X

La Dernière

Organic Sisters, soul sisters

Beyrouth Insight

Elles sont quatre mousquetaires qui se battent à leur manière pour une alimentation à la fois savoureuse et saine. Leurs plats cuisinés, sous le label « Organic Sisters », en sont une belle illustration. La preuve multipliée par 4.

18/01/2018

Elles viennent de domaines différents, ont chacune son tempérament, son parcours, mais elles ont toutes expérimenté des problèmes liés à une mauvaise alimentation. Burn-out, problèmes digestifs, intolérances, allergies, eczéma, migraines, asthme... Différents maux auxquels les médecins ne trouvaient pas de réponse ni de traitement. Et le malaise subsistait. Il fallait juste (mal) vivre avec. La solution qui porte le nom d’« Organic Sisters » s’est imposée presque naturellement à ces 4 femmes liées par une même vision. Après des années de recherches et d’expérimentations personnelles, Sabine Kassouf, cofondatrice, en 2009, de « A New Earth », première enseigne bio à Beyrouth, Raya Nasrallah, nutritionniste clinique depuis une vingtaine d’années, Joumana Sahyoun, qui a suivi des cours de cuisine à l’école Le Cordon Bleu, et Monique Dib, des sœurs de cœur en fait, ont trouvé leur réponse. Ce qu’elles proposent ? Une cuisine simple, savoureuse, organique, composée d’aliments issus de l’agriculture biologique ; viande, poulet, poisson, légumes, fruits, le tout sans pesticides, sucres raffinés ni OGM.

Simplement bon
Lancé en novembre dernier, Organic Sisters a créé la (belle) surprise. Avec une carte hebdomadaire qui propose un choix entre deux petits déjeuners, deux déjeuners et deux dîners quotidiens, leur cuisine catering 100 % bio est une denrée rare dans notre pays pollué à plus d’un niveau. Exit le fast food, la malbouffe, les salades fanées, les déjeuners tièdes ou froids consommés « sur le pouce » sans aucun plaisir ! Et bienvenue à une alimentation différente et finalement longtemps attendue par les hommes et femmes d’affaires, les célibataires, les gourmands light, toutes les personnes qui se sont adaptées à un nouveau mode de vie plus dynamique. « Nous sommes deux ou trois sur le marché à proposer des solutions appropriées pour manger bon et propre. Nous faisons tous du bon boulot, chacun a ses spécificités et nous sommes tous compatibles », souligne Sabine Kassouf, rompue à l’exercice de la thérapie nutritionnelle. « On nous demande souvent si notre cuisine fait maigrir. Pour nous, et c’est ce qui fait notre différence, la perte de poids à long terme n’est pas liée au nombre de calories consommées, mais à leur qualité. Notre corps ne traite pas toutes les calories de la même façon. Nous ne sommes pas un diet center ni un restaurant. Nous croyons surtout que les inflammations, dues aux sucres consommés, aux doses élevées de mauvaise huile végétale raffinée, de stress et de manque d’exercice, sont la cause principale de prise de poids et d’obésité. Si ces inflammations ne sont pas ciblées en éliminant certains ingrédients allergènes, on ne pourra jamais arriver à une perte de poids permanente et surtout saine pour le corps. » Au menu (tournant) de ce catering spécialisé, largement partagé sur les réseaux sociaux, Organic Sisters propose des plats en sauce, des quiches, des pizzas, des lasagnes, du poulet, des soupes, des salades variées, des fajitas à la farine d’amande et des plats sucrés pour un petit déjeuner douceur. Des options végétariennes et véganes sont également prévues pour les aficionados de ce type d’alimentation. Les produits étant de saison, le menu change chaque semaine. « Et parce que nos produits sont bio et donc périssables, il nous a paru plus sage d’instaurer, en tous les cas pour le moment, trois formules. Un système d’abonnements adaptables aux besoins de chacun, suivant que l’on veut trois repas par jour ou juste un ou deux. »
Derrière les fourneaux de cette petite cuisine située à Mar Mikhaël, Reine Abou Hamad, cinquième sœur de cœur, cinquième doigt d’une main très féminine. Les recettes sont créées par l’équipe pour leurs valeurs nutritives, « elle y ajoute son talent », précise Sabine Kassouf. Depuis le 20 novembre, les réseaux sociaux et le bouche à oreille ont fait un superbe travail. Les clients satisfaits ont fait le reste. « Le nombre de personnes concernées par leur bien-être et leur alimentation ne cesse d’augmenter, ajoute Raya Nasrallah. Elles prennent enfin conscience que leur bien-être passe par la nourriture. »


www.instagram.com/organicsister.lb

www.facebook.com/organicsisters.lb


Dans la même rubrique

Live Love Beirut, et l’aimer utilement

Liliane Tyan, du partage et des couleurs

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Amal et le Hezbollah veulent privilégier les structures partisanes

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le Joy de Patou de tante Hoda

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.