise des urnes dépouillées, notant que ses observateurs ont remarqué que certaines enveloppes n’étaient pas scellées à la cire rouge, alors que d’autres étaient même ouvertes. Mais le rapport précise que cela a été relevé dans les procès-verbaux des juges au sein des registres d’état-civil.

La LADE a enfin déploré le fait que les personnes âgées et à besoins spéciaux ont été « marginalisées » des élections à cause des difficultés auxquelles elles ont fait face pour arriver aux bureaux de vote, appelant les ministères de l’Intérieur et de l’Éducation à réhabiliter les espaces publics dans la perspective du prochain scrutin.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.