X

À La Une

Paula Yacoubian candidate aux législatives à Beyrouth

Liban

"Il y a un grand programme électoral en préparation. Nous attendons de rendre ce programme public avant de nous prononcer sur nos chances de gagner", a confié la journaliste libanaise.

OLJ
26/01/2018

La journaliste libanaise Paula Yacoubian a confié au quotidien panarabe al-Chark al-Awsat, dans son édition de vendredi qu'elle était candidate aux élections législatives prévues le 6 mai prochain.

Mme Yacoubian, qui travaillait au sein de la chaîne télévisée Future TV (affiliée au Premier ministre Saad Hariri), a annoncé jeudi sa démission de son poste. Elle fera partie d'une liste de candidats issus de la société civile dans la circonscription Beyrouth I. "Il y a un grand programme électoral en préparation. Nous attendons de rendre ce programme public avant de nous prononcer sur nos chances de gagner", a confié Paula Yacoubian au journal.

Mme Yacoubian avait été la seule journaliste à interviewer Saad Hariri, alors que celui-ci se trouvait en Arabie saoudite après avoir annoncé sa démission le 4 novembre dernier à Riyad, sur fond de tensions avec le Hezbollah et l'Iran. Le Premier ministre est depuis revenu sur sa démission le 4 décembre.

Lundi, le président Michel Aoun avait signé le décret de convocation du collège électoral en vue des législatives. Le scrutin aura lieu le 6 mai au Liban, le 27 avril pour les Libanais résidant dans les pays arabes, le 29 avril pour les États-Unis, l'Europe et l'Afrique. Au Liban, les fonctionnaires participant à l'organisation des élections voteront le 3 mai.

Les dernières élections législatives remontent à 2009. Depuis, les députés ont prorogé leur mandat à trois reprises.


Lire aussi

Chouf-Aley : un message de Riyad à Joumblatt ?

Au Koura, prémices d’une alliance entre le CPL et le PSNS

Les FL et le PSP planchent « en profondeur » sur les législatives

Berry accuse certains pays « étrangers » de vouloir torpiller les élections

L’entente CPL-FL et l’écueil des élections

Toute la détresse de l’ex-14 Mars...

Une loi électorale en rupture avec les précédentes, depuis 1943...

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Bonne chance, Madame Paula Yacoubian !
Il faut des femmes comme vous et cela avant même ce connaître votre programme électoral.
Une admiratrice
Irène Saïd

Jean Michael

Les souhaits exprimes dans ces colonnes, resteront des "voeux pieux" car no politiciens pourris ne sont pas pret de ceder la place. Comme tout s'achete et se vend au Liban, mes et surtout la voix des electeurs, je doute d'un changement quelconque. A court ou moyen terme. Il n'est pas interdit d'esperer. Il faut bien commencer quelque part!

Sarkis Serge Tateossian

Sa première déclaration ...présage une grande lucidité politique de sa part, j'avoue que je découvre de tel talent "politique" au Liban. (un peu surpris).

Car en politique ce qui est important, ce que détermine les chances du succès d'un candidat, est bien le programme, le contenu du programme élaboré au sein du parti dans lequel on milite, ensuite vient la personnalité, son charisme et ses capacités de mettre en œuvre le projet. Peu importe la couleur (en principe, car il y a es exceptions)

Je suis admiratif devant telle déclaration.

Eleni Caridopoulou

J'habite l'Italie , j'espère qu'elle sera des listes des Libanais de l'étranger sûrement je voterai pour elle

Jean Michael

Bravo Mme Yacoubian. J'espere que vos consoeurs seront encouragees par votre decision et s'inscriront sur des listes electorales sur tout le Liban. A condition bien sur que les machos le permettent?!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE LUI SOUHAITE BON COURAGE ET LA REUSSITE !

Sarkis Serge Tateossian

A titre personnel ça gêne un peu qu'un ou une journaliste s'engage en politique.(pour de nombreuses raisons).

Sur le plan légal rien ne l'empêche un tel engagement et après tout on connait de nombreux cas de reconversions en Europe et ailleurs.
certains deviennent même des ténors de la politique!

Allez, bonne chance à Madame Paula Yacoubian

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Devoirs de l’homme

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aoun déterminé à renvoyer la balle gouvernementale dans le camp du Parlement

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué