X

À La Une

Le pape François inquiet qu'une "mode" de l'homosexualité gagne l'Eglise

Vatican

"L'homosexualité est une question très grave qui doit faire l'objet d'un discernement adéquat des candidats" à la prêtrise et à la vie religieuse, déclare le pontife argentin.


OLJ/AFP
02/12/2018

Le pape François s'est dit "inquiet" du nombre de prêtres et de religieux gays, estimant que l'Eglise catholique risquait d'être gagnée par la "mode" de l'homosexualité, dans un livre d'entretiens paru samedi en Italie. "L'homosexualité est une question très grave qui doit faire l'objet d'un discernement adéquat des candidats" à la prêtrise et à la vie religieuse, a déclaré le pontife argentin dans ce livre intitulé "La force d'une vocation", qui doit être publié dans dix langues.

"Dans nos sociétés, il semble même que l'homosexualité soit à la mode et cette mentalité, d'une certaine manière, influe aussi sur la vie de l'Eglise", a-t-il ajouté. "C'est quelque chose qui m'inquiète". Dès son élection en 2013, le pape François a adopté un ton plus accueillant avec les homosexuels, lançant son désormais célèbre "qui suis-je pour juger ?" et en recevant des couples gays. Mais sa position sur l'homosexualité reste celle de l'Eglise.

Un document officiel de 2005 interdit l'accès à la prêtrise à tout homme présentant des tendances homosexuelles, même si de nombreux évêques choisissent de fermer les yeux, en particulier en raison de la chute drastique des vocations dans une grande partie du monde occidental.

Dans le livre d'entretiens, François demande cependant aux responsables des séminaires et des noviciats de garder les yeux ouverts et de détecter même les candidats susceptibles de développer "plus tard" ces tendances. "Dans la vie consacrée et la prêtrise, il n'y a pas de place pour ce type d'affection. C'est pourquoi l'Eglise recommande que les personnes ayant ce type de tendance profondément ancrée ne soient pas acceptées dans le ministère ou la vie religieuse", explique le pontife argentin.

Les homosexuels qui sont déjà prêtres, religieux ou religieuses "doivent être incités à vivre intégralement le célibat, et surtout à être parfaitement responsables, en cherchant à ne jamais créer de scandale dans leur communauté ou parmi les fidèles en vivant une double vie", ajoute le pape. "Il vaut mieux qu'ils abandonnent le ministère ou la vie consacrée plutôt que de vivre une double vie", insiste-t-il.

Cet été, le Vatican a été fortement secoué par la démission du cardinal Theodore McCarrick, 88 ans, ex-archevêque de Washington, accusé d'agressions sexuelles sur un adolescent remontant aux années 1970. Le pape a ordonné une enquête approfondie dans les archives du Saint-Siège pour comprendre comment cet homme qui invitait régulièrement des séminaristes et des jeunes prêtres dans son lit avait pu faire une si prestigieuse carrière.



Pour mémoire

Homosexualité et "psychiatrie" : le Vatican corrige la déclaration du pape

Le Vatican rappelle que les homosexuels n'ont pas accès au sacerdoce

Le pape prône l'union sacrée entre un homme et une femme


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Je me souviens du curé du village, dans la montagne, marié...donc flanque de la "khouriyeh" avec plusieurs enfants qui venaient jouer avec les miens...
C'était un curé qui connaissait donc mieux les problèmes de la vie de tous les jours, et n'était pas soumis à la tentation de pratiques "honteuses".
Ne serait-ce pas plus normal d'autoriser le mariage des prêtres, et éviter ainsi tous les drames qui ont détruit beaucoup de vies ?

Irène Saïd

PAUL TRONC

Une mode ????

Wouliwouliwouli..... de quoi parle le Pape ?

Sarkis Serge Tateossian

Redevienne et non pas se red....
Merci

Sarkis Serge Tateossian

Très saint pontife, cher pape, on est d'accord....
Nous ne sommes que des pauvres humains... Avec nos forces et surtout nos faiblesses...

Et si on instaurait le mariage des prêtres pour moraliser une fois pour toute le sacerdose, que la mission du prêtre se redevienne in persona Christi capitis.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants