X

À La Une

Gouvernement : Joumblatt crée de nouveaux remous

Liban

Les attaques contre le leader druze ont fusé du côté du Courant patriotique libre comme du côté de son principal rival, l'émir Talal Arslane.

OLJ
12/07/2018

Au lendemain de l'entretien entre le leader druze libanais Walid Joumblatt et le Premier ministre désigné, Saad Hariri, à l'issue duquel le chef du Parti socialiste progressiste a affirmé qu'il ne transigera pas sur la part réservée aux représentants de la communauté druze au sein du prochain gouvernement, les attaques ont fusé du côté du Courant patriotique libre comme du côté de son principal rival, l'émir Talal Arslane. 

"Le président Michel Aoun m'a interrogé sur la possibilité de modifier les équilibres pour la part des druzes et je lui ai répondu que je ne transigerai et ne ferai aucun marché comme nous le faisions dans le passé", avait déclaré M. Joumblatt à l'issue de l'entretien avec M. Hariri à la Maison du Centre. "M. Hariri, avec lequel nous avons évoqué nos droits politiques et populaires, œuvre à parvenir à une formule convenable", avait-il ajouté.


"Si Joumblatt s'occupait de lui-même et de son parti et laissait le pays aux gens honnêtes, comme son fils, le pays serait plus tranquille sans sa haine", a réagi sur twitter le ministre sortant César Abi Khalil.



Talal Arslane a de son côté accusé M. Joumblatt de vouloir "monopoliser la représentation druze au sein du gouvernement".

"Que Kamal Joumblatt repose en paix. C'est lui qui a réclamé la loi +d'où as-tu cela+ depuis plus de 60 ans... Que le fils applique ce principe à lui même", a écrit l'émir Arslane sur twitter. 


Le nœud druze constitue l'un des obstacles à la formation du prochain cabinet. M. Joumblatt réclame l'ensemble des portefeuilles dévolus aux druzes, mais son rival l'émir Talal Arslane, réclame lui aussi un ministère.



(Lire aussi : Gouvernement : au-delà des parts, le spectre de la prochaine présidence, décryptage de Scarlett Haddad)


"A Walid Joumblatt, en toute sincérité: Pourquoi l'intérêt du Liban et votre intérêt vous manquent-ils  dans cette phase transitoire de votre vie politique?", a de son côté twitté le ministre sortant de la Justice, Salim Jreissati (CPL)." La garantie de l'achèvement de la réconciliation de la montagne et de sa consolidation se trouve au Liban et dans le palais présidentiel et nulle part ailleurs", a-t-il ajouté.





"Walid Beyk s'est mêlé de tout ce qui ne le regarde pas (...). Si seulement il pouvait pour une fois ne pas intervenir, pour que les choses marchent bien", a aussi twitté le député CPL Nicolas Sehnaoui. 



M. Joumblatt est alors intervenu à nouveau sur son compte twitter. "Un conseil aux camarades : n'entrons pas dans des débats futiles avec ce groupe absurde qui insiste à adopter un discours de critiques bon marché plutôt que logique et objectif. Notre discours doit demeurer calme et logique, laissez-les sombrer dans la haine", a écrit le leader druze.




Lire aussi

Gouvernement : en attendant Hariri, Berry s’invite dans la partie

Bronzage à la libanaisel'édito de Issa GORAIEB

Le cabinet attend un geste de Bassil en direction de Geagea et Joumblatt

Liban : Vers une redynamisation du Parlement face au blocage de l’exécutif

Des mesures exceptionnelles requises pour débloquer la formation du gouvernement

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JOUMBLATT REPRESENTE LES DRUZES LES ELECTIONS L,ONT CONFIRME. ARSLAN NE REPRESENTE QUE LUI-MEME !

Jack Gardner

ahhh ils sont tous complexés du Beik...

Arslane ne représente presque rien chez les Unitaires Druzes, et c’est grâce a Joumblatt qu’il a duré « politiquement » jusqu’a aujourd’hui...

Cesar, tu fais toujours comme le Oscar du Beik...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué