Rechercher
Rechercher

Liban - Droits des femmes

Octroi de la nationalité : quels candidats sont pour ou contre ?

Des femmes et des enfants brandissant des slogans qui revendiquent le droit à la transmission de la nationalité. Photo Hassan Assal

À l’occasion de la Journée de la femme et en raison de la proximité des élections législatives, la campagne « Ma nationalité, mon droit et celui de ma famille » a organisé hier un sit-in à la place Riad el-Solh, afin de lancer la campagne « Mon vote = mon droit ». Les manifestants, venus des différentes régions libanaises, ont brandi des photos de candidats avec les mentions « Pour mon droit » ou « Contre mon droit », dans le but évident de les confronter à leurs choix par rapport à l’épineuse question de la transmission de la nationalité par la femme libanaise.
Les femmes au Liban sont en effet complètement privées du droit de transmettre la nationalité à leur mari étranger et leurs enfants nés d’une telle union, alors que l’homme libanais qui épouse une étrangère a la possibilité de lui accorder la nationalité dans un délai d’un an. À travers cette campagne, les femmes revendiquent depuis des années l’égalité dans la citoyenneté.


À l’occasion de la Journée de la femme et en raison de la proximité des élections législatives, la campagne « Ma nationalité, mon droit et celui de ma famille » a organisé hier un sit-in à la place Riad el-Solh, afin de lancer la campagne « Mon vote = mon droit ». Les manifestants, venus des différentes régions libanaises, ont brandi des photos de candidats...

commentaires (3)

LA LOI POUR QUE LA FEMME DONNE SA NATIONALITE A SA FAMILLE PROPOSEE PAR BASSILO N,EST PAS UNE LOI... C,EST UNE ABERRATION !

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

11 h 44, le 02 avril 2018

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • LA LOI POUR QUE LA FEMME DONNE SA NATIONALITE A SA FAMILLE PROPOSEE PAR BASSILO N,EST PAS UNE LOI... C,EST UNE ABERRATION !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    11 h 44, le 02 avril 2018

  • Le sujet est hautement sensible on ne le sait que trop bien ...

    AntoineK

    11 h 27, le 01 avril 2018

  • Tout comme l'homme , la femme libanaise marie a un etranger quelque soit sa nationalite devrait etre en droit de donner la nationalite Libanaise a ses enfants et ne pas leur faire vivre l'enfer actuel de la legislation Libanaise Differencier entre Syriens et Palestiniens et le reste du monde est une honte VOTEZ UNIQUEMENT POUR CEUX QUI DONNERONT LA NATIONALITE LIBANAISE AUX ENFANTS DE CES LIBANAISES AYANT EPOUSE UN ETRANGER QUI QU'IL SOIT ET BIFFER TOUS LES AUTRES CANDIDATS Dans vos calculs de religion vous oubliez toutes ces femmes qui ont émigré et se sont maries partout dans le monde dans les pays ou ells vivent et qui , du fait de cette loi ne veulent meme pas parler a leurs enfants de ce Liban qu'elles adorent autrement comme tout emigre

    LA VERITE

    15 h 05, le 23 mars 2018

Retour en haut