X

À La Une

Israël à l'origine de la frappe du 9 avril en Syrie, qui visait des Iraniens, révèle le NYT

Dans la presse

"La Syrie va exploser", écrit l'éditorialiste Thomas Friedman dans un article intitulé "La prochaine vraie guerre en Syrie : Iran contre Israël". 

OLJ/Reuters
16/04/2018

L'influent éditorialiste américain, Thomas Friedman, estime qu'une guerre entre Israël et l'Iran en Syrie est inéluctable, révélant dans un article publié dimanche par le New York Times que l'armée israélienne est bien responsable du bombardement, le 9 avril, de la base aérienne syrienne T4, à Tiyas, près de Homs dans lequel ont péri sept militaires iraniens.

"La Syrie va exploser (...) car les frappes américaines, britanniques et françaises sur la Syrie, pour punir son régime d'avoir employé des armes chimiques, et l'engagement de la Russie à riposter, ne sont en fait que la deuxième confrontation la plus dangereuse" dans ce pays, écrit Thomas Friedman dans son article, intitulé "La prochaine vraie guerre en Syrie : Iran contre Israël". 


(Lire aussi : Israël continuera à "agir" contre l'Iran en Syrie)


Première manche
Pour Friedman, le bombardement de la base T4 entre dans le contexte de la "première manche" d'un conflit de grande envergure en préparation en Syrie, entre Téhéran et Tel Aviv, qui veut empêcher l'Iran de transformer le territoire syrien en "base aérienne avancée" d'où partiraient des avions et missiles iraniens.  M. Friedman affirme que les deux pays "s'échangent des coups calmement depuis plusieurs semaines" et "sont à un cheveu de passer à l'étape suivante".   

Cette "première" étape du conflit a été lancée le 10 février, lorsqu'un drone piloté à distance par des Iraniens basés en Syrie a décollé de la base T4, dans la province de Homs, au centre de la Syrie, et pénétré dans l’espace aérien israélien, où il a été abattu.  

C'est cette même base aérienne syrienne d'où était parti le drone iranien, qui a été ciblée par les bombardements du 9 avril. Selon l'agence de presse iranienne Tasnim, sept militaires iraniens ont été tués dans cette attaque. D'après Thomas Friedman, ces Iraniens appartenaient à la Force Qods, force spéciale du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (GRI, pasdarans) chargée de superviser les opérations menées à l'étranger.  


(Lire aussi : Raid israélien en Syrie : un tournant dans les relations avec la Russie ?)


"Aucun commentaire"
L'armée israélienne s'est, pour la première fois depuis début avril, exprimée quant à sa responsabilité dans le bombardement de cette base aérienne, tel que l'a rapporté M. Friedman. "(A Tiyas), c'était la première fois que nous attaquions en direct des cibles iraniennes - à la fois des installations et des gens", ont déclaré des milieux militaires israéliens à l'éditorialiste du New York Times. 

Israël, qui a souvent visé des sites de l'armée syrienne depuis le début de la guerre civile en Syrie, en mars 2011, n'avait jusque là ni confirmé ni démenti avoir mené le raid du 9 avril. Interrogée sur la revendication de la responsabilité israélienne citée dans l'article du New York Times, une porte-parole de l'armée israélienne a ensuite déclaré : "Il n'y a pas de commentaire à ce stade".  

De leur côté, la Syrie et la Russie, son principal allié, avaient accusé Israël d'être responsable de cette frappe, qui avait eu lieu deux jours après l'attaque présumée à l'arme chimique sur la ville de Douma, près de Damas, attribuée par les Occidentaux aux forces du président Bachar el-Assad.  


Lire aussi
Frappes en Syrie : un coup d’épée dans l’eau ?  

Frappes occidentales en Syrie : le conflit généralisé évité 


Pour mémoire
Israël / Iran : une stratégie de « grignotage » dangereuse

Attaques israéliennes en Syrie : le Liban va protester à l'ONU contre les violations de son espace aérien    


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Pierre Hadjigeorgiou

Honnêtement, je suis étonné que cette guerre n'est pas explosée depuis déjà belle lurette. Bien entendu le Liban est à nouveau dans l'oeil du cyclone à cause de la milice Iranienne sur son territoire. Qu'est ce qui a retardé le conflit stagnant? Dieu seul le sait, mais nous y voilà! Pour certains cela pourrait être des balivernes, mais un petit moine de Grèce avait déjà prédit ce qui va arriver: https://www.youtube.com/watch?v=i4qpT_ow3sc
Intéressantes et O combien actuelles! Tout se tient et s'installe petit à petit que ce soit le conflit Syrien et les troubles en mer Egée entre la Grèce et la Turquie... Les temps a venir sont durs mais le Liban renaîtra de ses cendres comme le Phoenix au temps des Phéniciens... Patience et courage!

Saliba Nouhad

C’est évident qu’un gros conflit armé Iran-Israël va certainement avoir lieu!
Les inconnus:
1- Où aura-t-il lieu?
L’hyprothèse du début en Syrie est fort probable, mais le hic, c’est que l’Iran qui voudrait épargner son territoire et en représailles, va certainement utiliser son bouc émissaire le Hezbollah, pour lancer ses missiles et faire diversion; résultat: le Liban payera le prix, mais qui s’en fout! Surtout pas les Iraniens et encore moins les occidentaux!
2- Quand?
Tout est en place, et débutera par des escarmouches de plus en plus graves jusqu’à l’explosion incontrôlable: ça pourrait être avant la fin de l’année!
Espérons pour notre pays que la providence nous préservera de ce scénario catastrophique mais très réaliste!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ISRAEL CONTRE IRAN SUR LE SOL SYRIEN ET LA GUERRE REGIONALE COMMENCERA... ET, CE N,EST PAS POUR TROP TARD, EXACTEMENT APRES LE SECOND TOUR DU MATCH SYRIEN ! QUI L,EMPORTERA ? PERSONNE !

RE-MARK-ABLE

Et israel va imploser de l'intérieur.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué