Économie

La Chine « prête » à participer à la reconstruction de la Syrie

OLJ
02/12/2017

L'envoyé spécial de la Chine pour le conflit syrien a indiqué, hier à Genève, que son pays était « prêt » à participer à la reconstruction de la Syrie, sans condition préalable, lorsque la sécurité sera garantie. « Nos autorités (...) ont dit que la Chine se tiendrait prête à participer à la phase de reconstruction lorsqu'elle commencera et le gouvernement chinois va encourager les entreprises chinoises à entreprendre des projets » sur place, a déclaré Xie Xiaoyan, à un groupe de journalistes.
Après plus de 6 années de conflit, qui ont fait plus de 340 000 morts et des millions de déplacés et de réfugiés, l'ONU estime qu'il faudra au moins 250 milliards de dollars pour reconstruire la Syrie. « C'est une énorme somme d'argent. Un ou deux pays à eux seuls ne peuvent pas s'en charger. Il faut que d'autres pays participent. (...) Il faut des efforts concertés » au niveau international, a expliqué M. Xie. « La Chine est prête à participer, mais nous voudrions que le reste de la communauté internationale se joigne à nous », a-t-il dit. Il a également souligné que cette reconstruction devait se faire sans préconditions, si ce n'est garantir que la sécurité serait assurée pour les entreprises travaillant sur place.
« Comme quand nous disons que l'avenir de la Syrie doit être décidé par le peuple syrien, (...) comme quand nous disons que les parties ne doivent pas venir négocier avec des préconditions, quand nous parlons de la reconstruction, les mêmes principes doivent être appliqués », a encore affirmé l'envoyé spécial chinois, interrogé sur le sort du président syrien Bachar el-Assad. Il a toutefois souligné que la reconstruction devait attendre que « la situation soit stable, qu'un cessez-le-feu tienne ».
Le médiateur de l'ONU sur la Syrie Staffan de Mistura a annoncé jeudi que les négociations de Genève, qui ont démarré le 28 novembre, allaient se poursuivre jusqu'au 15 décembre et se concentrer sur la rédaction d'une Constitution et l'organisation d'élections supervisées par l'ONU.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les matchs d’aujourd’hui

  • Portugal
    Maroc

    20/06

    15h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Arabie Saoudite

    20/06

    18h00 (GMT+3)

  • Iran
    Espagne

    20/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué