X

À La Une

Assad à ses troupes : La victoire est proche

Syrie

"De Homs et Palmyre à Alep, de Qalamoun et Deir ez-Zor à la Ghouta orientale et la Ghouta occidentale [...], ils ont finalement été contraints de partir après que vous leur avez donné un avant-goût de la défaite amère", a dit le président syrien dans une lettre publiée par la présidence.

OLJ/AFP
01/08/2018

Le président syrien Bachar el-Assad a affirmé mercredi dans une lettre ouverte à ses troupes qu'elles étaient près de gagner la guerre, après une série de victoires sur le terrain. "Notre victoire est proche", a-t-il écrit à l'occasion du 73e anniversaire de l'armée syrienne.

Plus de sept ans après le début du conflit, les forces du régime ont réussi à reprendre aux rebelles et aux jihadistes des régions entières, contrôlant désormais près des deux-tiers du territoire, y compris une grande partie des villes principales, des axes routiers ainsi que plusieurs points de passage frontaliers. Les troupes syriennes ont été soutenues militairement par les alliés russe et iranien, ainsi que par des combattants du Hezbollah et des miliciens irakiens, iraniens et afghans.

Elles ont pu progresser sur le terrain après des bombardements meurtriers mais aussi des accords de capitulation imposés aux rebelles qui ont entraîné le départ de dizaines de milliers de combattants avec leurs proches de secteurs repris par le régime.  Le président syrien a fait allusion mercredi aux opérations militaires et à ces accords, citant dans sa lettre de nombreux secteurs repris aux rebelles et jihadistes.

"De Homs et Palmyre à Alep, de Qalamoun et Deir ez-Zor à la Ghouta orientale et la Ghouta occidentale, d'autres villes et d'autres campagnes. Ils ont finalement été contraints de partir -humiliés, ils ont reculé- après que vous leur avez donné un avant-goût de la défaite amère", a dit M. Assad dans cette lettre publiée par la présidence.

Les forces prorégime tentent actuellement de reprendre la totalité des provinces méridionales de Deraa et Qouneitra, contrôlées à plus de 90% par le pouvoir.

La semaine dernière, M. Assad a indiqué que la nouvelle priorité de ses forces était de reprendre la province d'Idleb (nord-ouest) contrôlée par les jihadistes et quelques factions rebelles.

Plus de 350.000 personnes ont été tuées depuis 2011 dans le conflit en Syrie qui s'est complexifié avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes sur un territoire morcelé.



Lire aussi

Des jihadistes affiliés à l’EI acculés dans leur dernier carré de Deraa

Le régime syrien a-t-il renoncé à Idleb ?

Riad Turk, le Mandela de Syrie qui a résisté à la dynastie Assad

« C’était la première fois de ma vie que j’étais en contact avec des morts, les scènes étaient horribles »

Premières discussions à Damas entre régime et Kurdes soutenues par Washington

Assad : Les forces russes sont nécessaires en Syrie à long terme



À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Pierre Hadjigeorgiou

Belle victoire sur les cendres de son pays. Rien d’étonnant, toutes lesdites victoires arabes l'ont été au détriment de leur peuple et de leur pays... Mabrouk, mais la guerre n'est pas encore terminée! Le chemin est encore très long!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

APPELLE-T-ON VICTOIRE UNE GUERRE SALE MENEE PAR D,AUTRES POUR SON COMPTE ? OU CELLE D,AVOIR TUE DES CENTAINES DE MILLIERS DE SON PROPRE PEUPLE ET VIDER LA MOITIE DE SA POPULATION LES TRANSFORMANT EN REFUGIES ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.