Rechercher
Rechercher

Vie politique

Pour Saydet el-Jabal, le TSL est un tournant essentiel dans la vie régionale

Alors que le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) entame aujourd’hui l’étape des plaidoiries finales dans l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri (14 février 2005), lesquelles devraient être suivies par le prononcé du verdict, le Rassemblement de Saydet el-Jabal a estimé hier que le tribunal représente « un tournant essentiel dans la vie de la région ».

« Le Rassemblement de Saydet el-Jabal voit avec espoir l’impulsion que représente le Tribunal spécial pour le Liban, pariant sur le fait que ce tribunal constituera un tournant essentiel dans la vie de la région, après que des innocents ont payé de leur sang, à l’ombre d’un combat politique engagé face aux armes du régime syrien et du Hezbollah », indique le communiqué publié à l’issue de la réunion hebdomadaire de Saydet el-Jabal, présidée par l’ancien député Farès Souhaid.

Les participants à la réunion ont par ailleurs appelé à « la formation d’un mouvement politique d’opposition qui, en défendant la Constitution et les résolutions internationales, ferait face avec courage à la confiscation par l’Iran de la décision nationale ».

Ils ont ensuite évoqué « le lancement précoce de la bataille présidentielle », critiquant, sans les nommer, d’une part, le ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil, pour « s’être rendu à Moscou en vue de promouvoir la chrétienté levantine », et, de l’autre, le chef des Forces libanaises Samir Geagea pour « avoir appelé (dimanche) le Hezbollah à retourner au Liban ». « Si ce retour est souhaité, il n’en reste pas moins qu’il doit se faire conformément aux conditions de l’État libanais, autrement dit de la Constitution, de l’accord de Taëf, et des résolutions 1559, 1701 et 1757 », ajoute le texte, soulignant que le Hezbollah « doit respecter le vivre-ensemble et l’appartenance arabe du Liban ».


Alors que le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) entame aujourd’hui l’étape des plaidoiries finales dans l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri (14 février 2005), lesquelles devraient être suivies par le prononcé du verdict, le Rassemblement de Saydet el-Jabal a estimé hier que le tribunal représente « un tournant essentiel dans la vie de...

commentaires (0)

Commentaires (0)