X

À La Une

A Londres, Hariri appelle les investisseurs britanniques à faire confiance au Liban

investissements

"En dépit des troubles que connait actuellement la région, je pense qu'elle se dirige vers une période de stabilité, de croissance et de prospérité", lance le Premier ministre désigné. 

OLJ
12/12/2018

Le Premier ministre désigné, Saad Hariri, a appelé mercredi les hommes d'affaires britanniques à investir au Liban, malgré l'instabilité régionale et le vide gouvernemental, assurant que la région "se dirige vers une période de stabilité, de croissance et de prospérité", lors de l'ouverture du premier forum libano-britannique des affaires et de l’investissement, organisé à Londres.

"Ce forum va marquer le début d'une nouvelle page des relations professionnelles et d'investissement libano-britanniques", a affirmé M. Hariri dans son discours. "En dépit des troubles que connait actuellement la région, je pense qu'elle se dirige vers une période de stabilité, de croissance et de prospérité et nous devons tous être préparés pour cette nouvelle phase, afin de bénéficier des investissements et opportunités professionnelles qui se présentent à nous", a-t-il souligné.

M. Hariri a ajouté que le nouveau gouvernement, qu'il tente de former depuis près de sept mois, "sera fermement engagé" à appliquer les réformes prévues par la conférence CEDRE, dont les réformes fiscales.

Le Premier ministre désigné a affirmé que l'économie libanaise est cependant "soumise à une forte pression" en raison des troubles régionaux, ajoutant que "les défis socio-économiques du Liban sont aggravés par la présence d'un million et demi de réfugiés syriens".

Il a toutefois appelé les investisseurs britanniques à "venir visiter le Liban afin d'y rencontrer nos talents, nos esprits créatifs, de ressentir l'énergie de notre secteur privé et de nos entrepreneurs et de venir voir de leurs propres yeux la reprise économique du Liban", ajoutant que la zone économique spéciale de Tripoli constituait en particulier "la plate-forme idéale pour les fabricants britanniques afin de produire et d'exporter vers la région".

Ce Forum d'investissement a pour principal objectif de présenter aux acteurs du secteur privé les projets inclus dans le programme d’investissement (Capital Investment Program, CIP) visant à moderniser les infrastructures du Liban et pouvant faire l’objet de partenariats public-privé (PPP). Deux événements similaires seront prochainement organisés à Paris et à Berlin. C’est sur la base du CIP que la communauté internationale s'était engagée, lors de la Conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises (CEDRE, tenue le 6 avril dernier à Paris), à mobiliser en faveur du Liban près de 11 milliards de dollars de prêts et de dons, conditionnés à des réformes structurelles. Londres s'était engagé à octroyer un don de 57 millions de dollars et débloquer 28 millions de livres sterling (près de 38 millions de dollars) supplémentaires dans le cas où le CIP et le mécanisme de suivi du processus CEDRE seront mis en place.


(Lire aussi : CEDRE : un forum à Londres pour promouvoir les PPP au Liban)


"Ayez confiance"
Dans la soirée, M. Hariri s'est exprimé dans les locaux de l'ambassade du Liban à Londres. "Le forum de Londres est une suite à la conférence CEDRE", a-t-il déclaré. "Le Liban a connu une période difficile mais des choses ont malgré tout été faites. Le Premier ministre désigné a ensuite évoqué le dossier de la formation du gouvernement. "Il est vrai que le formation du cabinet prend du temps mais cela est le cas dans certaines autres démocraties. Je suis déterminé à former un gouvernement d'union nationale malgré les divergences qui sont naturelles", a-t-il affirmé.

De son côté, le ministre sortant des Affaires étrangères Gebran Bassil, également présent à la conférence, a déclaré que "le Liban est une nation de libertés et de sécurité pour son peuple et ses hôtes". "Notre pays a toujours été une source de mauvaises nouvelles, mais aujourd'hui, nous sommes là avec Saad Hariri pour vous envoyer un message positif, pour vous inviter à avoir confiance en notre pays", a-t-il ajouté. 

"Les Libanais, résidents ou émigrés, racontent une vraie +success story+, a affirmé Gebran Bassil. Ils font preuve d'une résilience de très haut niveau pour faire face aux guerres et aux difficultés, par exemple au grand nombre de réfugiés, qui dépasse les 200 personnes par kilomètres carré". Et de poursuivre : "Tout cela prouve la capacité des Libanais de surmonter les défis et de toujours créer une énergie positive". 

Le chef de la diplomatie libanaise a encore déclaré que "le Liban est un pays de paix, qui a toujours subi les guerres des autres sur son propre territoire. Il a toujours été attaqué, sans jamais lancer lui-même d'attaques". Il a assuré que Beyrouth "a toujours respecté les résolutions internationales et se conformer à la résolution 1701 (qui avait mis fin à la guerre de 2006, NDLR) des Nations Unis", alors qu'Israël accuse actuellement le Liban de violer ce texte, le Hezbollah ayant creusé des tunnels s'infiltrant en territoire israélien à la frontière entre les deux pays. 

"La coopération libano-britannique se base sur des fondations solides, sur les valeurs partagées de pluralisme, d'ouverture et de démocratie, qui mènent à la création d'un environnement propice aux investissements et au travail", a déclaré M. Bassil. 


Pour mémoire
CEDRE : des avancées possibles, même sans gouvernement

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gebran Eid

YOY YOY YOY YOOOOOOOY....LE LIBAN LE LIBAN LE LIBAN ....DE QUEL LIBAN ON PARLE ? L'IRANIEN OU LE SAOUDIEN ? LE LIBAN LIBANAIS EST MORT DEPUIS LONGTEMPS DÉJÀ.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ON JETTE DU VIDE POUR ATTRAPPER DU PLEIN !

TrucMuche

A la porte les incapables !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants