X

La Dernière

À Beyrouth, l’été 2018 sera Decks!

Beyrouth Insight

Depuis 2012, les soirées Decks on the Beach qui ont lieu tous les vendredis au mythique Sporting Club de Beyrouth se sont imposées comme un jalon de la nightlife estivale. À travers une programmation musicale éclectique, libre et mélangée, ces fêtes détonnent joliment du reste du paysage nocturne local. Pour la 7e saison, les organisateurs ont fait appel au tandem Tessa et Tara Sakhi (T Sakhi architects) pour repenser l’espace et en renouveler l’expérience...

05/06/2018

Trois questions à Olivier Gasnier Duparc, cofondateur des soirées Decks On The Beach

La 7e saison de Decks vient de s’ouvrir sur des changements dont le plus important est le réaménagement de l’espace. Pouvez-vous nous en parler ?
Déjà, et afin d’optimiser la qualité du service au cours des soirées, l’équipe des opérateurs (Yousef Harati, Marc Baroud et moi-même) s’est associée avec Élie et Micky de Wisors Hospitality Group. La famille s’agrandit! De même, dans un effort visant à améliorer l’expérience Decks on the Beach, nous avons instauré un système de tokens pour les boissons : des jetons qui s’achètent à l’avance et se présentent au bar, ce qui y évitera les longues file d’attente. Ensuite, il y a eu toute la reconfiguration du lieu qui a été confiée à Tara et Tessa Sakhi. Certes, ce changement est le plus important, mais nous avons veillé à ce qu’il ait lieu sans dénaturer l’esprit des soirées, en plein air, cool, heureux, simple et construit autour de la piste de danse. Tous ces changements ont pu se faire grâce aux efforts du Sporting Club qui nous permet de monter le seul lieu de nuit un peu en marge et hors circuit, avec cette sublime ouverture sur la mer.
 
Quelle a été la raison de cette volonté de renouvellement ?
À 7 ans, Decks on the Beach atteint l’âge de raison où les enfants refont leur chambre ! L’idée était d’accompagner cette septième saison d’un changement de set up qui permettra à nos soirées de se renouveler, afin de ne pas en lasser les habitués. Nous avions envie que l’expérience de Decks on the Beach ne change pas d’ADN, mais qu’elle soit aussi celle de la (re)découverte du Sporting qui est sans doute l’un des plus beaux emplacements de Beyrouth. C’est ainsi que nous avons fait appel à Tessa et Tara dont l’énergie et le goût ont réussi à apporter un souffle nouveau, tout en conservant l’identité de l’espace.

Comment s’annonce la programmation musicale et l’ambiance des soirées à venir ?
Elle s’inscrira dans la continuité de ce que nous avons proposé jusqu’à présent : en un mot, je dirai que cette programmation sera happy. Il est important pour nous que nos DJ, que ce soit les locaux qui ouvrent la soirée ou les internationaux qui assurent la suite, proposent une musique qui décroche des sourires aux présents tout en étant les plus libres possible. À l’affiche, cette année, Riva Star, le Libanais Lazare Hoche, Kiddy Smile, Polo & Pan, Attari ou Superlover promettent des fêtes colorées, mélangées et joyeuses !

Trois questions à Tessa et Tara Sakhi, cofondatrices de T SAKHI architects

Que représente pour vous le projet de réaménagement de Decks on the Beach ?

Nous nous sommes lancées dans ce projet, sans trop réfléchir, dès que l’équipe nous a approchées. D’abord parce que nous aimons les soirées de Decks on the Beach. Ensuite, l’idée d’intervenir sur le Sporting auquel nous sommes, comme beaucoup de Libanais, profondément attachées, était presque un rêve pour nous. Et cela tranchait un peu avec le reste de notre travail, dans la mesure où l’idée ici était de réfléchir à quelque chose qui est à échelle humaine, plus intime. Ce qui nous a surtout séduites, c’est cette liberté de pouvoir réinventer l’espace et presque jouer avec les volumes démontables qui le constituent.

Quels défis étaient liés à ce projet ?
Il a fallu trouver le bon équilibre car l’idée, ici, était d’intervenir sur ce pilier de la nightlife sans en altérer l’essence, de créer une sorte de langage architectural qui s’adapte à l’ADN de Decks on the Beach. Les deux véritables défis étaient, d’une part, de concevoir une structure qui peut être montée et démontée en 2 à 3h de temps toutes les semaines, donc de créer des installations mobiles et, d’autre part, de respecter la charge émotionnelle mythique du Sporting. C’était presque intimidant !

Comment décrirez-vous cette nouvelle version de l’espace ?
Nous en avons chamboulé la structure de manière à ce que la soirée se dévoile à mesure qu’on y entre, à l’arrière du DJ Booth dont la forme est inspirée d’un coucher de soleil. Les toilettes ont été entièrement refaites et le bar, unifié en une structure, s’ouvre désormais sur la mer qui se montre aux présents, de tous points. Quant à la piste de danse, qui reste le cœur battant de Decks on the Beach, elle a été renversée horizontalement à travers une structure lumineuse circulaire tournée vers le ciel reposant sur des pylônes et dont l’alternance des couleurs n’est pas sans rappeler la roue de Manara. Cette piste, dont l’éclairage est synchronisé avec la musique, permettra en quelque sorte d’émettre le son visuellement. L’éclairage, en somme, est l’élément central du lieu : chacune des structures a été pensée de manière à diffuser la lumière et ainsi contribuer à l’ambiance joyeuse, sensuelle et funky de ces soirées…


*Decks on the Beach, tous les vendredis à partir de 22h au Sporting Club, Beyrouth, jusqu’à la mi-septembre


Dans la même rubrique
Hit the road Christian!

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants