X

Liban

Sanctions américaines contre un réseau de blanchiment d’argent lié au Hezbollah

LIBAN-USA

Un changeur de Chtaura, Kassem Chams, mis sur la liste noire de l’administration Trump.

OLJ
12/04/2019

Les États-Unis ont annoncé hier des sanctions ciblées contre un réseau libanais accusé de blanchir l’argent de « barons de la drogue » et de contribuer au financement du Hezbollah, considéré comme une organisation « terroriste » par Washington, indique l’AFP dans une dépêche datée de la capitale américaine.

Selon l’agence, le Trésor américain a ajouté à ses listes noires Kassem Chams, un changeur de Chtaura, ainsi que deux entités : l’« organisation de blanchiment d’argent » de ce dernier, au sujet de laquelle il ne donne pas davantage de précisions, et Chams Exchange, une société de services financiers dont le siège est à Chtaura.

Ce « réseau international » est accusé de blanchir l’argent de la drogue à travers le monde, soit « des dizaines de millions de dollars chaque mois », et de « faciliter les mouvements d’argent au profit du Hezbollah », selon un communiqué du Trésor. Il est également actif en Australie, au Brésil, en Colombie, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Italie, aux Pays-Bas et au Venezuela.

Ces sanctions font partie de « la campagne sans précédent de l’administration pour empêcher le Hezbollah et ses affiliés terroristes mondiaux de tirer profit de la violence, de la corruption et du trafic de drogue », a expliqué la sous-secrétaire au Trésor, Sigal Mandelker, citée par l’AFP.

Ses services soulignent que Chams Exchange bénéficie d’une licence de la Banque centrale, « malgré les soupçons anciens des autorités américaines ». Le Trésor se dit « déterminé à travailler avec la Banque du Liban pour barrer l’accès au système financier libanais aux trafiquants de drogue, blanchisseurs d’argent et groupes terroristes comme le Hezbollah ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

À Baabda, un Conseil des ministres sous pressions internes et externes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants