X

À La Une

Bagarre entre militants du CPL et des FL à Huvelin

Liban

Un incident qui intervient quelques jours après la dispute qui avait opposé les deux camps dans le village Ferzol.

S.B. | OLJ
10/10/2018

Une bagarre a éclaté mercredi entre des étudiants militants du Courant patriotique libre et d'autres des Forces libanaises à l'Université Saint-Joseph, rue Huvelin, à Achrafieh. Un incident qui intervient quelques jours après la dispute qui avait opposé des partisans des deux camps dans le village Ferzol, dans la Békaa. La querelle avait eu lieu alors que des militants FL érigeaient une statue à la mémoire des martyrs du parti dans la localité, sur un emplacement contesté, provoquant la colère de Michel Daher, membre du bloc parlementaire aouniste.

En ce qui concerne l'incident d'Huvelin, une source du CPL qui s'est confiée par téléphone à L'Orient-Le Jour accuse des militants des FL d'avoir publié sur Facebook un message dans lequel ils insultent des responsables de la formation fondée par le président de la République, Michel Aoun. "Des étudiants ont voulu discuter de cela avec des militants FL, mais une bagarre a éclaté", explique la source. "Une nouvelle rixe a éclaté à l'extérieur du campus lorsque les étudiants des deux partis se sont affrontés. Le calme est revenu après l'intervention des forces de l'ordre".

De source FL, on affirme à L'OLJ que la tension remonte à quelques jours, lorsqu'un portrait du fondateur des Forces libanaises, l'ancien président Bachir Gemayel, qui est accroché dans le hall de l'un des bâtiments de l'USJ, a été ôté et remplacé par celui d'un membre du CPL. Selon cette source, la rixe a éclaté lorsque des étudiants des deux camps ont évoqué l’incident. Elle affirme que des étudiants pro-Hezbollah ont rejoint la bagarre, de même que d'autres étudiants affiliés à divers partis politiques. La bagarre, qui s'est poursuivie à l'extérieur du campus, a pris fin avec l'arrivée des forces de l'ordre.

Les sources des deux partis placent cet incident dans le contexte des futures élections estudiantines prévues le 27 octobre. Il intervient également dans un contexte de tensions entre FL et CPL, dans le cadre de la formation du nouveau gouvernement. La semaine dernière, le leader du courant aouniste, Gebran Bassil, s’en était violemment pris aux Forces libanaises, les accusant de demander des quotes-parts gouvernementales auxquelles elles n’ont pas droit, selon lui.


Un étudiant du club laïque, un mouvement indépendant au sein de l'université, a déploré cet incident, soulignant à L'OLJ que "ce genre de comportement est absolument inacceptable". Pour lui, "il faut que l’atmosphère électorale reste démocratique".



Lire aussi
Avec ses « calculs de ménagère », le chef du CPL se retrouve bien isolé

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

stambouli robert

Cette lute montre bien que le CPL est le parti de Dieu lui aussi
Ou etait ses membres quand les forces Libanaises luttaient pour la survie des Chretiens du Liban?

Honte a ceux qui enleve une photo de Bashir car sans lui il ne resterai plus rien du Liban Chretien

Une autre remarque " generale celle ci"

IL SEMBLE EVIDENT QUE VU LE SUCCES DES LIBANAIS EXPATRIES DANS LE MONDE ENTIER, ET L'IMAGE QUE DONNE D'EUX MEME CEUX QUI SONT RESTES IL Y A UN MONDE DE DIFFERENCE EN FAVEUR DES PREMIERS .

honte a ceux qui sont restes et se taisent pour suivre aveuglement des leaders corrompus jusqu'a la moele alors que chez " l'ennemi " on traduit en justice la femme d'un premier ministre qui est a ce stade accuse d'avoir abuse de restauration sur le compte de l'Etat pour sa propre maison pour 100000 Euros sur 10 ans . soit moins que 1000 euros par mois.

Le jour ou la justice Libanaise fera de meme nous pourrons nous appeler un ETAT



Remy Martin

Au vu du trou abyssal où s'est engoufré le pays, je ne peux qu'avoir honte de l'élite libanaise de demain. J'espère sincèrement me tromper.

Gebran Eid

OÙ EST CE QU'ELLE EST LA BAGARRE ? D'APRÈS LA VIDÉO, CE N'EST QU'UNE PETITE DISPUTE.

Le pont

Étonnant que le Direction de l'USJ s'inscrit aux abonnés absents alors que la bagarre avait éclatée dans ses murs.
Il faut sanctionner, sanctionner et sanctionner les fouteurs de troubles à des peines de lectures pour les éduquer.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,HEBETUDE ET L,ABRUTISSEMENT SE SONT CONFRONTES ! ENTENTE CHRETIENNE... YIA 3AYNE OU CHOU 3AYB !

Sarkis Serge Tateossian

Petite réflexion ....
Voici le résumé de l'histoire :

"Une bagarre a éclaté mercredi entre des étudiants militants du Courant patriotique libre et d'autres des Forces libanaises à l'Université Saint-Joseph"
---------------------------------
Dédramatisons ... l'affaire !

1 - C'est quoi l'université Saint Joseph ?
Réponse : Une université dont on me dit prépare la future élite du Liban ... soit !

2 - Que caractérise l'élite ? (la crème, dans une société)
Réponse : Savoir, connaissance, sagesse, recul, philosophie, calme, discipline... instruction, éducation etc etc

3 - Dans une université peut-il avoir des "courants de pensée" ?
Réponse : Oui par exemple (des adeptes, d'Aristode, de Montaigne, De Descartes, Pascal, Rousseau, Kent, etc etc ...) ou autres philosophes ou même scientifiques pourquoi pas.

------------
- Que reflète les images sur cette vidéo ?

- La violence n'est elle pas l'acte ultime, quand on ne sait plus exprimer nos désirs ? (la violence ne caractérise pas une élite à ma connaissance)

- Les courants (cellules) de militants politiques doivent ils avoir une place dans un campus universitaire ? (ce qui est l'usage au Liban)

Toutes ces questions peuvent donner automatiquement des réponses ... des vraies réponses à nos questionnements

Allez vive notre jeunesse et soyez prudents, calmes et prévoyants.

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Nous, sales Arabes...

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah entame « la quatrième phase » de son parcours

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué