Rechercher
Rechercher

Dans la presse

En cas de nouvelle guerre entre le Liban et Israël, les USA sont-ils prêts à évacuer leurs ressortissants, se demande Politico

Il est temps pour le gouvernement américain "de tirer les leçons de ses erreurs en 2006 (lors de la guerre de 33 jours entre Israël et le Hezbollah, ndlr) et de préparer la prochaine évacuation", prévient l’influent media américain.

Des partisans du Hezbollah, lors d'un discours télévisé du chef de la formation Hassan Nasrallah, le 6 mars 2016 au Liban. Photo d'archives AFP/Mahmoud Zayyat

"Le Liban est en ébullition. Des milliers d’Américains pourraient se retrouver coincés au milieu d’une guerre". Tel est le titre d’un article publié jeudi par l’influent media américain Politico, qui affirme que les Etats-Unis ne sont pas préparés à l’éventualité d’une nouvelle guerre entre le Hezbollah et Israël, et estime qu’il est temps pour le gouvernement américain "de tirer les leçons de ses erreurs en 2006 (lors de la guerre de 33 jours entre Israël et le Hezbollah, ndlr) et de préparer la prochaine évacuation".

Les auteurs de l’article, deux experts du Council on Foreign Relations, Elliot Abrams, ancien conseiller adjoint de sécurité nationale, et Zachary Shapiro, rappellent que les Etats-Unis avaient dû procéder à une évacuation logistiquement difficile de 15.000 de leurs ressortissants en 2006, sur un total d’environ 25.000 qui se trouvaient au Liban.

"Alors que la tension continue de monter entre Israël et le Hezbollah, la possibilité d’une guerre semble extrêmement probable", affirme l’article, selon lequel plusieurs analystes évoquent "une forme de confrontation directe".
“Depuis la guerre de 2006, la puissance militaire du Hezbollah a augmenté et les responsables israéliens estiment qu’il possède environ 150.000 roquettes et missiles de différents calibres et portées. Des raids israéliens en Syrie depuis 2006 ont souvent visé les efforts iraniens de fournir au Hezbollah des armes technologiquement avancées, touchant des convois d’armes et récemment bombardant des lieux où des armes sont entreposées ou produites. La guerre pourrait éclater de différentes façons, notamment par accident", estime Politico.

Si une guerre éclate, elle sera beaucoup plus destructrice qu’en 2006, poursuit le magazine, qui rappelle que "l’armée israélienne a mené en septembre dernier ses plus larges manœuvres en près de vingt ans, qui ont mobilisé des dizaines de milliers de soldats de l’armée de terre, de l’air et des forces navales en préparation de la guerre contre le Hezbollah".

Politco se demande par conséquent, dans le cas d’une nouvelle guerre, “combien d’Américains pourraient se trouver au Liban, et dans des conditions plus difficiles qu’en 2006, et les Etats-Unis sont-ils préparés à les évacuer ? ", soulignant qu’il sera certain que les aéroports et ports seront fermés.


Lire aussi

Naïm Kassem : Le Hezbollah ne s'attend pas à un conflit avec Israël, mais s'y prépare

Mission accomplie pour Satterfield : le ton a baissé entre le Liban et Israël

Le Liban n’écarte pas la voie militaire si Israël poursuit ses violations

« Si une guerre survenait aujourd’hui, où irions-nous cette fois, nous les chiites du Liban-Sud ? »


"Le Liban est en ébullition. Des milliers d’Américains pourraient se retrouver coincés au milieu d’une guerre". Tel est le titre d’un article publié jeudi par l’influent media américain Politico, qui affirme que les Etats-Unis ne sont pas préparés à...

commentaires (7)

Alors là, encore un article biaisé de cet "influent média" dont le seul but est, je crois, de contribuer à entretenir une ambiance de guerre psychologique. Sous prétexte de s'inquiéter de la capacité des USA d'évacuer une poignée de leurs compats, ces "experts" décrivent un "Liban en ébullition"(!). Question que je pose: pourquoi l'OLJ reproduit "ça"?

Marionet

10 h 50, le 18 mars 2018

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Alors là, encore un article biaisé de cet "influent média" dont le seul but est, je crois, de contribuer à entretenir une ambiance de guerre psychologique. Sous prétexte de s'inquiéter de la capacité des USA d'évacuer une poignée de leurs compats, ces "experts" décrivent un "Liban en ébullition"(!). Question que je pose: pourquoi l'OLJ reproduit "ça"?

    Marionet

    10 h 50, le 18 mars 2018

  • QUESTION IDIOTE ! MAIS L,HEBETUDE POURRAIT SE COMPORTER AVEC IDIOTIE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 45, le 17 mars 2018

  • D’ailleurs le but premier d’une résistance est surtout de le faire avec le plus rapidement possible .... est de résister à l’occupant en attendant le retour de l’état POUR L’ETAT et après de s’eclipser et non en voulant perpétuer un état de résistance en faisant une guerre éternel

    Bery tus

    13 h 30, le 17 mars 2018

  • Ça ressemble plus à une guerre psychologue et médiatique. La question, au fond n'a aucune importance, puisqu'en cas de guerre comme à chaque fois les américains ou autres ressortissants de pays développés, partent pour revenir quelques semaines ou mois après. Le vrai problème est ailleurs. Quel Liban voulons nous pour nous et surtout pour les futures générations, pour nos enfants et petits enfants ? Voulons nous un Liban, pays de guerre sans fin ? De guerre fratricide ? de guerre avec les voisins ? pays riche mais sans électricité et sans déchetteries dignes d'un pays moderne ? Voulons nous un pays aux infrastructures modernes et fiables, avec un système de santé généralisé qui fait bénéficier tous les citoyens de ce pays ? ou nous voulons continuer à jouer les supporters d'un camp ou d'un autre comme des aveugles qui bâtissent leur maison avec de la terre sans ciment sans échafaudages ? Répéter sans cesse le mot résistance ne fera pas de nous des résistants ....les vrais résistants sont ceux qui savent en finir avec les guerres le plus rapidement pour bâtir une patrie de paix, plus sure, et plus généreuse. Un pays fort n'est pas un pays qui soustraite sa défense ou sa sécurité avec son fils, son cousin ou son voisin. Regardez que c'est lamentable depuis que l'Europe a sous-traité l'immigration avec la Turquie.....l'Europe a perdu toute indépendance ! se fait chanter chaque jour ! Vive le Liban

    Sarkis Serge Tateossian

    00 h 48, le 17 mars 2018

  • Heureux les simples d'esprit ! Ils se retrouveront tous dans la joie des destructions, de la mort des leurs et en extase devant celui qui aura provoqué cette fin du Liban, au fait pour quoi au juste ?...mais pour "résister"...! Irène Saïd

    Irene Said

    20 h 09, le 16 mars 2018

  • Politico de malheur Annonciateur de désastres... Démon a exhorciser

    Chammas frederico

    20 h 02, le 16 mars 2018

  • Écoutez ces poltrons bluffeurs qui n'OSERONT pas s'attaquer à la résistance du hezb, nous parler des évacuations du côté LIBANAIS. ET DU CÔTÉ DISRAEL VOUS Y AVEZ PENSÉ UN PEU ? BANDES DE POLTRONS.

    FRIK-A-FRAK

    19 h 14, le 16 mars 2018