X

Liban

Feu vert de la commission des Finances pour débloquer 75 milliards de LL au profit du ministère de la Santé

Parlement

La proposition de loi présentée par le député FL Eddy Abillama devrait être votée au cours de la prochaine séance législative.

N. M. | OLJ
16/10/2018

Une solution à la pénurie de médicaments des maladies chroniques et du cancer pointe à l’horizon avec l’annonce faite hier par Ibrahim Kanaan, président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, sur un accord de principe pour débloquer la somme de 75 milliards de livres libanaises au bénéfice du ministère de la Santé, dont le budget actuel ne suffit pas à couvrir les frais de ces médicaments pour tous les patients qui sont à sa charge. « Le ministère doit toutefois présenter (demain) mercredi des documents sur la répartition et la distribution de ces médicaments », a déclaré M. Kanaan à l’issue de la réunion de la commission. Plus encore, le parlementaire a annoncé que la commission a évoqué avec le ministre sortant de la Santé, Ghassan Hasbani, la question de « modifier le budget du ministère », d’autant qu’un « déficit » de près de 45 milliards de livres libanaises est observé chaque année.

Ce problème est en fait récurrent, et il s’est notamment aggravé avec la couverture depuis 2016 par le ministère de nouvelles classes de médicaments pour le cancer « qui ont prouvé leur efficacité » dans le traitement de certains types de la maladie. Depuis son entrée en fonctions fin 2016, M. Hasbani appelle sans cesse à une augmentation du budget de son ministère. En vain. Eddy Abillama, député membre du groupe parlementaire des Forces libanaises, avait présenté il y a quelques semaines une proposition de loi pour débloquer une somme supplémentaire de 75 milliards de livres libanaises au bénéfice du ministère, pour combler le déficit des années 2017 et 2018. Ziad Hawat, également député membre du groupe FL, avait de son côté appelé lors des séances législatives de nécessité, tenues les 24 et 25 septembre, à discuter cette proposition de loi en dehors de l’ordre du jour, ce qui n’a pas été fait.

Passant en revue, chiffres à l’appui, le budget accordé au ministère de la Santé au cours des trois dernières années et le déficit affiché dans cette administration, M. Kanaan a souligné que « cela n’est pas acceptable ». « Les budgets doivent être étudiés et approuvés en toute transparence et la loi sur la comptabilité publique appliquée aux dépenses, sinon à quoi servent les budgets ? » s’est demandé M. Kanaan, soulignant que M. Hasbani avait réclamé un budget de 215 milliards de livres libanaises, mais que celui-ci n’a pas été approuvé en entier.

Et d’affirmer que « la commission des Finances formera un seul bloc pour tout ce qui a trait aux financements, défendra toutes ses décisions durant les séances plénières et sera ferme sur ces questions ».

Contacté par L’Orient-Le Jour, M. Hasbani a expliqué que « si on améliorait et accélérait les modes de paiement, nous pourrons être en bonne position pour négocier de meilleures offres avec les compagnies pharmaceutiques ». « Lors de ma dernière rencontre avec le Premier ministre (Saad Hariri), il a été question d’avoir une meilleure visibilité sur le long terme et une loi-programme sur trois à cinq ans à l’avance, ce qui nous permettra de baisser significativement le prix des médicaments en coopération avec les compagnies pharmaceutiques, ajoute-t-il. Je prépare une étude dans ce sens que je dois présenter prochainement au Premier ministre. »

M. Hasbani a en outre estimé que le déblocage de la somme supplémentaire au bénéfice de son ministère devra être approuvé au cours de la prochaine séance législative. Entre-temps, le ministère contrôle la distribution du reste du stock de médicaments aux patient, « la priorité étant accordée aux cas les plus urgents ».



Lire aussi

Les médicaments pour le cancer bientôt disponibles.

Hasbani : Les personnes souffrant de cancer pourraient ne plus avoir accès au traitement

Les malades pris en charge par le ministère n’ont pas la priorité...

Rupture de stock de médicaments : Hasbani appelle le gouvernement à assumer ses responsabilités

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants