X

À La Une

Formation du gouvernement : le bras de fer entre le CPL et les FL se poursuit

Liban

Guerre de tweets entre Gebran Bassil, Melhem Riachi, Salim Jreissati et Fady Karam.

OLJ
26/05/2018

Le bras de fer opposant le Courant patriotique libre et les Forces libanaises autour de leur poids au sein du gouvernement que Saad Hariri est chargé de former s'est poursuivi samedi à coups de tweets entre responsables des deux principales formations politiques de la scène chrétienne.

Dans l'après-midi, le ministre sortant de l'Information, Melhem Riachi, et le ministre sortant de la Justice, Salim Jreissati, se sont échangés des messages sur ce sujet, en évoquant Nimrod, personnage biblique considéré comme le premier héros de l'histoire qui s'est rebellé contre Dieu.

"Nimrod pensait qu'il pouvait faire, obtenir et prendre possession de ce qu'il voulait, sans partager le pain même avec ses frères. Alors il a commencé à pervertir la terre et pensait qu'il pouvait blesser Dieu par une flèche. Il est alors tombé de la Tour de Babel, mourant évaporé", a écrit M. Riachi sur son compte Twitter, indiquant que ce message a été inspiré par le ramadan.



M. Jreissati a répondu à ce tweet : "Au ministre de l'Information, en toute sincérité, cherche Nimrod sous le toit de ta maison", a-t-il écrit, ajoutant que ces mots lui sont inspirés par "l'histoire ancienne et la réalité récente".




Plus tôt dans la journée, le chef du CPL, Gebran Bassil, s'en est pris au discours des FL qui dénoncent depuis plusieurs jours une tentative d'isolement. "La rhétorique de l'isolement est une histoire que l'on raconte pour sensibiliser et obtenir des résultats politiques... Personne n'est isolé. Chacun doit se contenter de sa juste représentativité", a écrit M. Bassil sur son compte Twitter, ajoutant que "ni les contacts, ni les réunions, ni les plaintes ni même l’appui des forces étrangères ne leur serviront à quoi que ce soit". 



L'ancien député FL, Fady Karam, a répondu au leader du CPL. "Ne te prends pas pour le propriétaire de la République, tes falsifications ne serviront à rien et la plus grande preuve sont les résultats des dernières législatives lors desquelles tu as été obligé de compter sur un grand nombre d’indépendants pour cacher ta faiblesse", a-t-il écrit sur le réseau social, accusant le chef du CPL d’avoir "essayé d’isoler" les FL.



"Arrête d’accuser les autres par ce que tu fais toi-même. Personne n’aurait entendu parler de toi si tu n'étais une couverture pour les forces étrangères et les armes de l'étranger", a-t-il ajouté, en référence au Hezbollah et à ses armes", a-t-il ajouté, en référence au Hezbollah et à ses armes.




Selon plusieurs sources, les FL, qui ont quasiment doublé le nombre de leurs députés, réclament un portefeuille régalien et plusieurs portefeuilles dits "de service".

Le Premier ministre sortant Saad Hariri, chargé par le président de la République Michel Aoun de former le gouvernement, entame lundi ses consultations parlementaires.


Lire aussi
Hariri face à la guerre d’influence interchrétienne...

Les doléances des différentes parties ne devraient pas retarder la formation du gouvernement

Aoun appelle à former rapidement un gouvernement d’union nationale

Parlement libanais : Le grand bond en arrière...

Considérations sur le nouvel ordre parlementaire libanais

Le retour de figures proches de Damas au Parlement libanais, « une gifle pour le camp souverainiste »?

Pour le courant du Futur, une restructuration...et des changementsle décryptage de Scarlett Haddad


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

À y penser, c'est tweet sont typiquement libanais comme disait la chanson:
Taktak hajalkoun, jawabou hassounina...

D'où l'impression forte, mais sûrement fausse, qu'on vit dans une aasfouriée!

Bery tus

un nouveau venu veut se mesurer avec des faucons en politique ... c'est pathetique de ca part surtout quand on sait qu'il a du se presenter 3 fois pour gagner un siege dans sa propre circonscription natale ... surtout qu'il a du etre aider par un monsieur qui a retourner sa veste .... DOMMAGE LES LIBANAIS N'ONT RIEN COMPRIS ET NE COMPRENDRONS QUE LORSQU'ILS AURONT TOUT PERDU

RE-MARK-ABLE

Le pouvoir véritable des forces chrétiennes est entre les mains du COMMANDANTE KHENERAL PHARE AOUN, grand VISIONNAIRE qui mérite par ses alliances intelligentes d'imposer, sans confisquer , les points de vue de la majorité des maronites .

L'autre parti, je dis bien parti politique ne pourra jouer que les faire-valoir .

Telle est la régle en pays démocratique auquel le liban reste attaché.

Sarkis Serge Tateossian

Petite réflexion.

Jadis, les chrétiens (spécialement les maronites s'exprimaient d'une seule voix, aujourd'hui, deux) où est le problème ?

En politique comme dans la vie, il faut savoir transformer une faiblesse en force.

D'ailleurs je considère que les vertus d'un "tandem" en politiques sont nombreuses

Ne valait il pas mieux d'être deux, qu'un ?

gaby sioufi

voici le tableau tel qu'il faut voir :
les aounistes sont en train de se foutre de la gueule des FL.. et d'autres...
ceux la ne font que leurs jeux et tombent dans leurs pieges .....
il est temps qu'ils apprennent leur lecon,
QUE les aounistes ne sont que mieux lotis en depit et malgre tout ce que dont on les accuse,
QU'IL FAUT IMPERATIVEMENT CHANGER DE DISQUE.

Tabet Karim

Il existe des peuples qui méritent la BOTTE à la place d'une pseudo-democratie à la sauce locale. Nous en faisons partie.

Wlek Sanferlou

Les groupuscules chrétiens savent très bien qu'unis ou non ils seront une minorité et de plus sans conséquences car ils ne trouveront pas d alliés ... Le pouvoir est au groupe du hezb dans tout les cas.
Alors ils y vont gaiement à s entredechires mutuellement sans espoir de quoique ce soit...

Le Faucon Pèlerin

Il faut que la vérité soit dite : Arrêtons d'accuser les autres de vouloir détruire le Liban, accusons plutôt les ennemis de l'intérieur, les nouveaux riches, les parvenus indigènes, les opportunistes chrétiens qui trouvent dans la politique une débouchée vers l'argent facile et la fortune. Ils gonflent à vue d'oeil par une arrogance et une "kanfachi" vulgaire. Ils se fichent de la Patrie. Plus on est arrogant, plus on montre son origine modeste. Je suis un vieillard kesrouanais, je sais de qui je parle, mon vase déborde, j'en ai marre.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TRES REGRETTABLE ! L,UNION DES FORCES CHRETIENNES RESTE UNE UTOPIE !

Menassa Antoine

Mon DIEU Sommes nous le peuple Maudit , Banni, Exclu , Diabolisé ... ?? Pourquoi SEIGNEUR à chaque fois que notre NATION en voie de récupération ou nos Institutions sont sur le point d un redressement , nous faisons face à tant de parasitages ...
Antoine Menassa

Le Faucon Pèlerin

Fadi Karam à Gébran Bassil : "Personne n'avait jamais entendu ton nom avant que les milieux étrangers te couvrent...".
Si, on connaissait son père à Feytroun (!!!) Cela veut tout dire. Un peu de modestie (!!!) Lorsque les étourneaux cherchent à imiter les faucons pèlerins (!!!).

Irene Said

Quelle fiérté, Messieurs les soi-disant députés, ministres-sortants ou restants...
Grâce à votre comportement, le Liban peut briller ...surtout dans les rubriques des tweets...

et nous, citoyens nous réjouir de ce que vous allez certainement accomplir si vous êtes sacrés ministre de ceci ou de cela, comme vous l'avez si bien fait jusqu'à présent !
Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une lecture régionale du « nœud druze »...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué