Dans la presse

L'armée n'est pas préparée en cas de guerre, assure un général israélien

Le médiateur militaire Yitzhak Brick, qui s'est attiré les foudres du chef d’état-major de l’armée israélienne Gadi Eisenkot, pointe principalement du doigt les réductions d'effectifs.

Les soldats israéliens participant à une session d’entraînement sur les hauteurs du Golan. AFP/Jalaa Marey

Le médiateur militaire de l'armée israélienne, le général Yitzhak Brick, a écrit un rapport confidentiel dans lequel il fustige le manque de préparation de l'armée israélienne en cas de guerre, contredisant le chef d’état-major Gadi Eisenkot, a révélé jeudi le quotidien israélien Haaretz.

Dans son rapport de 200 pages classé secret défense et transmis la semaine dernière notamment au ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman et au général Eisenkot, M. Brick, ancien chef des contentieux au ministère de la Défense, dénonce l'impréparation de l'armée de terre, lançant un appel sans précédent en faveur de la création d'une commission d'enquête indépendante, présidée par un ancien juge de la Cour suprême israélienne, chargée d'examiner le degré de préparation de l'armée.

En juin, le médiateur Brick avait déjà alerté sur les problèmes dont souffre l'armée en termes d'entraînement et d'équipements militaires. Depuis, il a pointé du doigt une grave crise concernant les politiques de réduction des effectifs pouvant avoir des conséquences sur les capacités de l'armée israélienne, dans son ensemble, à mener une guerre. 

Gadi Eisenkot a rejeté les conclusions de M. Brick, affirmant à plusieurs reprises que l'armée israélienne était prête à faire la guerre. Dans une lettre envoyée il y a 10 jours aux commissions de la Défense et des Affaires étrangères du Parlement israélien, le chef d'état-major a déclaré que l’armée était prête à mener une guerre quel que soit le scénario. "En tant que personne responsable de l’armée de la préparation de l’armée, je déclare que l’armée est préparée à toute mission qui pourrait l’attendre", affirme-t-il, saluant la "supériorité" de l’armée en matière "de renseignement, d’aviation, de capacité sur le terrain et d’expérience opérationnelle qui est testée quotidiennement sur tous les théâtres de la guerre". Mais il a également déclaré que "le niveau de préparation de l'armée doit être sans cessé amélioré".

Plusieurs haut gradés israéliens cités par le Haaretz ont critiqué les conclusions de Yitzhak Brick, affirmant qu'il n'est pas autorisé à examiner les questions relatives au degré de préparation de l'armée et que ses déclarations sont basées sur des impressions superficielles.Selon le quotidien israélien, M. Lieberman sera amené à trancher les désaccords entre MM. Brick et Eisenkot.


Lire aussi

« Pas de distinction entre le Hezbollah et l’armée libanaise » en cas de guerre

Israël annonce un contrat pour des missiles pouvant atteindre "toute la région"

Le plan "révolutionnaire" d'un ancien chef du Mossad pour vaincre le Hezbollah...

Nasrallah : La résistance libanaise est aujourd'hui plus forte que jamais

L'armée israélienne se prépare à différents scénarios de guerre avec le Hezbollah

Israël a mené des manœuvres pour se préparer à une éventuelle guerre contre le Hezbollah



Le médiateur militaire de l'armée israélienne, le général Yitzhak Brick, a écrit un rapport confidentiel dans lequel il fustige le manque de préparation de l'armée israélienne en cas de guerre, contredisant le chef d’état-major Gadi Eisenkot, a révélé jeudi

commentaires (0)

Commentaires (0)