Liban

Déplacés syriens : la visite de Macron à Beyrouth pas encore confirmée

Dans les coulisses de la diplomatie
04/01/2018

Le Liban officiel garde un silence radio sur les insurrections populaires en Iran, tandis que le bras de fer entre le président de la République et le président de la Chambre semble parti pour durer. Les efforts de médiation entre ces deux présidences auraient échoué, selon des milieux politiques, qui parient toutefois sur la promesse formulée par le Premier ministre Saad Hariri, à la veille du jour de l'an, d'œuvrer pour rapprocher les points de vue entre Baabda et Aïn el-Tiné.

La perspective de trois conférences d'appui international au Liban, parrainées par la France, rendrait en effet impératif le dénouement de la crise au plus vite. La première de ces conférences – qui avaient été annoncées par le président français au chef de l'État et au Premier ministre lors de leurs visites respectives à Paris – doit se tenir à Beyrouth, avec pour objectif de fixer le cadre d'un retour des déplacés syriens, à l'heure où les pays donateurs rationnent leurs aides au Liban. Mais la date de cette conférence reste à confirmer. Si Emmanuel Macron est attendu en principe à Beyrouth les 14 et 15 janvier dans le cadre de cette conférence, des contacts sont en cours entre Beyrouth et Paris pour valider officiellement cette date. L'Élysée mènerait également des contacts parallèles avec les autres pays d'accueil de la région, à savoir la Jordanie, l'Égypte et la Turquie, et avec des pays membres de l'Union européenne. L'annonce officielle de la conférence doit attendre que ces contacts aboutissent, ce qui n'est pas encore acquis. Deux autres conférences doivent y succéder : Paris IV et la conférence de Rome, dont les dates respectives doivent elles aussi être fixées.

 

 

Lire aussi

La France cherche sa place au Moyen-Orient

La déclaration du GIS, un garde-fou qui a permis d’éviter le pire

 

Pour mémoire

Macron : Le Liban est le seul modèle pluraliste réussi dans la région

Foucher : La France continuera à être aux côtés du Liban

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

E.T. go home !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.