X

Campus

Oui à la technologie, mais avec modération

RECHERCHE

La dépendance aux smartphones provoque une baisse de la performance académique, selon une étude libanaise.

08/12/2018

L’utilisation abusive des smartphones pour accéder aux réseaux sociaux ou pour jouer aux jeux vidéo affecte la performance académique des étudiants universitaires. Telle est la conclusion d’une étude effectuée par les docteurs Nazir Hawi et Maya Samaha Rupert, professeurs associés au département des sciences informatiques de la faculté des sciences naturelles et appliquées à l’Université Notre-Dame de Louaizé (NDU). « Il est nécessaire de clarifier la définition de l’addiction aux smartphones », explique Mme Samaha Rupert. « Une personne est accro au téléphone portable lorsqu’elle y consacre tout son temps aux dépens de sa vie sociale et professionnelle et de ses loisirs. » Les conséquences de cette addiction technologique, comme le détaillent les chercheurs libanais dans leur article publié en 2016 dans le journal académique Computers & Education, sous le titre « To excel or not to excel : Strong evidence on the adverse effect of smartphone addiction on academic performance », peuvent être plus ou moins graves. Elles vont de la baisse des notes des étudiants accros jusqu’à un sentiment d’insatisfaction de la vie.

Néanmoins, toujours selon les auteurs de cette étude qui a duré deux ans, une lueur d’espoir demeure, car les 293 étudiants universitaires sondés, qui ont répondu en ligne à la version courte du questionnaire du Smartphone Addiction Scale (SAS) proposé par les chercheurs, ont montré un véritable intérêt pour le sujet et exprimé le souhait de connaître les résultats de l’étude. « Nous avons établi un système qui permet aux étudiants de consulter leurs résultats individuels de manière anonyme grâce à un code identifiant qui leur permet d’accéder à leurs données personnelles », explique Nazir Hawi. « En tant que professeurs universitaires, nous avons constaté que nos étudiants paraissent de moins en moins intéressés par l’apprentissage », ajoute Maya Samaha Rupert pour expliquer ce qui les a poussés vers ce sujet de recherche. Un intérêt qui remonte à quelques années, comme le souligne Nazir Hawi. « J’ai commencé mes recherches sur l’addiction à internet parmi les adolescents au Liban en 2012, confie-t-il. La docteure Rupert et moi-même avons plus tard joint nos forces pour approfondir nos recherches sur l’addiction technologique des jeunes d’aujourd’hui. »

Sensibilisation aux effets de l’usage abusif des smartphones

Des solutions ? Maya Samaha Rupert rappelle qu’une « recherche académique établit des faits ». Et d’ajouter : « Notre rôle en tant que professeurs universitaires est de sensibiliser les étudiants aux effets négatifs de l’usage abusif des téléphones intelligents, et de leur rappeler leurs priorités. » « Nous faisons partie du département des sciences informatiques, nous sommes pour la technologie, mais pour une utilisation modérée. Les réseaux sociaux ainsi que les jeux vidéo devraient faire partie du temps libre des étudiants, et non pas devenir leur occupation à temps plein », dit-elle encore. Selon M. Hawi, la responsabilité parentale reste primordiale. « Les parents doivent intervenir tôt, à un âge précoce et vulnérable, durant lequel l’enfant doit être le moins possible exposé aux smartphones. »

Pour alerter les étudiants, les professeurs discutent durant les cours des effets de l’usage abusif des réseaux sociaux et des jeux vidéo. Ils participent à des événements de sensibilisation, comme notamment le « Smartphone Free Challenge Day » organisé annuellement à la NDU, qui encourage étudiants et professeurs à passer une journée complète sans téléphones portables.


Lire aussi

Un atelier international sur la médiation culturelle à Beyrouth

Un hackathon libano-allemand dans le cadre du Smart Beirut Summit

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Gaby NASR

Le billet de Gaby NASR

Crime de lèse-orange

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants