X

À La Une

Netanyahu : La paix avec les Palestiniens passe par la "normalisation" avec les pays arabes

Proche-Orient

Selon le Premier ministre israélien, "de nombreux pays arabes considèrent dorénavant Israël, non pas comme leur ennemi, mais comme leur allié essentiel pour repousser l'agression iranienne".

OLJ/AFP
28/08/2018

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dit croire à une paix avec les Palestiniens à la faveur d'une "normalisation" des relations d'Israël avec les pays arabes, permise par leur opposition commune à l'Iran, dans une interview diffusée lundi par une télévision lituanienne.

"De nombreux pays arabes considèrent dorénavant Israël, non pas comme leur ennemi, mais comme leur allié essentiel pour repousser l'agression iranienne", a affirmé M. Netanyahu dans un entretien à la télévision publique LRT, lors d'une visite en Lituanie qui s'est achevée dimanche. "Cela a créé une normalisation qui peut mener à la paix. Je crois que si nous sommes en paix avec le monde arabe, cela nous aidera à conclure la paix avec les Palestiniens", a-t-il ajouté.


(Pour mémoire : Le plan de paix mystère de Washington discuté lors d’une tournée au Moyen-Orient


Seuls l'Egypte et la Jordanie ont conclu des traités de paix avec Israël. La plupart des pays arabes posent comme condition préalable à la reconnaissance de l'Etat hébreu qu'un accord soit conclu entre Israéliens et Palestiniens. Le processus de paix entre Israël et Palestiniens est au point mort depuis 2014.

Début avril, le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane, opposé comme Benjamin Netanyahu à l'accord sur le nucléaire iranien, avait estimé que les Israéliens avaient le "droit" d'avoir leur propre Etat comme les Palestiniens. Son père, le roi Salmane, l'avait immédiatement recadré, réaffirmant "la position inébranlable du royaume sur la question palestinienne et les droits légitimes du peuple palestinien à un Etat indépendant avec Jérusalem comme capitale".

Le Conseil de coopération du Golfe, regroupant l'arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, Koweït, Oman et le Qatar, ont condamné en juillet, ainsi que l'Egypte, une loi controversée adoptée par le Parlement israélien et définissant Israël comme l'Etat-nation du peuple juif.


Lire aussi
Les Palestiniens convaincus que Trump veut « liquider » leur cause

Israël-Émirats : des flirts sans vrai passage à l’acte

Dans une déclaration historique, Bahreïn soutient « le droit d’Israël à se défendre »

Israël a "des liens secrets avec plusieurs pays arabes"

Israël poursuit son forcing pour se rapprocher de l’Arabie saoudite contre l’Iran




À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EN AFFAIBLISSANT LES PAYS ARABES PAR SES PROVOCATIONS ET INTERVENTIONS L,IRAN FAIT LE JEU D,ISRAEL !

Sarkis Serge Tateossian

Hormis les innombrables aides américaines, sous toutes les formes possibles et imaginables, Israël reçoit 3 milliards et 100 000 000 de dollars par an des états unis pour augmenter la puissance militaire de l'état hébreu ... (dotation militaire)

Dans ces conditions ... ultra-privilégié, Israël peut continuer à dicter dans la région ytous ses désirs ...

Espérons une paix malgré tout.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

AVEC SES DECLARATIONS NETANYAHU CROIT RABAISSER LES ARABES ET REVE DE JOUER LA PARTIE A L,ENVERS ...

NAUFAL SORAYA

Quelle mauvaise foi... La cause initiale des mauvaises relations est le confilt israélo-palestinien, pas l'Iran...

Gebran Eid

C'EST PLUTÔT AU CONTRAIRE, C'EST LA NORMALISATION AVEC LES PAYS ARABES QUI PASSE PAR LA PAIX AVEC LES PALESTINIENS.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le travail des Palestiniens, un dossier délicat et un timing sensible

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants