Arabie saoudite

Un frère du roi, critique de MBS, rentre à Riyad

"Quelque chose se passe", affirme un expert. 

Le prince Ahmad ben Abdelaziz était depuis plusieurs mois à Londres et est rentré mardi à Riyad. Photo d'archives AFP.

Le prince Ahmad ben Abdelaziz, frère cadet du roi Salmane et oncle du prince héritier Mohammad Ben Salmane dont il a critiqué la politique, est rentré mardi en Arabie saoudite, rapporte le New York Times. Le retour du prince, qui se trouvait depuis plusieurs mois à Londres, a été confirmé au quotidien par trois de ses proches. 

"Son retour est un signe important de manœuvres au sein de la famille royale", a déclaré Gregory Gause, spécialiste de l'Arabie saoudite, au quotidien américain. "Quelque chose se passe", a-t-il ajouté. 

Le retour du prince Ahmad intervient moins d'un mois après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, dans le consulat saoudien d'Istanbul le 2 octobre. Sous la pression internationale, Riyad a fini par reconnaître, après plusieurs jours de dénégations, le meurtre du journaliste dans son consulat, mais a avancé plusieurs versions contradictoires qui ont suscité le scepticisme. Plusieurs responsables ont directement incriminé le prince héritier Mohammad ben Salmane, dit MBS, dans ce meurtre alors que Riyad s'efforce de le dédouaner en insistant sur le caractère "non autorisé" de l'opération.

Selon le NYT, le prince Ahmad, âgé de 70 ans, pourrait "conférer une légitimité" à toute décision de la famille royale face à la fureur suscitée par le meurtre de Khashoggi, comme une limitation du pouvoir du prince héritier.

Selon le site Middle East Eye, proche du Qatar et hostile au royaume saoudien, "le prince, critique déclaré de MBS, est retourné dans le royaume avec des garanties de sécurité fournies par des responsables américains et britanniques". "Lui et d’autres membres de la famille ont compris que MBS est devenu toxique", a déclaré à Middle East Eye une source saoudienne proche du prince Ahmad.


(Lire aussi : Duel au sommet du Sunnistan)


Le mois dernier, le prince Ahmad, âgé de 70 ans, a abordé à Londres des manifestants qui protestaient contre la famille royale en raison du rôle joué par l’Arabie saoudite dans la guerre au Yémen. "Pourquoi parlez-vous contre les Saoud ? Ces questions n’ont aucun rapport avec eux", a dit Ahmad ben Abdelaziz aux manifestants en référence à la grande famille royale. Lorsqu'ils lui ont demandé de révéler l’identité des responsables il a répondu : "Le roi, son prince héritier et les autres.""J'espère que la situation prendra fin", a-t-il ajouté, "que ce soit au Yémen ou ailleurs" Mais le prince Ahmad a rapidement fait comprendre qu'il n'avait aucune intention de s'en prendre au prince héritier, publiant un communiqué affirmant que ses propos avaient été mal interprétés.

Des proches du prince Ahmad cités par le New York Times ont indiqué qu'il a atterri mardi à Riyad, vers 1h30 et que le prince héritier était à l'aéroport pour l'accueillir.  Les médias officiels saoudiens n'ont pas couvert pas le retour du prince Ahmad. 

Le prince Ahmad et le roi Salmane sont les derniers princes encore vivants du clan des Sudairi. Ce clan regroupe les sept princes que le fondateur du royaume Abdelaziz Ben Saoud a eus avec Hassa Bent Ahmad al-Sudairi, présentée comme son épouse favorite.


Lire aussi

Khashoggi: "Il faut maintenant résoudre cette affaire", affirme Erdogan

Rula Jebreal : « Pour que le régime saoudien se réforme vraiment, il faudra des sanctions internationales »

« Qui a donné l’ordre de tuer Khashoggi ? » demande Erdogan à Riyad

« Il suffit vraiment d’un rien pour que les rapports de force changent en défaveur de MBS »

Mohammad ben Salmane, un prince isolé mais puissant

Erdogan veut se refaire une santé sur le dos de Riyad




Le prince Ahmad ben Abdelaziz, frère cadet du roi Salmane et oncle du prince héritier Mohammad Ben Salmane dont il a critiqué la politique, est rentré mardi en Arabie saoudite, rapporte le New York Times. Le retour du prince, qui se trouvait depuis plusieurs mois à...

commentaires (8)

Le frère l'oncle ou le neveu si on veut mais c'est cette dynastie des saoud qui pollue la terre sainte de l'islam. À DÉGAGER!

FRIK-A-FRAK

01 h 20, le 01 novembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Le frère l'oncle ou le neveu si on veut mais c'est cette dynastie des saoud qui pollue la terre sainte de l'islam. À DÉGAGER!

    FRIK-A-FRAK

    01 h 20, le 01 novembre 2018

  • Les médias et les propagandes peuvent écrire et penser ce qu’ils veulent mais MBS n’a pas ordonné l’assassinat c’est devenue clair net et précis

    Bery tus

    22 h 20, le 31 octobre 2018

  • J'ajouterais: Et des gens trépassent mystèrieusement.

    Tina Chamoun

    16 h 06, le 31 octobre 2018

  • QUELQUE CHOSE BOUGE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 45, le 31 octobre 2018

  • il est rentré dans combien de valises?

    Fredy Hakim

    14 h 44, le 31 octobre 2018

  • Le monde moderne avance gr'ace à la paix et le monde arabe grâce au martyre. Assez de martyrs, changeons de méthodes, essayons la paix !

    MGMTR

    14 h 05, le 31 octobre 2018

  • C'EST LA MÊME MOULE POUR NOUS LIBANAIS. QU'EST CE QUI VA CHANGER ? ILS AURONT TOUJOURS LA MAIN SUR LEURS MÊME MERCENAIRES CHEZ NOUS....MALHEUREUSEMENT.

    Gebran Eid

    13 h 13, le 31 octobre 2018

  • Un changement en vie ? Obligé.

    Sarkis Serge Tateossian

    12 h 58, le 31 octobre 2018