Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Nasrallah : Je suis prêt à aider l'armée libanaise à devenir "la plus forte de la région"

"La possibilité qu’Israël entre en guerre contre l’Iran n'existe plus depuis longtemps", affirme le secrétaire général du Hezbollah à l'occasion des 40 ans de la Révolution islamique.

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a prononcé un discours mercredi soir à l'occasion des célébrations des 40 ans de la Révolution islamique en Iran. AFP / ANWAR AMRO

A l'occasion des célébrations des 40 ans de la Révolution islamique en Iran, mercredi soir dans la banlieue-sud de Beyrouth, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est dit prêt à fournir son aide pour que l'armée libanaise soit "la plus forte de la région" à travers le soutien de Téhéran. Dans un long discours consacré à la Révolution de 1979, le leader chiite a en outre estimé que "la possibilité qu’Israël entre en guerre contre l’Iran n'existe plus depuis longtemps".
Téhéran a lancé vendredi dernier les cérémonies pour célébrer cet anniversaire, 40 ans jour pour jour après le retour d'exil de l'ayatollah Ruhollah Khomeyni, père de la Révolution.

"Le gouvernement libanais osera-t-il accepter les aides iraniennes? L'Iran est un pays ami, et un pays frère. Pourquoi le Liban est-il effrayé et inquiet ?", a lancé Hassan Nasrallah, estimant que la pays a besoin d'une "véritable souveraineté et de courage". Le leader chiite a ajouté que l'Iran pouvait aider le Liban que ce soit au niveau de l'électricité, ou de la production de médicaments ou de l'infrastructure des routes.

"Sur le plan militaire, si nous faisons tomber un avion israélien se trouvant dans le ciel libanais, les gens se soulèveront et diront que le Hezbollah entraîne le Liban vers la guerre, a-t-il noté. Pour cela, je suis prêt, en tant qu'ami de l'Iran, à aider l'armée libanaise en lui amenant de Téhéran, où je suis prêt à aller personnellement, tout ce dont elle a besoin pour devenir la plus forte de la région. Je suis même prêt à importer (d'Iran) un système de défense anti-aérienne".
Et de poursuivre : "Nous sommes les disciples du Vilayet el-Faqih et cela est notre fierté. Le Wali el-Faqih n'a jamais rien dicté au Hezbollah. Nous sommes un parti libanais et l’Iran est devenu notre partenaire dans la région".


"Israël va avoir davantage peur"
En outre, le secrétaire général du Hezbollah a affirmé que "le conflit dans la région va se poursuivre". "Il peut prendre différentes formes, mais l’axe de la résistance est aujourd’hui plus fort que jamais, malgré tout ce qui s’est passé, a-t-il ajouté. Les États-Unis vont se retirer davantage de la région et Israël va avoir davantage peur".

"La possibilité qu’Israël entre en guerre contre l’Iran n'existe plus depuis longtemps, a souligné le leader chiite. L’Iran est fort, en Iran et dans la région et ne sera pas tout seul si une guerre est déclenchée, car le destin de notre région est lié à l’existence de ce régime islamique". 

"Aujourd'hui, la plupart des médias donnent une mauvaise image de l'Iran. Certains disent que ce qui se passe dans la région est une guerre israélo-iranienne ou un conflit saoudo-iranien, cela n'est pas vrai, a affirmé Hassan Nasrallah. C'est une guerre américaine contre la République islamique et l’Arabie saoudite est un instrument de cette guerre. Ceux qui combattent l'Iran avec la politique, les sanctions ou le takfirisme, mettent en œuvre un projet américain".

"Pourquoi l'Amérique insiste à mener la guerre contre l'Iran ?, a-t-il interrogé. Pour deux raisons : la première est que l'Iran est un État indépendant, maître de ses décisions, qui possède son pétrole, son gaz, son fer. La deuxième raison est la politique régionale de l'Iran et sa position sur la question de Jérusalem. Le monde entier peut abandonner la Palestine, mais l'Iran n'abandonnera pas Jérusalem. L’Iran soutient le Hezbollah, le Hamas et le Jihad islamique et il est intervenu en Syrie et en Irak et c'est pour cette raison que l’Amérique lui met la pression".


(Pour mémoire : Nasrallah à Netanyahu : Le nouveau gouvernement n'est pas "le gouvernement du Hezbollah")


"Les réalisations de la Révolution"
Au début de son discours, le chef du Hezbollah est revenu sur l'histoire de la Révolution iranienne, énumérant "les réalisations de la Révolution :  le renversement du régime du chah, le départ des États-Unis d'Iran avec leurs conseillers, leurs entreprises et leurs corrupteurs, le départ d'Israël et l'obtention d'une véritable indépendance".

Vantant la République islamique, le leader chiite a également affirmé que ce pays "figure parmi les pays les plus influents dans la région et a été classé parmi les 13 pays les plus influents au monde". 

 "L'imam Khomeyni a dit non aux États-Unis, il s'est tenu debout face à son hégémonie. Il s'est tenu face au projet sioniste, il a rétabli l'équilibre à notre région, a affirmé Hassan Nasrallah. Les musulmans, toutes confessions confondues, n'ont jamais été aussi proches et solidaires qu'après la victoire. Ils se sont réunis autour d'objectifs communs : soutenir les mouvements et les pays de l'axe de la résistance ainsi que le peuple palestinien et sa cause".  Il a aussi affirmé que "l'Iran a fait face au terrorisme et au takfirisme". "En Syrie, nous avons combattu pendant des années et le soutien provenait d'Iran", a-t-il dit. 

Enfin, l’ambassadeur d’Iran au Liban Mohammad Jalal Firouznia, qui a lui aussi prononcé un discours lors de la cérémonie commémorative dans la banlieue-sud, a affirmé que "la résistance islamique fait face aux projets sionistes et terroristes (...) et a mis en place un pouvoir islamique qui a à son actif de nombreuses réalisations". "L'unité islamique restera bien implantée malgré les tentatives des ennemis de s'en prendre à elle", a assuré le diplomate iranien.


Lire aussi
Il y a 13 ans, le CPL et le Hezbollah scellaient leur alliance

L’opposition stigmatise « un gouvernement largement déséquilibré en faveur du Hezbollah »


Et notre dossier
I- Les prémices libanaises de la naissance du Hezbollah

II – Le projet Hezbollah à l’ombre de la révolution iranienne

III – Le Hezbollah entre culture de l’espace et intégration au système libanais


A l'occasion des célébrations des 40 ans de la Révolution islamique en Iran, mercredi soir dans la banlieue-sud de Beyrouth, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est dit prêt à fournir son aide pour que l'armée libanaise soit "la plus forte de la région" à travers le soutien de Téhéran. Dans un long discours consacré à la Révolution de 1979, le leader chiite a...

commentaires (11)

Selon ma calculette, Hassan Nasrallah a cité 24 fois l'Iran, 9 fois islamique et 9 fois Liban et libanais. Nous ne voulons rien de l'Iran, ni ses armes, ni ses médicaments ni des tunnels ni autres choses. Le Liban n'est pas un pays guerrier. Nos dirigeants n'ont jamais été et ne sont pas des Hitler ni Mussolini. Le Liban est un pays libre, souverain et indépendant. Le Liban n'a ni des frères ni des soeurs, il n'a que des amis. Point final.

Honneur et Patrie

13 h 08, le 07 février 2019

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Selon ma calculette, Hassan Nasrallah a cité 24 fois l'Iran, 9 fois islamique et 9 fois Liban et libanais. Nous ne voulons rien de l'Iran, ni ses armes, ni ses médicaments ni des tunnels ni autres choses. Le Liban n'est pas un pays guerrier. Nos dirigeants n'ont jamais été et ne sont pas des Hitler ni Mussolini. Le Liban est un pays libre, souverain et indépendant. Le Liban n'a ni des frères ni des soeurs, il n'a que des amis. Point final.

    Honneur et Patrie

    13 h 08, le 07 février 2019

  • "La haine, c'est la colère des Faibles!" de Alphonse Daudet Extrait de Lettres de mon moulin

    FAKHOURI

    12 h 52, le 07 février 2019

  • Pas besoin de leur aide qui n'est qu'un moyen de faire la guerre par procuration sans souffrir chez eux Ils vont détruire le Liban comme ils ont détruit la Syrie.

    Isabelle jourdan

    10 h 53, le 07 février 2019

  • POUR QU,UNE ARMEE SOIT FORTE SON PAYS DEVRAIT ETRE ECONOMIQUEMENT FORT... YIA HASERTE !!! ET PUIS LES FANFARONNADES NE SERVENT A RIEN !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 06, le 07 février 2019

  • LA RÉSISTANCE ISLAMIQUE, LA RÉVOLUTION ISLAMIQUE, NOUS SOMMES LES DISCIPLES DE VILAYET EL-FAQIH, NOTRE RÉGION EST LIÉE À L'EXISTANCE DE CE RÉGIME ISLAMIQUE. VANTANT LA RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE, ET LES MUSULMANS, TOUTES CONFESSIONS CONFONDUES. LA RÉSISTANCE ISLAMIQUE A MIS EN PLACE UN POUVOIR ISLAMIQUE. L'UNITÉ ISLAMIQUE RESTERA IMPLANTÉE ... ISLAMIQUE, ISLAMIQUE ISLAMIQUE.......OÙ SONT LES INTERETS DU PRÉSIDENT AOUN ET SON GENDRE BASSIL LÀ DEDANS ???? À MOINS QUE ???????

    Gebran Eid

    02 h 55, le 07 février 2019

  • Ah les sirènes iraniennes ! C’est vrai qu’un tapis persan c’est joli mais cest presque tout ce qu’ils savent sérieusement faire . Sincèrement s’en tenir uniquement aux médicaments iraniens relèverait de la catastrophe sanitaire . Redescendons sur terre ! Le Liban Est à la croisée de l’Orient et de l’Occident . C’est son identité , ses 2 jambes .

    L’azuréen

    00 h 56, le 07 février 2019

  • Akh ya baladna...

    Wlek Sanferlou

    00 h 17, le 07 février 2019

  • 1) c'est une honte pour l'armée Libanaise , nous n'avons pas besoin des ayatollahs qui n'ont pas à manger eux même 2) Ils se trompent s'il croient qu'ils peuvent vaincre contre Israel nous savons que c'est l'armée la plus forte du moyen orient et peut être du monde 3) que pense nasrallah et les Ayattollahs que le Pape a été aux Emitats?

    Eleni Caridopoulou

    23 h 49, le 06 février 2019

  • Bah le salut ne viendra pas de l’Iran malheureusement. Leurs économie trop petite, leurs politique étrangère trop aliénante pour certains et leurs systeme politique trop religieux et privatif de libertés pour d’autre. Il est bien de garder l’Iran comme partenaire ou l’on traite d’egal a egal. mais il n’est en aucun cas suffisant. NEXT!

    Thawra-LB

    22 h 51, le 06 février 2019

  • Tunnel thinking

    M.E

    22 h 34, le 06 février 2019

  • Maintenant qu'on est sûr que israel a peur de l'axe de la résistance Iran Hezb libanais et alliés ET la Russie de Poutine, qu'attendons nous pour se RENFORCER militairement face à ces POLTRONS ? Le chef resistant offre au Liban tout ce dont il a besoin pour être l'armée la plus puissante de la région , avec des combattants aguerris qui foutent tellement la PETOCHE aux usurpateurs que ces derniers envisagent d'inculper leur chef nathanmachintruc pour des prétextes bidon. Ah! Qu'est ce qui me fait dire qu'ils ne pourront JAMAIS attaquer ? Mais , les amis QUE LEUR FAUT IL DE PLUS POUR LE FAIRE , DIANTRE ? C'EST la 1ere puissance du M.O ou pas?

    FRIK-A-FRAK

    22 h 33, le 06 février 2019

Retour en haut