X

Économie

CEDRE : des avancées possibles, même sans gouvernement

Réformes
K.O. | OLJ
12/10/2018

« Il y a une forte attente de la communauté internationale pour qu’il y ait un gouvernement très rapidement » : tel est le principal message qu’a souhaité transmettre aux responsables libanais le diplomate français chargé par le président Emmanuel Macron du suivi de la Conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises (CEDRE, tenue le 6 avril dernier à Paris), l’ambassadeur Pierre Duquesne. Il a été reçu hier par le président du Parlement Nabih Berry puis par le Premier ministre désigné Saad Hariri, et doit rencontrer aujourd’hui les principaux bailleurs de fonds du Liban.

Autorités de régulation et PPP

« Tout le monde souhaite la mise en œuvre des décisions prises lors de la conférence de Paris : les projets d’infrastructure qu’avait présentés le gouvernement libanais et qu’il convient de hiérarchiser, les financements associés à ces projets (près de 11 milliards de dollars de prêts et de dons) et les réformes », a résumé M. Duquesne à l’issue de sa réunion avec M. Hariri. Le diplomate français estime toutefois que « des travaux peuvent se faire avec le gouvernement qui expédie les affaires courantes ».

Il est ainsi demandé aux officiels libanais de procéder, dans les plus brefs délais, aux nominations des membres des autorités de régulation sectorielle, à savoir les télécommunications, l’énergie et l’Aviation civile ; et d’adopter des mesures destinées à renforcer les moyens du Haut Conseil pour la privatisation et les partenariats (HCPP), a précisé à L’Orient-Le Jour une source proche du dossier.

Pierre Duquesne a ensuite rappelé les trois mécanismes de suivi du processus de la CEDRE. Le premier est un site internet à destination du grand public, dédié à l’état d’avancement des réformes, des projets et de leurs financements. « Il faudrait que ce site soit opérationnel dès les prochaines semaines », a souligné la source précitée. « Il y aura deux groupes de coordination, l’un local beyrouthin très opérationnel, et l’autre qui réunira des représentants des capitales des principaux donateurs et des organisations internationales avec une vision plus stratégique », a indiqué M. Duquesne. À ce stade, sont menés des travaux de réflexion sur ces groupes, qui seront mis en place dès la formation d’un gouvernement.


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué