X

Liban

Pour le Hezb, pas de retour sur la désignation de Hariri

Le parti de Dieu a réitéré hier son attachement à la représentation au sein du cabinet des sunnites du 8 Mars.

OLJ
09/11/2018

Bien que défendant dans la forme un cabinet « d’union nationale » pour dire que ce cabinet ne lui serait pas entièrement acquis, le Hezbollah semble mettre le Premier ministre désigné Saad Hariri devant l’obligation d’accepter la représentation « de droit » des sunnites du 8 Mars. Le bloc parlementaire du Hezbollah, qui a tenu sa réunion ordinaire hier à Haret Hreik, a estimé dans un communiqué que « rien ne saurait justifier une non-coopération » de la part du Premier ministre désigné « avec la demande » des sunnites du 8 Mars que le parti de Hassan Nasrallah soutient « par devoir politique et moral ». « Supprimer la représentation de n’importe quelle composante politique sera loin de servir l’intérêt national ainsi que la bonne marche du cabinet », a mis en garde le groupe.

En même temps, le parti chiite veille à s’adresser à M. Hariri comme le partenaire du compromis présidentiel auquel il dit tenir. « Nous persistons et appuyons la pérennité de cette entente » qui a permis au pays de dépasser de nombreuses crises, dont l’épisode de « l’enlèvement du Premier ministre » à Riyad, a déclaré le ministre sortant de la Jeunesse et des Sports Mohammad Fneich lors d’une cérémonie à Jiyé. « Nous évaluons la situation politique au Liban sous l’angle de notre combat contre l’ennemi israélien, qui est notre priorité, et nous ne nous permettrons jamais de mettre en péril les équilibres internes » favorables à cette lutte, a-t-il précisé. C’est à la faveur de cette logique qu’il s’est félicité de « la situation politique stable qui prévaut au Liban », grâce à une entente à laquelle « nous avons contribué, aux côtés de ceux avec qui nous avons des divergences politiques. Et c’est à cette atmosphère d’entente que nous tenons ». « Nous ne voulons pas de retour en arrière », a-t-il encore insisté, laissant entendre que la désignation de Saad Hariri est irrévocable. « La balle est dans le camp du Premier ministre désigné », a fait valoir hier le secrétaire général adjoint du parti chiite, le cheikh Naïm Qassem, lors d’une rencontre politique à Bourj el-Brajné (banlieue sud).

« Le Premier ministre a une capacité à arrondir les angles de manière à obtenir une solution raisonnable et adéquate », a d’abord expliqué M. Qassem en défendant en contrepartie l’attitude de « facilitateur » dont a fait preuve son parti « avec le mouvement Amal », à commencer par la désignation de Saad Hariri à la présidence du Conseil et à chaque tentative de former un gouvernement au cours des cinq derniers mois. « Nous avons été, avec le mouvement Amal, loin des feux de la rampe parce que nous n’avions rien à demander pour nous », à part d’être représentés respectivement par trois ministres, a-t-il dit en occultant la question de la nature des portefeuilles. « Nos demandes réalistes et objectives ont immédiatement été prises en compte par le Premier ministre », a ajouté le numéro deux du Hezbollah.

C’est aussi « loin des feux de la rampe » que nous avons « recommandé au Premier ministre » que soient représentées « au sein d’un gouvernement national fédérateur les forces populaires ayant remporté les élections et ayant leur poids (…) ». Ces forces réclament ce « droit » : « Nous ne le faisons pas à leur place, nous ne faisons que les soutenir », a-t-il encore affirmé en s’interrogeant sur les raisons pour lesquelles le nœud dit sunnite n’a pas été traité au même moment que la question de la représentation des Forces libanaises, de sorte à gagner du temps.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants