X

À La Une

L'ONU débute une opération pour acheminer de l'aide à 650.000 Syriens

conflit

Ces aides "exceptionnelles", distribuées en collaboration avec "six autres agences onusiennes et une ONG", représentent l'équivalent "d'un mois de provisions".



OLJ/AFP
09/12/2018

Les Nations unies ont annoncé dimanche avoir débuté une opération visant à acheminer de l'aide humanitaire vitale pour 650.000 Syriens via le poste-frontière de Jaber (appelé Nassib côté syrien) entre la Jordanie et la Syrie.

Au total, "369 camions transportant 11.200 tonnes d'aide humanitaire pour 650.000 personnes" ont été mobilisés dans le cadre de cette opération devant durer "quatre semaines", a indiqué dans un communiqué le bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l'ONU basé à Amman.

Ces aides "exceptionnelles", distribuées en collaboration avec "six autres agences onusiennes et une ONG", représentent l'équivalent "d'un mois de provisions" pour la population concernée, selon la même source.


(Pour mémoire : Dans les fiefs rebelles reconquis par Damas, l'aide peine à arriver)


Outre de la nourriture, les bénéficiaires de ces aides recevront également de "l'eau, des soins médicaux et d'autres services sanitaires", selon le bureau de l'Ocha en Jordanie. "Cette opération logistique d'envergure tend à soulager la souffrance du peuple syrien", a affirmé le coordinateur de l'ONU pour les affaires humanitaires en Jordanie, Anders Pedersen, cité dans le communiqué.

La dernière livraison d'aide humanitaire à travers la frontière entre la Jordanie et la Syrie remontait au 25 juin dernier, en vertu de la résolution 2393 du Conseil de sécurité de l'ONU, selon le texte. "Les acteurs des milieux humanitaires (...) font de leur mieux afin d'accéder aux 13 millions de personnes ayant besoin d'aides en Syrie", notamment les déplacés à l'intérieur du pays, a encore souligné M. Pedersen.

Le conflit en Syrie, déclenché par la répression sanglante de manifestations prodémocratie, a fait depuis mars 2011 plus de 360.000 morts, 6,6 millions de déplacés à l'intérieur du pays et 5,6 millions de réfugiés dans les pays voisins, selon les derniers chiffres du Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR).

Fermé pendant trois ans à cause du conflit syrien, le passage de Jaber/Nassib a été repris en juillet aux rebelles par le pouvoir de Bachar el-Assad. Il a été rouvert au trafic journalier le 15 octobre.


Lire aussi

Pourquoi des Jordaniens affluent désormais en Syrie ?

Réouverture du poste-frontière de Nassib : les taxes syriennes plombent le trafic


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

FÊTE ACCOMPLIE

Ça va finir par se mettre en place, les forces du complot anti syrien vont devoir corriger leurs ERREURS criminelles.

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Suicidaires, crétins et Libanais

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué