X

À La Une

Gouvernement : Hariri évoquera "les derniers développements" mardi à Beyrouth

Liban

Le Premier ministre désigné est actuellement à Paris, où il doit assister au Forum de Paris sur la paix, organisé dans le cadre des commémorations de l'Armistice.  


OLJ
11/11/2018

Le Premier ministre désigné, Saad Hariri, depuis la semaine dernière à Paris, où il participera notamment au Forum sur la paix, a annoncé qu'il tiendra mardi, à Beyrouth, une conférence de presse au cours de laquelle il évoquera "les nouveaux développements et évolutions" concernant la formation du futur gouvernement, attendu depuis quasiment six mois. 

"Le Premier ministre désigné tiendra une conférence de presse mardi à 13h30 à la Maison du Centre afin de présenter les derniers développements politiques et les évolutions dans le dossier de la formation du gouvernement", a annoncé son bureau de presse dimanche. 

Actuellement à Paris, M. Hariri a assisté au déjeuner organisé par le président français, Emmanuel Macron, en l'honneur de ses nombreux invités de marque présents en France à l'occasion des commémorations de l'Armistice de la Première guerre mondiale. Il s'est ensuite rendu au Forum de Paris sur la paix, dans l'Est de la capitale française.

Au cours de ce forum, chefs d'Etats et de gouvernement, mais aussi représentants d'ONG, entrepreneurs, membres de la société civile, ont débattu de la gouvernance mondiale et affiché leur attachement au multilatéralisme, socle idéologique des relations internationales depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En l'absence d'un se ses principaux contempteurs - Donald Trump -, plusieurs de ses plus fervents défenseurs, Emmanuel Macron, Angela Merkel et Antonio Guterres ont plaidé pro domo devant une assistance globalement acquise, dans une ambiance mêlant le forum de Davos et la COP21.


(Lire aussi : Nasrallah : Nous n'accepterons pas que les sunnites du 8 Mars n'aient pas de ministère)


Saad Hariri était parti pour la France en fin de semaine dernière, alors qu'il est engagé dans un bras de fer avec les députés sunnites pro-8 Mars qui revendiquent l'obtention d'un portefeuille ministériel, ce que M. Hariri refuse expressément. 

Dans un discours prononcé samedi, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a réaffirmé son exigence d'attribuer un ministère à ces députés sunnites anti-haririens dont il soutient la cause, affirmant qu'il ne laisse jamais tomber ses alliés et critiquant vertement le refus de Saad Hariri de leur attribuer un ministère. "Depuis le premier jour, nous avons expliqué au Premier ministre désigné que les six députés ont le droit d'être représentés au sein du gouvernement et d'obtenir un portefeuille ministériel, et nous avons spécifié cela un mois avant que les deux nœuds chrétien et druze soient réglés", a déclaré le leader du parti chiite. Le chef de l'Etat, Michel Aoun, avait pour sa part pris, fin octobre, le parti de Saad Hariri, estimant que les députés sunnites concernés représentent "des individus et non un bloc parlementaire". 

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea a affirmé dimanche sur son compte Twitter que le discours de Hassan Nasrallah était "inacceptable dans la forme et illogique dans le fond".



"Paix"

Interrogé par un journaliste au sujet des derniers développement au niveau de la formation du gouvernement, M.Hariri, qui doit rentrer ce soir à Beyrouth, a rappelé qu'il va tenir à ce sujet une conférence de presse mardi à Beyrouth. Sandra Noujeim, journaliste de L'Orient-Le Jour présente sur place, lui a alors demandé s'il souhaitait transmettre un message dans le même sens que le leader druze, Walid Joumblatt, il a répondu : "Que nous soyons chrétiens ou musulmans lorsque nous nous saluons nous disons +salam+ (paix en arabe), appliquons entre nous ce que nous disons". 

Le leader druze libanais Walid Joumblatt avait répondu samedi à Hassan Nasrallah, qui l'accusait d'avoir retardé la formation du gouvernement de Saad Hariri. M. Joumblatt a parallèlement insisté sur l'importance du dialogue national.

