X

À La Une

Un Libanais arrêté pour contacts avec Israël, la SG s'explique

liban

Le site d'information Elaph évoque "l'arrestation par les services de sécurité libanais d'un jeune homme suédois d'origine libanaise, Rony Doumit, et la convocation d'Amine Iskandar, le président de l'Union syriaque maronite, pour être interrogé".

OLJ
21/07/2018

La Sûreté générale libanaise a expliqué vendredi dans un communiqué les circonstances de l'arrestation d'un Libanais suspecté de contacts avec Israël, en réponse à un article de presse qui évoque la participation de cet homme à une conférence maronite syriaque à Washington en 2017, à laquelle des Israéliens ont pris part.

Le site d'information à capitaux saoudiens, basé à Londres et en langue arabe, Elaph, a publié vendredi un article intitulé "Un télégram urgent précède la visite de Bassil à Washington", sachant que le chef sortant de la diplomatie libanaise, Gebran Bassil, se rend aux Etats-Unis la semaine prochaine. Dans son article, Elaph relate que l'Alliance américano-moyen-orientale pour la démocratie a envoyé au secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, une lettre dans laquelle elle lui demande de "condamner l'arrestation et l'interrogatoire d'activistes maronites au Liban" et de traiter cette question avec son homologue libanais qui, selon le site, doit participer prochainement à une réunion sur les libertés religieuses dans le monde. Le média ne précise pas la date du courrier en question.

Elaph rapporte ensuite que cette lettre survient après "l'arrestation par les services de sécurité libanais d'un jeune homme suédois d'origine libanaise, Rony Doumit, et la convocation d'Amine Iskandar, le président de l'Union syriaque maronite, pour être interrogé". Elaph explique que l'Union syriaque maronite lie cette arrestation et cette convocation à la participation des deux personnes à un événement organisé en mai 2017 à New York et ayant pour but de raviver l'usage de la langue araméenne. Il explique que trois maronites Israéliens ont pris part à cet événement.

L'Union affirme ensuite que Rony Doumit s'est rendu au Liban "il y a deux mois", et a été brièvement arrêté par les autorités libanaises une première fois, avant d'être arrêté une seconde fois "la semaine dernière, pour avoir facilité des contacts avec des ressortissants d'un pays ennemi". Elaph raconte ensuite qu'Amine Iskandar, qui vraisemblablement se trouvait aussi au Liban, a été convoqué, et son téléphone portable confisqué. Convoqué une nouvelle fois le 18 juillet, les autorités lui ont demandé de se présenter à nouveau le 23 juillet. 


(Lire aussi : Un journaliste belge d’origine libanaise interpellé à l’AIB)


En réponse à l'article d'Elaph, la Sûreté générale a publié un communiqué vendredi dans lequel elle explique que Rony Doumit "a été arrêté sur ordre de la Justice car il a rencontré l'ambassadeur d'Israël en Suède et a visité à plusieurs reprises le siège de cette ambassade, entrant en contact avec des ressortissants israéliens. Durant son interrogatoire, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés et a ensuite été déféré devant les autorités judiciaires compétentes". La SG ne mentionne toutefois pas la convocation d'Amine Iskandar. 

Le Liban, qui ne reconnaît toujours pas Israël, interdit à ses ressortissants de se rendre dans ce pays voisin et prohibe tout contact avec des ressortissants israéliens.

Dimanche dernier, le journaliste belge d'origine libanaise Maroun Labaki avait été interpellé à l'aéroport de Beyrouth pour avoir effectué par le passé des reportages en Israël qui ont été publiés dans le quotidien belge Le Soir. Cette affaire rappelle celle du réalisateur franco-libanais Ziad Doueiri qui avait comparu devant le tribunal militaire en septembre dernier, après avoir été été brièvement interpellé à son arrivée à l'aéroport de Beyrouth. Après trois heures, dont une d'interrogatoire, au tribunal militaire, M. Doueiri avait bénéficié d'un non-lieu. Le réalisateur "était accusé d'avoir violé l'article 285 du code pénal libanais qui interdit toute visite en territoire ennemi sans autorisation préalable" des autorités libanaises. Le juge Sakr Sakr avait finalement estimé que les faits étaient prescrits et M. Doueiri avait pu récupérer son passeport.

Mardi, le tribunal militaire a condamné par contumace sept Libanais à 15 ans de travaux forcés pour collaboration avec d'Israël.


Lire aussi

Arrêté et menotté pour... des écrits anti-Hezbollah ?

HRW révèle les détails des allégations de tortures subies par Ziad Itani


Pour mémoire
Une jeune fille arrêtée pour un commentaire critiquant un haut dirigeant

Human Rights Watch dénonce les restrictions à la liberté d’expression au Liban

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

de Tinguy Corinne

Si le Liban veut toujours figurer dans la liste des pays démocratiques, il devrait libérer le plus rapidement possible Rony Doumit, cet innocent victime d'une mascarade (comme Ziad Doueiri et d'autres avant lui).
Le Liban qui sombre dans l'arbitraire et la dictature n'est pas le Liban que j'ai connu et dont je chante les louanges à mes amis...

Chady

Collaboration = prison

La loi c’est la loi.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES BIZARRERIES VONT SE MULTIPLIANT DANS L,ATOLL LIBAN... QUE N,ENTENDRONT-NOUS PAS ENCORE ! A EN PERDRE LA BOUSSOLE !

Gebran Eid

QU' EST DEVENU CE BEAU PAYS. LES MERCENAIRES JUGENT ET CONDAMNENT LES VRAIS LIBANAIS, DES INNOCENTS

Saliba Nouhad

Non mais, quelle mascarade stupide....
Et je vais en rajouter:
Savez-vous que la plupart des médecins spécialistes Libanais sont invités chaque année à de nombreux congrès internationaux dans leurs domaines où leurs collègues israéliens sont omniprésents, présentant les résultats de leurs études et recherches et immanquablement il y a des contacts entre eux, soit à travers des questions ou de tables rondes...?
C’est souvent par hasard qu’on réalise que la personne experte dans un domaine serait en fait juive israélienne et avec qui on est en train de discuter depuis quelque temps!
Devraient-ils donc se scandaliser, et insulter leur interlocuteur en coupant court à leur entretien et le traiter d’ennemi où continuer comme si de rien n’était, ce qui est souvent le cas...
Donc, tous ces médecins devraient être arrêtés à leur retour pour contacts et échanges de renseignements avec des ressortissants israéliens?
Il faudrait que quelqu’un arrête ces imbécilités et stupidités ridicules!

Irene Said

Une question:
quand des responsables militaires libanais et des responsables de l'UNIFIL au Sud Liban rencontrent des responsables militaires israéliens pour résoudre tel ou tel problème...que font-ils...?

Jusqu'à quand la Sûreté générale libanaise va-t-elle s'occuper d'affaires qui ne mettent aucunement notre pays en danger comme des réunions ailleurs dans le monde pour des questions culturelles, religieuses etc. et où se trouvent aussi des israéliens, alors que pour d'autres affaires bien plus graves ici dans notre pays elle ferme les yeux et la bouche...et se bouche les oreilles ???
Nous aurions des centaines de cas à lui soumettre, où les fautifs, du plus petit au plus important, courent toujours !
Irène Saïd

Sarkis Serge Tateossian

Non Messieurs, un pays digne, respectueux et respectable ne peut traiter ses citoyens et encore moins ses citoyens ayant la double nationalité, comme des esclaves en les empêchant de penser Ou d'agir librement ...

Trahir son pays signifie porter préjudice à son pays !

Mais avoir des contacts humains, sur un plan, social, scientifique ou autres ... avec des personnes désignés comme ennemis, ne signifie pas trahir son pays!


Ton ennemi d'aujourd'hui est peut être ton ami de demain et vis versa !

Chouhal maskharra .... ?!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué