X

Liban

Le Hezbolllah s’investit « du devoir religieux de défendre le Liban »

Partis
OLJ
12/01/2018

Le Hezbollah s'est dit « prêt », hier, « fort de l'équation armée, peuple, résistance, et conformément à la responsabilité et au devoir religieux qui lui en sont faits, d'assurer les conditions requises pour la protection de la souveraineté nationale du Liban, et de le défendre face à tout ce qui menace sa sécurité et sa stabilité ». Cet engagement a été pris par le bloc parlementaire du Hezbollah, au cours de sa réunion hebdomadaire hier, sous la présidence de Mohammad Raad.
La mission est en harmonie avec des propos tenus par son secrétaire général, Hassan Nasrallah, qui avait déclaré dans un entretien télévisé, voilà deux semaines, que le Liban, au même titre que l'Iran, la Palestine, la Syrie et le Yémen, « fait partie de l'axe de la résistance » et qu'à ce titre, des brigades formées « de dizaines de milliers de combattants » venus du Yémen et d'ailleurs s'engageraient à ses côtés, en cas d'agression israélienne. Ces affirmations avaient soulevé un tollé dans les milieux politiques souverainistes, qui se sont interrogé Qui a investi Hassan Nasrallah de cette mission et si le secrétaire général du Hezbollah a mis les autorités militaires et politiques de son pays au courant de son plan pour le pays et la région. Comme pour confirmer cette option, le président du conseil exécutif du Hezbollah, le cheikh Hachem Safieddine, avait affirmé mercredi que le parti chiite était plus que jamais capable « de battre Israël ».
Sur un autre plan, le bloc du Hezbollah a salué « l'héroïsme du peuple palestinien qui continue à défendre Jérusalem et les territoires occupés ». Ils ont appelé « tous les peuples et pays du monde » à faire preuve de solidarité vis-à-vis de la Palestine. Il a en outre salué « la résistance légendaire du peuple opprimé du Yémen face à l'agression américano-saoudienne continue et apprécié l'esprit d'innovation et de développement des moyens de défense de son existence ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

S,INVESTIT ? CONTRE LA VOLONTE DE LA MAJORITE ECRASANTE DU PEUPLE LIBANAIS !

Yves Prevost

"Qui a investi Hassan Nasrallah de cette mission?" La question est bien là. Ce n'est, en tous cas, pas le Liban, ni Dieu lui-même, malgré le nom dont s'affuble ce parti.
Si le Hezbollah voulait vraiment aider le Liban, il en respecterait les lois. Conformément à l'accord de Taëf il remettrait ses armes à l'armée libanaise, qui seule a effectivement reçu mission de défendre notre pays.
Tout ce que l'on demande à H. N. est de nous f... la paix! Au sens propre comme au figuré.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.