"Sayyed Hassan, en ce moment en France, le président français (Emmanuel Macron) et la chancelière allemande (Angela Merkel) réaffirment leur attachement à la réconciliation, cent ans après le début de la Première Guerre mondiale. Je m'adresse à vous en tant que simple citoyen afin d'insister sur le dialogue, de sorte à éviter l'effondrement économique et la famine, loin des missiles, de l'Iran et de la Syrie", avait écrit Walid Joumblatt sur son compte Twitter.

Lors de l'allocution télévisée, Hassan Nasrallah avait dénoncé les attaques des Forces libanaises et du Parti socialiste progressiste de Walid Joumblatt contre le Hezbollah sur le dossier du gouvernement. "Vous avez retardé la formation du gouvernement pendant cinq mois. A ce titre, vous n'avez pas le droit de nous reprocher de retarder ou d'empêcher la formation du cabinet", avait affirmé le leader chiite.



Lire aussi
Les députés sunnites du 8 Mars se font entendre, mais pas approuver, par le chef de l’État

Entre dérobades et langue de bois, le nœud sunnite reste entier

Aoun ne signerait pas le décret de formation d’un gouvernement qui comprendrait un sunnite prosyrien

Pour le Hezb, pas de retour sur la désignation de Hariri


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

FAKHOURI

Les blagues les plus courtes sont les meilleures
Hariri comme les autres nous montrent une comédie invraisemblable pour former un gouvernement alors que le pouvoir est dans les mains de HN
Saad Hariri ferait mieux de désister, il n'aura jamais les moyens de gouverner
Si , à son niveau, il ne se rend pas compte du désastre libanais, comment peut il espérer gouverner ?

Eleni Caridopoulou

Les Ayattollahs et le Hezbollah font ce qu'ils veulent au Liban. Les Iraniens pour avoir de l'argent ils vendent de l'eroine en Europe en Italie au port de Gènes ils ont arrêté un camion avec 257 kg. Il venait de l'Iran

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,ABRUTISSEMENT DES FANATIQUES TROUVERA TOUJOURS DES EXCUSES POUR RETARDER OU POUR NE PAS FORMER DU TOUT UN NOUVEAU GOUVERNEMENT ET PERDRE A DESSEIN LES DONS ET LES INVESTISSEMENTS DE LA CEDRE POUR AFFAIBLIR ET PLONGER LE PAYS DANS L,ABYSSE AFIN DE FACILITER SA MAINMISE !

Wlek Sanferlou

Hariri, Hariri! Mais pourquoi se casser la tête pour sauver le premier Vrai gouvernement du aahed?
Le hezb a gagné laisse le donc former un gouvernement exclusif avec ses gens à lui. Qu'il mette les maa'iir qu'il veut, bien sûr inspirés ou plutôt imposés par sa muse iranienne!
Qu'il reconstruit le Liban après ses escarmouches potentielles avec Israël.
En 2006 nassaralah avait dit que "s'il avait su" (la réaction d'Israël...) Bon maintenant il le sait et il a sa source illimité de cigares iraniens pour fumer la totalité d'Israël... Yallah laisse le nous faire une démonstration de supériorité militaire, peut être qu'au moins dans ses bombardements ciblés Israël pourra incinérer nos ordures d'un seul coup et nous tuera en même temps et on n'aura plus besoin de nos médicaments de cancer ni de nos dépressions régulières a écouter, lire et voir ces discussions ignobles que nos politiciens de tout bord nous font subir...

ACE-AN-NAS

C'est pas macron qui pourrait donner au 1er ministre les bons conseils pour former le gvnmt.

Saad devrait la faire courte et intégrer les sunnites dissidents.

Ça ferait gagner bcp de temps aux libanais.

Sarkis Serge Tateossian

Le tout dernier épisode dans la formation du gouvernement libanais et tellement ridicule et un non sens qu'il est difficile de le commenter. On a l'impression de tomber trop bas.

Le sens de l'intérêt public et du pays a-t-il encore un sens ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué