X

À La Une

Disparition de Khashoggi : une délégation saoudienne en Turquie

arabie saoudite

Riyad s'est félicité de la formation d'un groupe de travail chargé d'élucider les conditions de la disparition du journaliste saoudien.

OLJ/Agences
12/10/2018

Une délégation saoudienne est arrivée en Turquie pour des entretiens portant sur l'enquête sur le sort du journaliste saoudien dissident Jamal Khashoggi à Istanbul, au moment où Riyad est accablé par des révélations lui imputant sa disparition où son assassinat.

Une source diplomatique turque a déclaré vendredi à l'AFP que la délégation saoudienne était arrivée à Ankara. Selon l'agence de presse étatique Anadolu, elle devait rencontrer des responsables turcs pendant le weekend. Ibrahim Kalin, le porte-parole de la présidence turque, a annoncé jeudi soir la formation d'un "groupe de travail" turco-saoudien pour tenter d'élucider le mystère de la disparition du journaliste.

L'éditorialiste critique du pouvoir saoudien et collaborateur du Washington Post n'a plus donné signe de vie depuis son entrée pour des démarches administratives le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné par des agents saoudiens. Riyad dément et maintient, sans preuves à l'appui, qu'il a quitté le bâtiment. Le Washington Post a avancé qu'Ankara aurait affirmé à Washington détenir des enregistrements audio et vidéo montrant comment Khashoggi a été "interrogé, torturé puis tué" à l'intérieur du consulat, avant que son corps ne soit démembré.


(Lire aussi : La presse saoudienne mobilise la géopolitique et la famille de Khashoggi)


Désaccord sur la fouille
L'Arabie saoudite a donné mardi son feu vert pour une fouille de son consulat à Istanbul, mais celle-ci n'avait toujours pas eu lieu vendredi.

Riyad s'est félicité vendredi soir de la formation d'un groupe de travail chargé d'élucider les conditions de la disparition de Jamal Khashoggi, a indiqué une source officielle saoudienne. Ce responsable cité par l'agence officielle saoudienne SPA a qualifié de "pas positif" la décision de la présidence turque "d'accepter la demande du royaume d'Arabie saoudite de réunir des spécialistes des deux pays pour déterminer les conditions de la disparition" du journaliste.

Par ailleurs, les quotidiens Sözcü et Milliyet ont rapporté vendredi que M. Khashoggi portait lorsqu'il est entré au consulat une "montre intelligente" connectée à un téléphone qu'il avait laissé entre les mains de sa fiancée, Hatice Cengiz. Les deux journaux affirment que des enregistrements audio ont ainsi été transmis au téléphone et sont actuellement examinés par la justice. Toutefois, si Milliyet affirme que des cris et une querelle ont été enregistrés, Sözcü rapporte que des dialogues, mais pas de cris, peuvent être entendus dans cet enregistrement de "quelques minutes".


Retraits
Plusieurs pays occidentaux, dont le Royaume-Uni et la France, se sont dits préoccupés par le sort du journaliste et l'affaire Khashoggi refroidissait vendredi les ardeurs du monde des affaires, qui s'enthousiasmait encore il y a un an pour les pharaoniques projets économiques du prince héritier.


(Lire aussi : L'affaire Khashoggi s'étend au monde des affaires)


Vendredi, le président français Emmanuel Macron a jugé que les faits concernant la disparition du journaliste saoudien étaient "très graves", indiquant attendre que la vérité soit établie. Il a précisé ne pas avoir encore discuté du dossier "ni avec le président russe, ni avec le prince héritier saoudien, ni avec le roi d'Arabie", en précisant qu'il le ferait "dans les prochains jours". "En fonction des éléments établis, j'aurai alors une position à prendre", a-t-il ajouté. Le ministère français des Affaires étrangères avait réagi mercredi en affirmant être "en contact" avec les autorités saoudiennes et en réclamant que "toute la lumière soit faite" dans cette affaire.

Washington a également mis la pression sur son allié saoudien, tout en se limitant à ce stade à des demandes d'explications. La Maison Blanche et le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo se sont entretenus avec le prince héritier Mohammad ben Salmane.

Mme Cengiz, la fiancée du journaliste, a de nouveau interpellé vendredi le président américain Donald Trump à son sujet. "Et qu'en est-il de #Jamalkashoggi?", a-t-elle écrit sur Twitter en commentant un tweet de M. Trump dans lequel il assure travailler dur pour aider un pasteur américain jugé en Turquie.

Si les autorités saoudiennes ont rapidement jugé "infondées" les affirmations selon lesquelles M. Khashoggi a été assassiné dans le consulat, elles sont depuis restées cantonnées dans leur silence. Jusqu'à présent, la seule réponse de Riyad a été d'affirmer que les caméras du consulat ne fonctionnaient pas ce jour-là.

Amnesty International a appelé vendredi les autorités saoudiennes a révéler le sort de M. Khashoggi, estimant que Riyad était "au minimum responsable d'une disparition forcée", a déclaré à l'AFP à Beyrouth Heba Morayef, directrice régionale du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord chez Amnesty.



Lire aussi
MBS pourrait ne pas jouir du consensus de la famille pour devenir roi

Affaire Khashoggi : les médias saoudiens pointent le Qatar du doigt

L’affaire Khashoggi peut-elle mettre fin à l’idylle entre Trump et MBS ?

Plus de 15 journalistes saoudiens arrêtés "dans la plus grande opacité" depuis un an

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

AVEC UN POSSIBLE DON SECRET DE 3 A 5 MILLIARDS DE DOLLARS LA GIROUETTE TURQUE TOURNERA DE 180 DEGRES ET L,ON ENTENDRA UNE AUTRE HISTOIRE !

Sarkis Serge Tateossian

Toutefois si la Turquie possède vraiment l'enregistrement et la preuve audio et vidéo de l'interrogatoire de la torture et de l"assasinat de Khashoggi à l'intérieur de l'ambassade saoudienne
...

Alors n'en doutons plus ... La Turquie a bien piégé les saoudiens.

Cela n'efface pas l'horreur et la gravité impardonnable de l'acte, mais démontre à quel point la Turquie est impliquée dans la mise à mort de la diplomatie saoudienne.

La ruse ... Ottomane.

Sarkis Serge Tateossian

Maintenant que la Turquie annonce détenir des preuves audio et video de la boucherie...à l'intérieur de l'ambassade saoudienne....

Il est probable ... (Vu l'usage des deux pays concernés) qu'il va y avoir désormais des négociations à coup de centaines de milliards...

Le mal est fait ... Et le regard de certains occidentaux à l'égard de l'Arabie va considérablement changer.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué