X

À La Une

Conférence CEDRE : les prêts et les dons obtenus par le Liban

repère


OLJ
06/04/2018

La communauté internationale s'est engagée vendredi à accorder plus de 11 milliards de dollars en dons et prêts au Liban, lors de la conférence CEDRE. Voici la liste des prêts et des dons, compilée par L'Orient-Le Jour :


Les prêts 

La Banque mondiale : quatre milliards de dollars de prêts concessionnels sur cinq ans 

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) : 1,1 milliard d'euros sur six ans 

L'Arabie saoudite : renouvellement d'une ligne de crédit d'un milliard de dollars

La Banque européenne d'investissement (BEI) : 800 millions d'euros de prêts sur cinq ans

La Banque islamique de développement : 750 millions de dollars sur cinq ans 

Fonds koweïtien pour le développement économique arabe : 700 millions de dollars sur cinq ans

Fonds arabe pour le développement économique et social  (FADES) : 500 millions de dollars (1 milliard de dollars si réformes réalisées)

Le Qatar : 500 millions de dollars sur cinq ans.

La France : 400 millions d'euros de prêts concessionnels 

Les Pays-Bas : 300 millions d’euros sur quatre ans

Le Koweït : 180 millions de dollars

Le Royaume-Uni : 130 millions d'euros ainsi que d'autres facilités

L'Italie : 120 millions d'euros

L'Allemagne : 60 millions d'euros


Les dons 

La France : 150 millions d'euros

L'Union européenne (UE) : 150 millions d'euros de dons pour subventionner les prêts accordés par les institutions financières européennes.

La Turquie : 200 millions de dollars 

Les Etats-Unis : 115 millions de dollars  



Lire aussi 

Tout ce qu’il faut savoir sur CEDRE

CEDRE : la balle est dans le camp libanais

Lettre ouverte à l’État français et aux organisateurs de CEDRE

Un enregistrement sur le Liban et CEDRE fait le buzz, le FMI répond


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Ne reste plus qu'à espérer que ces milliards de dollars en prêts ou en dons seront vraiment utilisés pour remettre le Liban sur les rails du développement, du progès et du bien-être de la population. Les responsables politiques sauront-ils enfin gérer ces fonds honnêtement ?
Pour que nous puissions à nouveau être fiers de notre pays !
Irène Saïd




L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

8,75 MILLIARDS DE DOLLARS DE CREDITS ET 465 MILLIONS DE DONS ! MAIGRES AIDES EN COMPARAISON DE CE QU,A COUTE AU LIBAN LA SEULE GUERRE DE SYRIE ET SES REFUGIES ! LES CREDITS VIENDRONT AUGMENTENT LA DETTE SI DES MESURES DRACONIENNES NE SONT PAS PRISES POUR AMOINDRIR LES DEPENSES DU SECTEUR PUBLIC... DONT LE RENVOI DE LA MOITIE DES FAINEANTS PARTISANS EMBAUCHES POUR APPARTENANCE A TEL OU TEL... ET L,ASSAINISSEMENT URGENT DE L,EDL ET DE TOUT CE QUI EST PUBLIC ! SINON LA VOIE DE LA GRECE ET SON PEUPLE QUI ONT SOUFFERT, SOUFFRENT ET SOUFFRIRONT ENCORE POUR LONGTEMPS EST LARGEMENT OUVERTE... LES TAXES SERONT UNE MAUVAISE POLITIQUE QUI FRENERA LE MARCHE ET EMPIRERA LES CHOSES ! IL FAUT DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT !

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué